Turbine à gaz spéciale


Turbine à gaz spéciale
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TGS.
TGS (SNCF)
Identification
Exploitant(s) : SNCF
Désignation : X 4365 + X 2061
puis XBSD-4365 + XAS-2061
puis TA 101 + TAD 102 modernisation
Type : turbotrain
Composition : Motrice diesel +
Motrice turbotrain
Transformation : 1966-1967
Constructeur(s) : Turboméca - SNCF Atelier du Mans.
Mise en service : 1967
Effectif : 0 (2005)
Caractéristiques techniques
Écartement : standard
Carburant : gasoil[1]
kérosène[2]
Moteur thermique : 1 moteur Poyaud 6 cylindres en ligne[1]
1 turbomoteur Turmo III C3[2]
Puissance continue : 330[1] / 810[2] kW
Transmission : mécanique[1]
hydrodynamique[2]
Masse totale : 38,5[1] + 37,4 [2] t
Longueur totale : 44,350 m
Bogies : Y 214
Vitesse maximale : 160 / 250 km/h
Places assises version expérimentale
X 4365 X 2061
Salon 1re classe - 6 pl.
1re classe - 28 pl.
2e classe 60 pl. -
Strap. 2 -
Places assises version commerciale
T 102 ex X4365 T 101 ex X 2061
Salon 1re classe équipement de restauration à la place 12 pl.
1re classe 35 pl. 16 pl.
Autres Local de sonorisation -
[3]

Le TGS, sigle de « turbine à gaz spéciale », est le premier turbotrain expérimental construit par la SNCF en 1967 à partir de l'EAD (élément automoteur double) la motrice X 4365 et la remorque XR 8579.

Sommaire

Description

Le 3 octobre 1966, les ateliers du matériel du Mans vont opérer la transformation de l'autorail choisi. La motrice qui conservera son moteur diésel et dont l'avant étant modifié, sera dotée d'un carénage arrondi aérodynamique. La remorque recevra la turbine à gaz de 810 kW avec également le carénage aérodynamique pour une marche en réversibilité.

Historique

Ce prototype, qui fut appelé à l'origine « TGV » avant d'être rebaptisé « TGS », est à l'origine de la série des ETG (éléments à turbine à gaz) qui seront mis en service sur la relation Paris-Cherbourg au début des années 1970.

L'engin sortira des ateliers et commencera ses essais le 24 avril 1967 avec le seul moteur diésel puis le 25 avec utilisation du turbomoteur. Les essais se poursuivront ensuite par phases entre Orléans, Vierzon et Châteauroux dans un 1er temps avec retours en ateliers pour contrôles entre chaque sessions d'essais.

L'engin a permis au cours de divers essais d'atteindre des vitesses allant jusqu'à 250 km/h sur la ligne des Landes, et est venu en essais à Grenoble le 14/06/1969 où il a été hébergé au Centre autorails de Grenoble. Les essais étalés sur plus de 5 ans se termineront en novembre 1972. L'engin aura parcouru 277.670 km et réalisé 581 marches à des vitesses supérieures où égales à 200 km/h.

Il sera par la suite transformé par les ateliers du Mans pour assurer en service commercial des voyages spéciaux de groupes et associations pendant une année et sera ensuite mis en dépot et démoli.

Bibliographie

  • Livre : "Le matériel moteur de la SNCF", par Jacques Defrance, Éditions N.M. à Paris, réédition de 1978.
  • "Les turbotrains Français", par André Rasserie - préface de Guy Sénac - Éditions du Cabri. Breil-sur-Roya.(06) 2002.

Galerie photos

Notes et références

  1. a, b, c, d et e X 4365
  2. a, b, c, d et e X 2061
  3. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Turbine à gaz spéciale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Turbine a gaz speciale — Turbine à gaz spéciale Pour les articles homonymes, voir TGS. Rame automotrice thermique Turbine à gaz spéciale Série TGS Entreprise ferroviaire SNCF Constructeur ANF/Turboméc …   Wikipédia en Français

  • Rame à turbine à gaz — Cet article concerne les Turbotrains RTG. Pour l article général sur les Turbotrains, voir Turbotrain. T 2000 (SNCF) Rame à turbine à gaz …   Wikipédia en Français

  • Turbotrain — The Turbotrain was an early French high speed train working on gas turbines.It was born in 1967, for use on France s SNCF intercity lines. There were several versions, four in total with the last exiting service in 2005 and it is the Turbotrain… …   Wikipedia

  • Europolitain — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • SBB TGV — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • TGV — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • TGV Atlantique — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • TGV POS — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • TGV Pendulaire — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia

  • TGV Reseau — Der Hochgeschwindigkeitszug Train à grande vitesse (französisch, kurz TGV [teʒe ve], deutsch: „Zug für große Geschwindigkeit“) ist ein französisches Hochgeschwindigkeitszugskonzept. Die TGV Züge sowie deren Geschwisterzüge Thalys und Eurostar… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.