Transat 6.50


Transat 6.50
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transat.
Thomas Ruyant remporte la Transat 6.50 en 2009.

La Transat 6.50 (anciennement appelée Mini-Transat) est une course transatlantique en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6,50 m, créée en 1977 par Bob Salmon et organisée chaque année impaire depuis. La traversée s'effectue en deux étapes, au départ de la France, avec une escale d'une dizaine de jours aux îles Canaries ou à Madère, avant de rejoindre Salvador de Bahia au Brésil (jusqu'à l'édition 1999, le parcours emmenait la flotte jusqu'aux Antilles). Cette régate constitue l'apogée du parcours de la Classe Mini.

Sommaire

Esprit de la Transat 6.50

Jean-Luc Van Den Heede, deuxième de la Transat 1979 en parlait ainsi :

«  En dehors des tours du monde, je ne connais pas une course aussi extraordinaire. Il y a autant de vainqueurs possibles que de concurrents au départ »

La Mini Transat a été créée pour réagir au gigantisme des courses transatlantiques qui sont organisées depuis les années 70. Dans l'esprit de Bob Salmon, il s'agissait de renouer avec l'esprit aventureux des premières transatlantiques, telles qu'elles étaient vécues par Éric Tabarly par exemple[1]. Ainsi, les concurrents de la Mini Transat ne disposent que du minimum technique indispensable pour traverser l'Atlantique. Depuis quelques années, GPS et VHF sont autorisés (jusqu'alors, le sextant était encore le seul moyen de navigation autorisé) mais les concurrents ne disposent pas de routage météo par satellite, contrairement à la plupart des autres courses transatlantiques. Les marins n'ont aucun contact avec la terre, ils n'ont pas le droit de demander une assistance au risque d'être disqualifiés. Chaque Mini possède une balise satellite de positionnement et d'appel de détresse en dernier recours. Aussi, les voiliers se doivent d'être insubmersibles. Pour assurer leur sécurité en haute mer, des voiliers appelés « bateaux accompagnateurs » veillent au milieu de la flotte tout au long du parcours. Le règlement en exige 1 pour 12 Minis[2].

Les bateaux utilisés sont allégés au maximum. Deux catégories de bateaux courent en même temps mais sur des classements séparés. D'une part, des prototypes, véritables laboratoires de technique nautique (c'est sur les Minis qu'ont été notamment testées les premières quilles pendulaires), d'autre part les bateaux de série, qui sont des anciens prototypes ayant fait leurs preuves et qui sont alors construits en série (plus de 10 unités). Les marins courant en Classe Mini, surtout en prototype, sont généralement des « as de la bidouille » qui ont conçu, préparé et amélioré tout seul leur bateau.

Importance et renommée

La Classe Mini, très décriée à ses débuts en raison de la prise de risque énorme induite par la si petite taille des bateaux, s'est peu à peu imposée comme un passage quasi obligatoire pour les futurs grands skippers. C'est une véritable école de la course au large et en solitaire, où le skipper doit être polyvalent et autonome pour faire avancer son bateau malgré l'exigence de cette transaltlantique. De nombreux grands noms de la voile contemporaine sont passés par la Classe Mini : Loïck Peyron et son frère Bruno Peyron, Jean-Luc Van Den Heede, Marc Thiercelin, Yves Parlier, Laurent Bourgnon et son frère Yvan Bourgnon, Isabelle Autissier, Michel Desjoyeaux, Ellen MacArthur, Roland Jourdain, Lionel Péan, Marc Guillemot, Thomas Coville, Catherine Chabaud, Lionel Lemonchois, Jacques Caraës, Patrice Carpentier, Thierry Dubois, Halvard Mabire, Didier Munduteguy, et bien d'autres, ont participé à la Mini Transat.

« C'est la Mini Transat qui m'a donné le goût du large. Je ne l'oublierai jamais » disait Ellen MacArthur.

La Transat reste principalement une course française, avec de rares concurrents non-français. Pour de potentiels concurrents Nord-Américains, la difficulté pour rejoindre le départ de la Transat en France est notamment un important obstacle.

Qui sont ces marins ?

