Treve


Treve

Trève

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homophones, voir Trêve et Trèves.

En Bretagne, une trève est une subdivision de la paroisse. C'est un terme religieux assez récent. En toponymie, il a le sens de quartier[1].

L'église ou la chapelle d'une trève son appelées église tréviale ou chapelle tréviale. Beaucoup d'anciennes églises tréviales sont devenues paroissiales.

Notes et références

  1. Dictionnaire des noms de lieux bretons, Albert Deshayes, La Chasse-Marée / ArMen, 1999, Douarnenez, ISBN 2-903708-85-1
Ce document provient de « Tr%C3%A8ve ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Treve de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trêve — trêve …   Dictionnaire des rimes

  • trêve — [ trɛv ] n. f. • déb. XIIIe; true, triveXIIe; frq. °treuwa « contrat, traité » 1 ♦ Cessation provisoire des combats, pendant une guerre, par convention des belligérants; interruption des hostilités. ⇒ cessez le feu. Demander, accepter, violer une …   Encyclopédie Universelle

  • treve — TREVE. s. f. Cessation de tous actes d hostilité pour un certain temps, par convention faite verbalement, ou par escrit entre deux Estats, entre deux partis qui sont en guerre. Treve de tant de jours, de mois, d années, pour tant de jours. treve… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Trévé — Treve País …   Wikipedia Español

  • Trevé — Pueblo de España Entidad Pueblo  • País …   Wikipedia Español

  • Trêve de — ● Trêve de assez de, cessons cela : Trêve de plaisanteries, il est temps d agir …   Encyclopédie Universelle

  • treve — Treve, f. penac. Est cessation d armes d hostilité pour quelque temps: car la trefve n impose point fin à la guerre, ce que la paix fait, qui est une paction à perpetuité faite entre deux Princes et chefs d armées pour l extinction de la guerre,… …   Thresor de la langue françoyse

  • trêve — (trê v ) s. f. 1°   Cessation temporaire de tout acte d hostilité. •   M. le maréchal de Créquy leur avait refusé une trêve pour enterrer leurs morts, PELLISSON Lett. hist. t. II, p. 414. •   Après avoir perdu la bataille et demandé lui même une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRÊVE — s. f. Suspension d armes, cessation de tout acte d hostilité pour un certain temps, par convention faite entre deux États, entre deux partis qui sont en guerre. Trêve de tant de jours, de mois, d années. Trêve pour tant de jours, pour longues… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRÊVE — n. f. Suspension d’armes, cessation de tout acte d’hostilité pour un certain temps, par convention faite entre deux états, entre deux partis qui sont en guerre. Une trêve de dix ans. Demander, accorder une trêve. La trêve va expirer. Prolonger la …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.