Trenčín


Trenčín
Trenčín
(Capitale régionale)
Blason de Trenčín
Héraldique

Trenčín
Administration
Pays Drapeau de Slovaquie Slovaquie
Région Région de Trenčín
District District de Trenčín
Code postal 91101
Plaque minéralogique TN
Primator (maire) Richard Rybníček ( Indépendant )

Mandat: 2013

Démographie
Population 56 826 hab. (31.12.2008)
Densité 693 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 31″ Nord
       18° 02′ 12″ Est
/ 48.891944, 18.036667
Altitude 217 m
Superficie 8 199,6 ha = 81,996 km²
Localisation en Slovaquie
Voir la carte physique
Localisation de la ville
Trenčín
Voir la carte administrative
Localisation de la ville
Trenčín
Localisation dans la région de Trenčín
Voir la carte physique
Localisation de la ville
Trenčín
Localisation de la ville
Trenčín
Voir la carte administrative
Localisation de la ville
Trenčín
Localisation de la ville
Trenčín
Internet
Site de la commune http://www.trencin.sk
Sources
Resultat des élections
http://www.e-obce.sk [1]
http://www.statistics.sk [2]
http://www.slovakregion.sk/ [3]


Trenčín (allemand : Trentschin, hongrois : Trencsén)[4] est un important centre urbain du nord-ouest de la Slovaquie. La ville a 57 000 habitants.

Sommaire

Géographie

La ville est située dans la vallée du Váh sur l'autoroute D1 et la ligne de chemin de fer 120 à mi-chemin entre Žilina et Bratislava.

Histoire

Inscription latine témoignant de l'installation d'un camp provisoire romain sous Marc Aurèle

La ville est le lieu d’implantation d’un camp romain à l’époque de Marc-Aurèle (IIe siècle). Une inscription romaine permet de dater la construction d'un camp provisoire durant les guerres contre les Marcomans, en 179, et de connaître son nom latin, Laugaricio (Victoriae Augustorum exercitus, qui Laugaricione sedit, mil(ites) l(egiones) II DCCCLV (855 de la deuxième Légion). (Maximi)anus leg(atus leg)ionis II Ad(iutricis) cur(avit) f(aciendum). C’est le point le plus septentrional de l’avancée romaine en Europe centrale. Trenčín est appelé de son nom grec Leukaristos par Ptolémée (vers 150). La première mention écrite de Trenčín date de 1111[2].

En 1296, Máté Csák, acquiert le château de Trenčín. Il y mourut le 18 mars 1321.

Jumelages

La ville de Trenčín est jumelée avec : [5]

Célébrités

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

  1. (sk) e-obce.sk. Consulté le 22 février 2010
  2. a et b (sk) (en) Mestská a obecná štatistika SR. Consulté le 22 février 2010
  3. (sk) Slovak region. Consulté le 22 février 2010
  4. (sk) Slovenské slovníky. Consulté le 15 février 2010
  5. Partnerské mestá

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trenčín de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Trenčín — Wappen Karte …   Deutsch Wikipedia

  • Trencin — Trenčín Wappen Karte …   Deutsch Wikipedia

  • Trencin — Trenčín Trenčín Héraldique …   Wikipédia en Français

  • Trenčin — Trenčín Trenčín Héraldique …   Wikipédia en Français

  • Trenčín — Bandera …   Wikipedia Español

  • TRENCIN — (Slovak Trenčín; Hung. Trencsén; Ger. Trentschin), town in western Slovakia. In the 14th century there were several Jews in Trencin. In the 16th century Jews reappeared. After the Kuruc invasion of Ubersky Brod in 1683, some Jews took refuge in… …   Encyclopedia of Judaism

  • Trenčín —   [ trɛntʃiːn], Stadt in der Slowakischen Republik, Trentschin …   Universal-Lexikon

  • Trenčín — Geobox | Settlement name = Trenčín category = City image caption = Trenčín Castle from bridge crossing Váh river symbol = Coat of arms of Trenčin.png etymology = official name = motto = nickname = country = Slovakia country state = region =… …   Wikipedia

  • Trencin — Original name in latin Trenn Name in other language Trenchin, Trencin, Trencsen, Trencsn, Trenczyn, Trentschin, Trentsen, Trenin, Trenn, Тренчин State code SK Continent/City Europe/Bratislava longitude 48.89452 latitude 18.04436 altitude 284… …   Cities with a population over 1000 database

  • Trenčín — Sp Treñčynas Ap Trenčín L Slovakijos kr. centras …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.