Tribus (Grece antique)

Tribus (Grece antique)

Tribus (Grèce antique)

Cet article est consacré à l'organisation des cités grecques antiques en tribus (phylai).

Sommaire

Athènes

Avant Clisthène

La population est groupée en quatre tribus, qui portent les noms des fils légendaires d'Ion :

  • Géléon
  • Aigicorès
  • Argadès
  • Hoplès

Chaque tribu est divisée en trois trittyes, à la tête de chaque tribu se trouve un phylobasileus : roi de la tribu. Un autre type d'unité dont on ne connaît pas la fonction exacte est la naucrarie. Le terme naucraros désignant un chef de navire, on a voulu voir là une unité liée au financement de la marine, mais sans certitude aucune. Il y aurait 48 naucraries, soit 12 par tribu.

Après la réforme : l'isonomie

Constitution

Borne des trittyes des Pedieis et Thriasioi, du Pirée. (IG I³ 1128) (Musée épigraphique d'Athènes.

Clisthène divise l'Attique en 100 dèmes, sont réparties en 30 trittyes de 3 ou 4 dèmes.

Les 10 premières trittyes correspondent à la ville d'Athènes (la ville, astu) et ses environs immédiats, 10 autres correspondent au territoire côtier (la côte, Paralia) et les 10 dernières correspondent à des zones plus rurales (l’intérieur, Mésogée).

La réunion d’une trittye de chaque ensemble constitue une tribu : il y a donc dix tribus. Ce système casse la pratique du clientélisme traditionnel, et s’impose dans l’organisation de toutes les institutions de la cité. On parle d'isonomie.

Afin de satisfaire à l'habitude grecque de choisir un fondateur mythique (comme dans le cas des oikistes mythiques, les fondateurs de cités tel ÉrichthoniosAthènes)), on demanda à la Pythie de Delphes de choisir un héros éponyme pour chacune :

  • pour les Érechtéides (οἱ Ἑρεχθηΐδαι), Érechthée
  • pour les Égéides (οἱ Ἁιγείδαι), Égée
  • pour les Pandionides (οἱ Πανδιονίδαι), Pandion
  • pour les Léontides (οἱ Λεοντίδαι), Léontos
  • pour les Akamantides (οἱ Ἀκαμαντίδαι), Acamas
  • pour les Œnéides (οἱ Οἰνείδαι), Œnée
  • pour les Cécropides (οἱ Κεκροπίδαι), Cécrops
  • pour les Hippothoontides (οἱ Ἱπποθοωντίδαι), Hippothoon
  • pour les Aiantides (οἱ Ἀιαντίδαι), Ajax
  • pour les Antiochides (οἱ Ἁντιοχίδαι), Antiochos

Rôle politique

Suite à la mise en place des tribus par Clisthène, la plupart des magistratures sont composées de 10 membres (comme les stratèges, les archontes) ou alors d'un multiple de 10 (La Boulè a 500 membres) afin qu'il y est un nombre égal de membres de chaque tribu dans toutes les institutions.

Par exemple, chaque tribu envoyait 50 de ses membres tirés au hasard, à partir d'une liste de volontaires, à la Boulè, le Conseil. Les bouleutes, groupés par tribu, assuraient durant un mois civique athéniens(36 jours) la charge de prytane.

Autres peuples et cités

Si Athènes est une cité ionienne, les Doriens avaient eux aussi leurs tribus originelles :

  • les Hyllées,
  • les Dymanes,
  • les Pamphyliens.
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Tribus (Gr%C3%A8ce antique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tribus (Grece antique) de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Tribus (grèce antique) — Cet article est consacré à l organisation des cités grecques antiques en tribus (phylai). Sommaire 1 Athènes 1.1 Avant Clisthène 1.2 Après la réforme : l isonomie 1.2.1 …   Wikipédia en Français

  • Tribus (Grèce antique) — Cet article est consacré à l organisation des cités grecques antiques en tribus (phylai). Sommaire 1 Athènes 1.1 Avant Clisthène 1.2 Après la réforme : l isonomie 1.2.1 …   Wikipédia en Français

  • GRÈCE ANTIQUE - La Grèce antique jusqu’à Constantin — Rien ne semblait a priori destiner la péninsule grecque à être le centre d’une des plus brillantes civilisations de l’histoire, de la première surtout qui sut poser les problèmes auxquels l’homme n’a pas encore fini de chercher des réponses. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • GRÈCE ANTIQUE - La cité grecque — «La cité grecque (polis ) est une communauté de citoyens entièrement indépendante, souveraine sur les citoyens qui la composent, cimentée par des cultes et régie par des nomoi [lois]» (André Aymard). Cette définition vaut pour l’époque classique… …   Encyclopédie Universelle

  • GRÈCE ANTIQUE - Une civilisation de la parole politique — L’histoire de la civilisation échappe difficilement à un double danger: une première conception en fait une sorte d’annexe qui comprendrait à la fois l’art, le costume, les coutumes funéraires, la cuisine, en un mot tout ce qui ne relève ni de… …   Encyclopédie Universelle

  • Grece classique au Ve siecle — Grèce classique au Ve siècle Histoire de la Grèce Grèce préhellénique …   Wikipédia en Français

  • Grèce Classique Au Ve Siècle — Histoire de la Grèce Grèce préhellénique …   Wikipédia en Français

  • Grèce classique au ve siècle — Histoire de la Grèce Grèce préhellénique …   Wikipédia en Français

  • GRÈCE MODERNE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine — Le développement d’une conscience nationale dans l’hellénisme qui se dégage progressivement de l’idée impériale byzantine d’abord, puis de l’œcuménisme chrétien du patriarcat de Constantinople, peut être considéré comme la principale tendance… …   Encyclopédie Universelle

  • Grèce archaïque — Époque archaïque Histoire de la Grèce Grèce préhellénique Préhistoi …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»