Tympan (anatomie)


Tympan (anatomie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tympan (homonymie).
Tympan (anatomie)
Anatomie de l'oreille humaine, le tympan ici représenté coloré
Anatomie de l'oreille humaine, le tympan ici représenté coloré
La membrane tympanique droite vue lors de l'otoscopie.
La membrane tympanique droite vue lors de l'otoscopie.
Latin membrana tympani
Gray’s Anatomy subject #230 1039
MeSH Tympanic+Membrane+Lydia
Dorlands/Elsevier Tympanic membrane

En anatomie, le tympan est une membrane fibreuse séparant l'oreille externe et l'oreille moyenne. Le tympan est chargé de récolter les vibrations dues aux sons arrivant par le conduit auditif externe, et de les transmettre à la chaîne ossiculaire.

Sommaire

Morphologie

Le tympan a une forme arrondie légèrement plus étroite dans le sens antéropostérieur (sa hauteur est en moyenne de 10mm sa largueur de 8mm). Il n'est pas dans un plan sagittal mais regarde en avant en bas et en dehors. De ce fait, il a une surface plus grande que la section du conduit auditif externe, soit environ 60 mm². Le tympan n'est pas une membrane plane, mais a une forme de cône, dont le sommet, correspondant à l'ombilic du marteau, est déprimé vers l'intérieur de 2mm par rapport aux bords.

Insertion

Le tympan s’insère dans le sillon tympanique (sulcus) par l’intermédiaire d’un bourrelet fibreux annulaire dit de Gerlach. Cet anneau, au niveau de l’échancrure de Rivinus, s’insère sur la courte apophyse du marteau en donnant les ligaments tympano-malléolaire antérieur et postérieur.

Le tympan peut être visualisé grâce à un examen otoscopique. Le schéma suivant révèle les différentes parties du tympan :

Galerie anatomie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Légende du Schéma simplifié du tympan droit
  1. Incisure de Rivinus
  2. Pars flaccida
  3. Manche du marteau (aussi appelé longue apophyse du marteau)
  4. Pars tensa (membrane épidermique fibreuse)
  5. Triangle lumineux de Politzer
  6. Courte apophyse du marteau
  7. Bourrelet fibro-cartilagineux annulaire de Gerlache
  8. Ligaments tympano-malléolaires
  9. Ombilic

Galerie pathologie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Structure

A partir des ligaments tympano-malléolaires on décrit deux parties :

  • la pars tensa : située au-dessous des ligaments, elle représente la majeure partie du tympan. Cette portion est la plus rigide. Elle est, de l’extérieur vers l’intérieur, constituée de trois couches :
  • la couche épithéliale qui est la continuité de l'épithélium pavimenteux stratifié recouvrant l'oreille externe.
  • la couche fibreuse, la lamina propria, contenant en grande partie des fibres de collagène très organisées, dans une grande quantité de substance fondamentale. Cette organisation permet au tympan d'avoir ses caractéristiques de plasticité et d'élasticité qui permettent aux sons de le faire entrer en vibration.
  • la couche muqueuse : la plus interne est une muqueuse respiratoire de type épithélium cubique, qui recouvre toute l'oreille moyenne.
  • La pars flacida ou membrane de Schrapnell, au-dessus des ligaments, est de très petite taille mais dépourvue de la couche intermédiaire fibreuse, ce qui en fait un point de fragilité électif de l’édifice.

Opérations chirurgicales sur le tympan

On perce parfois les tympans lorsque cela s'avère nécessaire. Il s'agit d’un acte qui n’est pas anodin et qui répond à des critères précis, notamment dans ses indications et dans sa réalisation. Suivant les indications, la paracentèse peut se pratiquer sous anesthésie locale (par injection ou par contact) ou sous anesthésie générale, mais jamais à vif. C'est un acte préalable à l'implantation d'un drain transtympanique (ou diabolo).

  • Chirurgie

Dans les chirurgies des osselets et surtout de l’étrier, l’accès à la chaine des osselets se fait en soulevant le tympan sous le sulcus, il n’est donc pas ouvert. Cette technique est également usitée pour les greffes simples. Dans les cas les plus complexes une "voie postérieure" est choisie pour permettre un accès large aux cavités de l'oreille moyenne. Cette voie nécessite le décollement du pavillon et une mastoïdectomie, à savoir un fraisage de la mastoïde.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tympan (anatomie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tympan (homonymie) — Tympan Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Anatomie Comparée — Squelettes humain et de gorille …   Wikipédia en Français

  • Anatomie comparee — Anatomie comparée Squelettes humain et de gorille …   Wikipédia en Français

  • TYMPAN — n. m. T. d’Anatomie Cavité de forme irrégulière, qui constitue l’oreille moyenne et qui est fermée du côté de l’oreille externe par une membrane. Membrane du tympan, Membrane lisse, mince et transparente qui sépare l’oreille externe de l’oreille… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Tympan — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Tympan », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot tympan peut avoir plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • tympan — (tin pan) s. m. 1°   Terme d anatomie. Cavité de forme irrégulière creusée dans la base du rocher, tapissée par une membrane muqueuse, communiquant au pharynx par la trompe d Eustache, et constituant l oreille moyenne. •   Sans même qu aucun… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Anatomie comparée — Squelettes humain et de gorille Squelette de …   Wikipédia en Français

  • Langue (anatomie) — Pour les articles homonymes, voir Langue (homonymie) . La langue est un organe situé dans la cavité buccale, qui sert à la mastication, à la phonation et à la déglutition. C est aussi l organe du goût. C est un organe très vascularisé. Les… …   Wikipédia en Français

  • Attique (anatomie) — L attique est un terme d otorhinolaryngologie désignant l étage supérieur de la caisse du tympan, qui contient une partie du marteau et de l enclume. La cavité tympanique est en effet composée de 4 parties : l hypotympanum en bas la trompe d …   Wikipédia en Français

  • RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie — Les deux poumons, droit et gauche (fig. 1), symétriquement disposés dans le thorax, sont enveloppés par la plèvre, sauf au niveau de leur face médiale, ou médiastinale, où ils sont creusés d’une fossette, le hile. Celui ci est traversé par de… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.