Tregor


Tregor

Trégor

Treger (Br)

(Trégor)
 — 
Flag-Pays-Tregor.png Ecu-Pays-Tregor.png
Drapeau Écu
Map-Bro-Dreger.png

Création de l'évêché de Tréguier 865

Capitale historique Tréguier
Langue(s) Français - Breton trégorrois
Religion il n'y a pas de religion officielle
Superficie 2 251 Km²
Population 192 243 (1999)
Devise {{{devise}}}
Hymne
Gwenn ha du.svg Portail de la Bretagne

Le Trégor (Bro-Dreger en langue bretonne) est l'une des neuf provinces de Bretagne. Situé au nord-ouest de la Bretagne, il comprend la partie ouest du département des Côtes-d'Armor et une petite partie du nord-est du Finistère, jusqu'à la rivière de Morlaix. Son chef-lieu est Tréguier, qui est la traduction française du mot Landreger en langue bretonne.

Naguère, la frontière du Trégor était faite avec la rivière de Morlaix. La rive ouest de cette ville était donc précédemment dans l’évêché de Léon, tandis que l'autre rive était dans l’évêché de Tréguier. C’est le 27 janvier 1790, après la Révolution française, que les députés bretons rejetant la demande formulée par les habitants de Morlaix d’être intégrés dans le département de Saint-Brieuc, décidaient qu’au nord, la limite départementale se confondrait avec le cours du Douron. Ainsi se trouvait constitué, par démembrement de l’évêché de Tréguier, un Trégor qu’on appellera finistérien ou morlaisien.

Traditionnellement, on y parle le trégorrois, un breton présentant quelques formes dialectales.

Sommaire

Communes trégorroises

Article détaillé : Liste des communes du Trégor.

Rivières trégorroises

D'ouest en est (à compléter) :

Personnalités trégorroises

Le Trégor de nos jours

Composé de 127 communes (sur la base des communes actuelles), le Trégor comptait, au dernier recensement de 1999, 192 243 habitants pour une superficie totale de 2 251 km². La région est coupée en deux par la route nationale 12 qui la traverse d'est en ouest. A l'ouest de Guingamp, une branche de cette voie expresse remonte au nord sur Lannion et Perros-Guirec. Guingamp, Plouaret, Lannion et Morlaix sont desservis par le TGV.

Le club sportif le plus célèbre est le club de football En Avant de Guingamp. La région compte aussi quelques clubs de tennis de table de niveau national.

Le Trégor est le nom d'un hebdomadaire publié à Lannion.

Économie

Orientée autour de 3 pôles : la technopole Anticipa, le tourisme et les activités agro-alimentaires.

Premier pole optique et télécom français. Il concentre 45% de la recherche française en télécom. De grands groupes (France Télécom R&D, Alcatel Lucent) et 200 PME-PMI, travaillent sur le territoire, aux côtés de laboratoires de recherche et d'établissements d'enseignement supérieure (Université, IUT, école d'ingénieurs, etc).

Quelques chiffres sur la technopole (source : www.technopole-anticipa.com) :
- Superficie du bassin : 1 300 km²
- Population : 138 000 personnes
- 200 PME - PMI
- 10 000 emplois industriels
- 25 zones d'activités
- 4 pépinières d'entreprises
- 4 000 étudiants
- 12 établissements de formation supérieure

  • Le tourisme et les activités culturelles

Tourisme essentiellement côtier. Quelques festivals : les fêtes de la Saint-Loup à Guingamp, le festival des Hortensias à Perros-Guirec.

Sites remarquables : la côte de granit rose, la ville de Lannion, les ruines du château de Tonquédec, Rosambo, l'embouchure du Yaudet, la cathédrale de Tréguier, les nombreuses chapelles du XIVe siècle et au-delà, le menhir de Saint-Uzec à Pleumeur-Bodou, les allées couvertes, carrières de granite gris sur l'Ile-Grande et de granite rose à La Clarté, le radôme et le musée des télécommunications de Pleumeur-Bodou qui côtoient un village gaulois reconstitué fidèlement.

Ports de plaisance : Perros-Guirec, Trébeurden.

Golf de Saint-Samson, nombreux chemins de randonnée, club de plongée à Perros-Guirec.

  • L'agriculture et l'élevage

Peu d'activité de pêche, mais beaucoup de petites exploitations agricoles. Le Trégor compte aussi sur une industrie agroalimentaire et une bio-industrie forte, représentant plus de de 2300 emplois.

