Triades galloises


Triades galloises

Les Triades galloises (en langue galloise Trioedd Ynys Prydein, signifiant littéralement « Triades de l'île de Bretagne »), sont un groupe de textes inclus dans des manuscrits médiévaux gallois, dans lesquels sont conservés des fragments de culture galloise ancienne[1]concernant l'histoire aussi bien que la mythologie celtique. Il s'agit de listes de personnages groupés par trois selon une caractéristique commune (ex: Les trois beaux princes de l'île de Bretagne : Owain mab Urien, Rhun mab Maelgwn, Rhufawn mab Dewrarth Wledig, le Radieux). Parfois la triade est suivie d'un texte les détaillant ou développant leur légende. Ces triades seraient un regroupement par thème effectué par les bardes pour favoriser la mémorisation des récits.

Sommaire

Contenu

Les textes contiennent des références au roi Arthur et à d’autres personnages de Bretagne insulaire ou de Bretagne armoricaine

Elles attestent ainsi de l'ancienneté et d'une continuité d'une tradition culturelle et littéraire bretonne des deux côtés de la Manche.

Certaines triades ne donnent que des listes de trois personnages qui ont quelque chose en commun, (ainsi « les trois poètes frivoles de l'île de Bretagne ») alors que d'autres donnent quelques explications. Il semble que ces triades sont nées chez les poètes gallois de l'époque comme procédé mnémotechnique dans la composition de poèmes et contes , puis sont devenues forme rhétorique de la littérature galloise médiévale, dont on retrouve un écho dans certaines pièces bretonnes du Barzaz Breiz.

Le conte Culhwch ac Olwen comporte ainsi plusieurs triades[réf. nécessaire].

Anciens recueils

Le recueil le plus ancien de triades galloises est contenu dans le manuscrit Peniarth 16, aujourd'hui dans la National Library of Wales, que l’on date du troisième quart du XIIIe siècle et qui contient 46 des 86 triades éditées par Rachel Bromwich.

D’autres manuscrits importants contiennent le Peniarth 45 (écrit vers 1275), avec

Autres recueils

Au XVIIIe siècle, l'écrivain et érudit gallois Iolo Morganwg rassembla une collection de triades, qu’il assurait avoir recueilli dans sa collection de manuscrits personnelle. Certaines sont semblables à ce que l'on a trouvé dans des manuscrits médiévaux, d’autres sont si personnels qu’on pense généralement qu’il les a inventées.

Références

  1. Selon Rachel Bromwich, les Triades dans leur forme actuelle remontent au plus tard au IXe siècle, mais leur origine pourrait remonter aux VIe-VIIe siècles

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Triades galloises de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • March Malaen — Vision d artiste du March Malaen volant au dessus de la mer. Le March Malaen est cité, dans le « folklore celtique »[1], comme un cheval maléfique associé au Diable et à la sorcellerie, dont l origine mythique ou historique d …   Wikipédia en Français

  • Chapalu — Le Chapalu, Capalu ou Capalus est un chat monstrueux dont parlent des manuscrits médiévaux français rattachés à la légende arthurienne. Peut être issu de croyances celtiques, il est connu de la poésie arthurienne galloise sous le nom de Cath… …   Wikipédia en Français

  • Cassibellan — Cassivellaunos Cassivellaunos fut un chef celte brittonique de l’actuelle Grande Bretagne qui s’opposa à l’invasion de Jules César et finit par capituler en 54 av. J. C. C’est aussi un personnage littéraire de la « matière de Bretagne » …   Wikipédia en Français

  • Cassivellanus — Cassivellaunos Cassivellaunos fut un chef celte brittonique de l’actuelle Grande Bretagne qui s’opposa à l’invasion de Jules César et finit par capituler en 54 av. J. C. C’est aussi un personnage littéraire de la « matière de Bretagne » …   Wikipédia en Français

  • Cassivellaunos — fut un chef celte brittonique de l’actuelle Grande Bretagne qui s’opposa à l’invasion de Jules César et finit par capituler en 54 av. J. C. C’est aussi un personnage littéraire de la « matière de Bretagne » que l’on retrouve sous le nom …   Wikipédia en Français

  • Cassivellaunus — Cassivellaunos Cassivellaunos fut un chef celte brittonique de l’actuelle Grande Bretagne qui s’opposa à l’invasion de Jules César et finit par capituler en 54 av. J. C. C’est aussi un personnage littéraire de la « matière de Bretagne » …   Wikipédia en Français

  • Caswallawn — Cassivellaunos Cassivellaunos fut un chef celte brittonique de l’actuelle Grande Bretagne qui s’opposa à l’invasion de Jules César et finit par capituler en 54 av. J. C. C’est aussi un personnage littéraire de la « matière de Bretagne » …   Wikipédia en Français

  • Caradoc Freichfras —  Pour l’article homonyme, voir Caradoc.  Armes de Caradoc Briefbras Caradoc, ou Caradoc Freichfras (« bras fort »), est un ancêtre semi légendaire des rois de …   Wikipédia en Français

  • Avalon — Cet article concerne l île d Avalon. Pour les autres significations, voir Avalon (homonymie). L île d Avalon ou d Avallon est, dans la littérature arthurienne, le lieu où est emmené le roi Arthur après sa dernière bataille à Camlann. C est aussi …   Wikipédia en Français

  • Cycle arthurien — Légende arthurienne Excalibur dans le rocher, dessin de LaRoche. En gallois, Excalibur se dit Caledfwlch. La Légende arthurienne est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal. Elle… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.