Troupe de Moliere


Troupe de Moliere

Troupe de Molière

La Troupe de Molière était la troupe de théâtre, qui se constitua autour de Molière à partir de 1648, et qui disparut en 1680, sept ans après le décès de celui-ci, lors de la fusion avec les troupes du théâtre du Marais et de l’Hôtel de Bourgogne, donnant naissance à la Comédie-Française.

Sommaire

Province

Après l’échec de l’Illustre Théâtre, Molière fut emprisonné pour dettes quelques jours à la prison du Grand-Châtelet. Il en sortit en août 1645. On n’est pas certain du parcours de Molière les années suivantes. Cependant, on sait qu'il a fusionné le 23 avril 1648 à Nantes avec la troupe de Charles Dufresne, qui exerçait en province depuis plusieurs années, puisqu’on trouve la trace de cette troupe qui partit tout d'abord se produire dans les bar louches à Paris, puis à Lyon en 1643, à Bordeaux et à Agen en 1646. Elle était alors sous la protection de M. d’Épernon, gouverneur de Guyenne. Molière amena avec lui les Béjart : Madeleine, Joseph et Geneviève.

La présence attestée de Molière dans cette troupe ne date que du 23 avril 1648 à Nantes, où il se trouva avec Charles Dufresne, Pierre Réveillon et Du Parc, qui lui resta fidèle jusqu’à sa mort en 1664. Les déplacements de cette troupe et son évolution ne sont connus que ponctuellement grâce à des quittances ou des registres de baptême et de mariage. Les dates sont celles des présences attestées par des documents d'archives[1].

En octobre, la troupe « se donna » alors à Monsieur, (Philippe de France), frère unique de Louis XIV contre l’honneur de sa protection et 300 livres de rente à chaque comédien, rente qui ne fut, paraît-il, jamais payée. Elle s’appela dès lors : « troupe de Monsieur, frère unique du Roi ».

Paris

Molière, homme orchestre de cette troupe, à la fois comédien, régisseur, orateur, directeur, metteur en scène et auteur, s’épuisa à ces tâches. Il mourut le 17 février 1673. La troupe perdit peu après la salle du Palais-Royal.

La Grange, second de Molière, prit la troupe en main, loua l’Hôtel Guénégaud le 9 juillet 1673, et, pour combler les défections, embaucha des comédiens du Théâtre du Marais, ce qui allait peu à peu provoquer la fusion des deux troupes.

En 1680, sur ordre du roi, la troupe de l’Hôtel de Bourgogne vint se fondre dans celles déjà réunies de Molière et du Marais. L’augmentation du personnel permit des représentations quotidiennes, et même de jouer le même jour à la Cour et à la ville. La Comédie-Française était née.

Comédiens (par ordre d'entrée dans la troupe)

  • Charles Dufresne
    • Directeur de la troupe du duc d'Épernon
    • Se dégagea peu à peu de ses responsabilités et quitta la troupe à Pâques 1659, peu après l’arrivée à Paris, pour prendre sa retraite
    • Seconds rôles tragiques
  • Du Parc
    • Appartenait à la troupe de Dufresne en 1647
    • Quitta avec sa femme la troupe pendant un an pour la troupe du Marais
    • Y revint et y resta jusqu’à sa mort en 1664
    • Rôles de valets, créa le personnage de Gros-René
  • Molière
    • Signataire Illustre Théâtre
    • Tint les fonctions de comédien, régisseur, directeur, orateur, metteur en scène et dramaturge
    • Fit partie de la troupe jusqu’à sa mort en 1673
    • Rôles de valets, de marquis et premiers rôles comiques
  • Mlle de Brie
    • Arrivée dans la troupe avant janvier 1650
    • En fit partie au delà de la réunion de 1680, puisqu’elle reçut l’ordre de partir à la retraite en 1685
    • Rôles d’ingénues
  • Louis Béjart
    • Arrivé vers 1650 à l’âge de 20 ans
    • Départ en 1670, à 40 ans, pour prendre sa retraite. Pensionné par la troupe
    • Rôles de grimes, de duègnes et de valets
  • De Brie
    • Arrivé dans la troupe vers 1650
    • Resta dans la troupe jusqu’à son décès en 1676
    • Rôles d’utilités, jugé comédien médiocre
  • Mlle La Grange
    • Arrivée vers 1653 quand la troupe était à Lyon. Commença comme femme de chambre
    • En fit partie au-delà de la réunion de 1680, puisqu’elle partit à la retraite en 1692
    • Rôles de figurantes et de paysannes, jugée comédienne médiocre
  • Mlle Du Parc
    • Arrivée en 1653, quand la troupe était à Lyon
    • Absence d’un an avec son mari en 1659-1660
    • Quitta définitivement en fin 1666 pour la Troupe de l'Hôtel de Bourgogne
    • Rôles de grandes coquettes, premiers rôles tragiques (dans les pièces de Racine)
  • Armande Béjart (Mlle Molière)
    • Apparut pour la première fois sur un théâtre à Lyon en 1653, à l’âge de 13 ans environ
    • En fit partie au-delà de la réunion de 1680, puisqu’elle partit à la retraite en 1694
    • Rôles d’ingénues et de grandes coquettes
  • La Grange
    • Arrivé en fin 1658 quand la troupe vint à Paris
    • En fit partie jusqu'à sa mort en 1692
    • Orateur de la troupe à partir de 1664 à la place de Molière, caissier et archiviste de la troupe
    • Rôles de jeunes premiers, d’amoureux, de marquis ; réputé excellent acteur
  • André Hubert
    • Entré en 1664 à la place de Brécourt
    • Fit partie de la troupe au-delà de la réunion de 1680, puisqu’il partit à la retraite en 1685
    • Rôles de paysans et de rois
  • Du Croisy
    • Entré en 1659 avec sa femme Mlle Du Croisy
    • Fit partie de la troupe au-delà de la réunion de 1680, puisqu’il partit à la retraite en 1689
    • Rôles de pédants. Créa aussi le personnage de Tartuffe
  • Mlle Du Croisy
    • Entrée en 1659 avec son mari Du Croisy
    • Exclue de la troupe en 1665
    • Comédienne jugée « au dessous du médiocre »
  • L'Espy
    • Arrivé en 1659 avec son frère Jodelet (échange avec le couple Du Parc)
    • Quitta en 1663 pour prendre sa retraite
    • Rôles de raisonneurs

