Trottoir


Trottoir
Un trottoir

Un trottoir est un espace réservé aux piétons de chaque côté des rues ; un caniveau et une bordure servant de limite avec la partie vouée à la circulation des engins.

Sommaire

Définitions

Diderot

Dans L'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers :

TROTTOIR S. m. (Gram.) chemin élevé, qu'on pratique le long des quais & des ponts, pour la commodité de ceux qui vont à pieds.

Académie française

Espace surélevé sur les côtés des rues et réservé aux piétons.

Littré

Banquette pratiquée le long des ponts, des quais et des rues, pour la commodité des gens à pied.

Fig. et familièrement. Être sur le trottoir, être dans le chemin de la considération, de la fortune. Les tracasseries de ce monde ne finissent point tant qu'on est sur le trottoir. [Voltaire, Correspondance]

Je ne saurais m'intéresser à tout cela dans ce moment-ci ; il n'y a pas un des miens sur le trottoir. [Carmontelle, Prov. posth. Vis. du jour de l'an, sc. 1]

Cette fille est sur le trottoir, ancienne locution qui signifiait : elle est bonne à marier, elle attend un mari. Aujourd'hui cette locution, si l'on s'en servait, voudrait dire une prostituée.

Larousse

nom masculin (de trotter)

Partie latérale d'une rue, surélevée par rapport à la chaussée et réservée à la circulation des piétons.

Code de la route belge (en vigueur en septembre 2009)

Partie de la voie publique en saillie ou non par rapport à la chaussée, qui est spécifiquement aménagée pour la circulation des piétons, revêtue de matériaux en dur et dont la séparation avec les autres parties de la voie publique est clairement identifiable par tous les usagers.

Le fait que le trottoir en saillie traverse la chaussée ne modifie pas l'affectation de celui-ci.

Voirie

D'après le Code de la route, le trottoir est réservé aux piétons et aux usagers se déplaçant sur des véhicules à roulettes (poussette pour enfant, patin à roulettes). Un véhicule motorisé n'a pas le droit de stationner et de circuler sur un trottoir, sauf sur les « charretières », parties de trottoir dont la bordure est abaissée pour permettre aux véhicules à moteur de pénétrer dans la propriété adjacente.

Panonceau d'un trottoir de Berlin.

Lorsqu'un piéton doit traverser la chaussée réservée aux automobiles pour rejoindre le trottoir de l'autre côté de la rue, il doit la traverser sur un passage signalé parfois par une signalisation verticale, parfois par un feu piéton.

Le trottoir fait généralement partie du domaine public (sauf dans le cas de certains lotissements dont la voirie est restée privée, mais si celle-ci est ouverte à la circulation publique — absence de clôture — elle est soumise aux règles de circulation applicables sur les voies publiques).

Les usagers des trottoirs - humains ou animaux, riverains ou passants - doivent préserver leur propreté.

Histoire

Connu dans l'antiquité, il disparaît pendant le Moyen Âge, au profit d'un aménagement des voiries avec ruisseau central pour l'écoulement des eaux et des revers de façade. Il est réinventé en Angleterre au XVIIIe siècle et arrive en France avant la Révolution.

Expression

Faire le trottoir consiste à racoler sur la voie publique, en parlant d'une prostituée.

Technologie

Un trottoir roulant est une installation qui entraîne mécaniquement une bande sans fin et exempte de marches, destinée au transport des personnes.

Culinaire

En France, par métaphore, le trottoir est aussi le nom communément donné au bord d'une tarte ou d'une pizza.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trottoir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trottoir — [ trɔtwar ] n. m. • 1577; de trotter 1 ♦ Vx Piste où l on fait trotter les chevaux. 2 ♦ (XVIIe) Anciennt Chemin élevé le long des quais et des ponts. ⇒ allée. « Les trottoirs garnis d arbres, qui courent le long du Rhône » (Stendhal). 3 ♦ (1835)… …   Encyclopédie Universelle

  • Trottoir — Sn Bürgersteig erw. reg. (18. Jh.) Entlehnung. Aus frz. trottoir m., zu frz. trotter in Trab gehen, trippeln .    Ebenso nndl. trottoir, ne. trot, nschw. trottoar, nnorw. trottoar; Trott. ✎ DF 5 (1981), 506 508. französisch frz …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • trottoir — Trottoir. s. m. Terme bas & populaire, qui n a guere d usage qu en cette phrase proverbiale. Cette fille est sur le trottoir, pour dire, qu Elle est à marier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Trottoir — Trot toir, n. [F., from trotter to trot. See {Trot}.] Footpath; pavement; sidewalk. [1913 Webster] Headless bodies trailed along the trottoirs. Froude. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Trottoir — (v. fr. Trotter, gehen). Die zu beiden Seiten der städtischen Straßen entlang der Häuserreihen hinlaufenden, über das Straßenniveau gewöhnlich etwas erhöhten Gänge od. Steige. Die Anlage von T s ist schon sehr alt. In Pompeji z.B. sind. die 2–5… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Trottoir — (franz., spr. tŭār), Fußweg, Bürgersteig; s. Fußweg und Straßenbau …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Trottoir — (Bürgersteig), für den gewöhnlichen Fußverkehr bestimmter Teil der städtischen Straßen (s. Straßenbau). L. v. Willmann …   Lexikon der gesamten Technik

  • Trottoir — (frz., spr. tŏahr), Bürgersteig …   Kleines Konversations-Lexikon

  • trottoir — s. m. Passeio (da rua).   ‣ Etimologia: palavra francesa …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • trottoir — (tro toir) s. m. Banquette pratiquée le long des ponts, des quais et des rues, pour la commodité des gens à pied.    Fig. et familièrement. Être sur le trottoir, être dans le chemin de la considération, de la fortune. •   Les tracasseries de ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré