Tyrannie


Tyrannie

Tyran

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tyran (homonymie).
Types de gouvernements

Cette série fait partie
des séries sur la politique

Liste de formes de gouvernements



Portail politique · modifier

Un tyran (du grec ancien τύραννος/týrannos) est un individu disposant d’un pouvoir absolu. C'est un homme qui s'empare illégalement du pouvoir, le conserve au mépris des lois et règne par la terreur. De nos jours, le sens du mot est restreint et péjoratif, impliquant que le tyran abuse de son pouvoir et ne recherche pas le bien commun. Le sens plus large du terme se rapproche de la notion d'autocratie.

Sommaire

Durant l'Antiquité grecque

Étymologiquement, il y a une différence entre tyrannie et despotisme : dans la Grèce antique, un tyran était un homme qui disposait d’un pouvoir acquis de manière illégitime : un esclave qui prenait le pouvoir, un dictateur arrivé au pouvoir après un coup d’État, ou l’un de ses héritiers. Le titre a été donné pour la première fois, semble-t-il, à Phidon d’Argos et à Cypsélos de Corinthe. L’un des plus célèbres tyrans fut Pisistrate, bien qu'on ne l'ait jamais nommé jamais ainsi de son vivant, à Athènes en 560 av. J.-C. Durant le VIe siècle av. J.-C., de nombreux tyrans ont pris le pouvoir un peu partout en Grèce, en renversant les gouvernements établis. C’est à cette époque que la Perse commençait ses incursions en Grèce, avec le soutien de tyrans cherchant des appuis pour conserver leur pouvoir. Le mot n'a donc pas de sens péjoratif, seulement plus tard et sous l'influence de Platon (La République", 562-580).

Initialement, il n’y avait pas de connotation péjorative associée à ce terme et en fait certains tyrans étaient plutôt populaires (Cypsélos est réputé n’avoir pas besoin d’une garde pour se promener dans sa cité), au moins au début de leur règne, puisque leur ascension se faisait avec l’aide du peuple, en effet, dans le cas de Cypsélos, celui-ci redistribua de façon plus égalitaire les terres aux mains de puissantes familles, élargissant ainsi le pouvoir politique à une fraction bien plus importante du peuple. Le tyran Périandre de Corinthe, fils de Cypsélos, est classé parmi les Sept sages de la Grèce antique. Cela n’a par contre pas empêché la chute des fils de Pisistrate : Hipparque est assassiné par les tyrannoctones, puis Hippias est déposé.

Aujourd'hui

Actuellement, le terme « tyran » désigne un dictateur régnant par la terreur, comme se comportaient d'ailleurs certains « tyrans » grecs. Par extension, il peut être utilisé pour toute personne disposant d’une autorité et qui en abuse.

Bibliographie

  • Claude Mossé, La Tyrannie dans la Grèce antique (1969), PUF, coll. « Quadrige », Paris, 2004.

Voir aussi

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Tyran ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tyrannie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tyrannie — [ tirani ] n. f. • 1155; de tyran 1 ♦ Hist. ant. Usurpation et exercice du pouvoir par un tyran (1o). Tyrannie grecque et dictature romaine. 2 ♦ Gouvernement absolu et oppressif du tyran (2o) considéré surtout dans ce qu il a d injuste, d… …   Encyclopédie Universelle

  • tyrannie — Tyrannie. s. f. Gouvernement d un tyran. Il veut opprimer la Republique, il aspire à la tyrannie. le joug de la tyrannie. Il se dit aussi, Du gouvernement d un Prince cruel & violent. Cruelle, horrible, detestable, furieuse tyrannie. exercer la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tyrannie — Tyrannie, Tyrannis tyrannidis. Par tyrannie, Tyrannice, Impotenter …   Thresor de la langue françoyse

  • tyrannie — (ti ra nnie) s. f. 1°   Domination usurpée et illégale, bien ou mal exercée (sens ancien). •   Nous savons que ce prince magnanime [Charles II] eût pu hâter ses affaires, en se servant de la main de ceux qui s offraient à détruire la tyrannie… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tyrannie —          BERNANOS (Georges)     Bio express : Écrivain français (1888 1948)     «Les vrais ennemis de la société ne sont pas ceux qu elle exploite ou tyrannise, ce sont ceux qu elle humilie.»     Source : Nous autres Français     Mot(s) clé(s) :… …   Dictionnaire des citations politiques

  • TYRANNIE — s. f. Domination usurpée et illégale. Il veut opprimer la république, il aspire à la tyrannie. Le joug de la tyrannie.   Il se dit aussi D un gouvernement légitime, mais injuste et cruel. User de tyrannie. Le pouvoir qui se met au dessus des lois …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TYRANNIE — n. f. Domination usurpée et illégale. Il veut opprimer la république, il aspire à la tyrannie. Le joug de la tyrannie. Il se dit aussi d’un Gouvernement légitime, mais injuste et cruel. User de tyrannie. Le pouvoir qui se met au dessus des lois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • TYRANNIE —     On appelle tyran le souverain qui ne connaît de lois que son caprice, qui prend le bien de ses sujets, et qui ensuite les enrôle pour aller prendre celui de ses voisins. Il n y a point de ces tyrans là en Europe.     On distingue la tyrannie… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Tyrannie —    см. Тирания …   Философский словарь Спонвиля

  • Tyrannie spirituelle — Tyran Pour les articles homonymes, voir Tyran (homonymie). Types de gouvernements Cette série fait partie des séries sur la politique Liste de formes de gouvernements …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.