Voir aussi

Bibliographie

Andrieux (J.-Y.), Giraudon (D.). Teilleurs de lin du Trégor, 1850-1950, Skol-Vreizh, Montroulez, 1990, 84 p.
Barbier (P.). Le Trégor historique et monumental. Étude historique et archéologique sur l'ancien évêché de Tréguier, Saint-Brieuc, 1960, 547 p.
Coativy (Y.), Monnier (J.-J.), Le Trégor, éditions Palantines, 2006, 240 p., 300 illustrations.
Delestre (F.). Perros d'un monde à l'autre, auto-édition, Imprimerie de Châteaulin, 1975, 144 p.
Guilloux (M.), La Désindustrialisation à Lannion et ses conséquences sur l'emploi, maîtrise de géographie, université de Haute Bretagne, 1968, 54 p.
Lageat (Y.), Garlan (Y.), Pleumeur-Bodou. Chronique d'une commune trégorroise entre l'Ancien Régime et la révolution spatiale, Presses de l'Inpram, Lannion, 238 p.
Le Barzic (E.). L'Île-Grande, Imprimerie Simon, Rennes, non daté, 126 p.
Le Men (Y.), Boëlle (Y.), Trégor, Apogée, Rennes, 1999, 47 p.
Maze (E.). Trégastel. Le Passé retrouvé, Les Presses bretonnes, Saint-Brieuc, 1994, 239 p.
Le Dantec (J.-P.), Minois (G.), Le Trégor, Paris, 1988, 103 p.
Le Goff (H.) (dir). La Révolution dans le Trégor, s.l, 1988,488 p.
Monnier (J.-J), Pierre Marzin et la révolution lannionnaise (1954-1974) : un exemple précoce d'aménagement volontariste du territoire, Norois, tome 42, n°166, 1995, p. 415-426.
Ollivro (J.). Le Trégor du local au mondial :40 ans après, qu'est devenue la "décentralisation" électronique ? Cahiers Economiques de Bretagne, n°2, 1998, p. 1-38.
Rochard (Y.). Un journal du pays : le Trégor, ArMen, n°51, 1993.
Rochard (Y.), Lannion et la Trégor-Valley, ArMen, n°124, 2001, p. 2-13.
Trogoff (M.). Le Trégor, Ouest-France, Rennes, 1997, 32 p.

Lien externe



  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Tr%C3%A9gor ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tregor de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Trégor — Trégor …   Wikipédia en Français

  • Tregor — ist der Name folgender Personen: Michael Tregor (* 1950), deutscher Schauspieler Nicolai Tregor (* 1946), Bildhauer Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Trégor — ( Bro Dreger en bretón) es una de las nueve provincias de la Bretaña histórica y se encuentra situado en la zona noroeste. Está formado por la parte occidental del departamento de Côtes d Armor y una pequeña parte del noreste de Finistère, hasta… …   Wikipedia Español

  • Tregor finisterien — Trégor finistérien Le Trégor finistérien est la partie occidentale de l ancien évêché de Tréguier faisant aujourd hui partie du département du Finistère, alors que le reste du Trégor se trouve dans le département des Côtes d Armor. Portail de la… …   Wikipédia en Français

  • Trégor finistérien — Le Trégor finistérien est la partie occidentale de l ancien évêché de Tréguier faisant aujourd hui partie du département du Finistère, alors que le reste du Trégor se trouve dans le département des Côtes d Armor. Portail de la Bretagne …   Wikipédia en Français

  • Gare de Plouaret-Trégor — Plouaret Trégor Le bâtiment voyageurs et l entrée de la gare. Localisation Pays France Commune …   Wikipédia en Français

  • Lannion-Trégor Agglomération — Administration Pays France Région Bretagne Départem …   Wikipédia en Français

  • Michael Tregor — (* 10. September 1950 in Santiago de Chile) ist ein deutscher Schauspieler. Michael Tregor ist in Deutschland aufgewachsen und absolvierte seine Ausbildung an der Neuen Münchner Schauspielschule. Sein erstes Engagement führte ihn an die… …   Deutsch Wikipedia

  • Communaute d'agglomeration de Lannion Tregor — Lannion Trégor Agglomération Lannion Trégor Agglomération Administration Pays France Région Bretagne Département Côtes d Armor Date de création …   Wikipédia en Français

  • Communauté D'agglomération De Lannion Trégor — Lannion Trégor Agglomération Lannion Trégor Agglomération Administration Pays France Région Bretagne Département Côtes d Armor Date de création …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.