Répertoire

Le répertoire de la troupe n’était pas essentiellement comique, loin s’en faut. En 1659, première année entière de son installation à Paris, les pièces jouées furent (liste regroupée par genres) :

C’est vraisemblablement le répertoire qui avait été joué les années précédentes en province. On remarque qu’il y a plus de tragédies que de comédies, et qu’il n’y a que deux pièces de Molière. Plusieurs de ces auteurs sont quasiment oubliés aujourd'hui, mais Molière s’en inspira pour ses œuvres suivantes. En 1673, à sa mort, le répertoire comportait environ 90 pièces dont une trentaine de lui.

Sources

  • Henry Lyonnet, Dictionnaire des comédiens français, Bibliothèque de la revue Universelle Internationale Illustrée, Paris et Genève, 1902-1908
  • Pierre Larousse, Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle
  • Théâtre complet de Molière, Le Livre de poche.

Notes

  1. D'après Madeleine Jurgens et Elizabeth Maxfield-Miller, Cent ans de recherches sur Molière, sur sa famille et sur les comédiens de sa troupe, Paris, S.E.V.P.E.N., 1963.
  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
Ce document provient de « Troupe de Moli%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Troupe de Moliere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Troupe de molière — La Troupe de Molière était la troupe de théâtre, qui se constitua autour de Molière à partir de 1648, et qui disparut en 1680, sept ans après le décès de celui ci, lors de la fusion avec les troupes du théâtre du Marais et de l’Hôtel de Bourgogne …   Wikipédia en Français

  • Troupe de Molière — La Troupe de Molière était la troupe de théâtre qui se constitua autour de Molière à partir de 1643, et qui disparut en 1680, sept ans après le décès de celui ci, lors de la fusion avec les troupes du théâtre du Marais et de l’Hôtel de Bourgogne …   Wikipédia en Français

  • Moliere — Molière Pour les articles homonymes, voir Molière (homonymie) et Jean Baptiste …   Wikipédia en Français

  • MOLIÈRE — Dans la longue tradition de la littérature comique, qui naît avec Aristophane et qui n’a cessé de se développer depuis la Grèce classique jusqu’au XXe siècle, le nom de Molière figure parmi les plus grands. Il n’est pas question de ramener tout… …   Encyclopédie Universelle

  • Molière's company — (La Troupe de Molière) was the theatrical company which formed around Molière from 1648 onwards. It followed his Illustre Théâtre and disappeared in 1680, seven years after his death, upon its merger with the troupes of the théâtre du Marais and… …   Wikipedia

  • Troupe du roy — La Troupe du Roy est, à l origine, le nom donné à la troupe de Molière quand celui ci obtient la protection du roi Louis XIV en 1665. Elle est alors basée au Théâtre du Palais Royal avec une dotation de 6 000 livres de pensions. À la mort de… …   Wikipédia en Français

  • Molière — Pour les articles homonymes, voir Molière (homonymie) et Jean Baptiste. Molière …   Wikipédia en Français

  • troupe — (trou p ) s. f. 1°   Multitude de gens assemblés. •   Deux ours sortirent du bois ; et, s étant jetés sur cette troupe d enfants, ils en déchirèrent quarante deux, SACI Bible, Rois, IV, II, 24. •   Siècle vainement subtil.... la princesse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Troupe du Roy — La Troupe du Roy est, à l origine, le nom donné à la troupe de Molière quand celui ci obtient la protection du roi Louis XIV en 1665. Elle est alors basée au Théâtre du Palais Royal avec une dotation de 6 000 livres de pensions. À la mort de… …   Wikipédia en Français

  • Troupe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot troupe peut désigner: Un groupe de personnes Troupes russes se rendant au f …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.