La particularité de cette Transat est l'extrême variété des concurrents. Certains sont de futurs grands noms de la voile, d'autres viennent réaliser le rêve de leur vie. La modicité des budgets nécessaires à la Transat permet à tous de traverser l'Atlantique. On y trouve tous les types d'amateurs de la mer. Cependant, l'inflation des qualifications nécessaires pour pouvoir participer à la Mini Transat tend à en écarter depuis quelques années les marins qui ont une vie professionnelle à côté et à privilégier les skippers financés par de gros sponsors. De même, une visibilité médiatique en forte progression, notamment lors de la Transat 2005 (Corentin Douguet, vainqueur en prototype, a bénéficié notamment d'une page entière dans Le Monde), attire les sponsors et pourrait d'un certain côté nuire à l'esprit de camaraderie et de « bidouille » de cette Transat.

Différentes éditions

2009

32 ans après la première édition, la 17e édition est partie de Charente-Maritime, le dimanche 13 septembre 2009, à 14 heures 17 minutes, au large de Fort Boyard, avec 85 concurrents dont 6 femmes sur la ligne de départ. 36 prototypes et 49 bateaux de série effectuent 4 200 milles soit 7 800 kilomètres avec une étape à Funchal sur l'île portugaise de Madère et une arrivée à Salvador de Bahia au Brésil.

2011

Le départ de la 18e édition est prévu le dimanche 25 septembre 2011 à Fort Boyard au large de La Rochelle à destination de Salvador de Bahia où 72 participants sont attendus[3].

Palmarès

Le cockpit du 6.50 de Yves Le Blévec à l'arrivée de la Transat 6.50 à Salvador de Bahia en 2007
Année Nom du vainqueur Nom du bateau Temps cumulé Parcours
1977 Daniel Gilard Serpentaire "Petit dauphin" 38 j 11 h 10' Penzance / Ténérife / Antigua
1979 Norton Smith proto "American Express" 32 j 08 h 10' Penzance / Ténérife / Antigua
1981 Jacques Peignon proto Berret "Iles du Ponant" 32 j 20 h 22' Penzance / Ténérife / Antigua
1983 Stéphane Poughon proto Lucas "Voiles Cudennec" 31 j 14 h 45' Penzance / Ténérife / Antigua
1985 Yves Parlier proto Berret "Aquitaine" 31 j 14 h 45' Brest / Ténérife / Pointe-à-Pitre
1987 Gilles Chiorri proto Berret "Exa" 30 j 06 h 41' Concarneau / Ténérife / Fort-de-France
1989 Philippe Vicariot proto Finot "Thom Pouss" 28 j 07 h 33' Concarneau / Ténérife / Fort-de-France
1991 Damien Grimont proto Finot "GTM Entrepose" 29 j 04 h 37' Douarnenez / Ténérife / Fort-de-France
1993 Thierry Dubois proto Rolland "Amnesty International" nc Brest / Funchal (Madère) / Saint-Martin (Antilles)
1995 Yvan Bourgnon proto Finot "Omapi-St Brévin" 27 j 07 h 21' Brest / Funchal (Madère) / Fort-de-France
1997 Sébastien Magnen proto Magnen "Karen Liquid" 38 j 11 h Brest / Ténérife / Saint-Martin (Antilles)
1999 Sébastien Magnen proto Magnen "Karen Liquid" 24 j 15 h Concarneau / Puerto Calero (îles Canaries) / Rivière Sens (Guadeloupe)
2001 Yannick Bestaven proto Magnen "Aquarelle.com" 30 j Fort Boyard / Puerto Calero (îles Canaries) / Salvador de Bahia
2003 Armel Tripon proto Finot "Moulin Roty" 24 j 15 h Fort Boyard / Puerto Calero (îles Canaries) / Salvador de Bahia
2005 Corentin Douguet proto Manuard "Leclerc/Bouygues" 24 j 21 h 36' Fort Boyard / Puerto Calero (îles Canaries) / Salvador de Bahia
2007 Yves Le Blevec proto Lombard "Actual" 23 j 3 h 51' Fort Boyard / Funchal (Madère) / Salvador de Bahia
2009 Thomas Ruyant proto Finot Conq "Faber France" 24 j 23 h 38' Fort Boyard / Funchal (Madère) / Salvador de Bahia
2011 David Raison[4] Teamwork Evolution 26 j 3 h 28' 40''[5] Fort Boyard / Funchal (Madère) / Salvador de Bahia

Notes et références

  1. (en) Counting the cost Mini Transat sur www.minitransat650.com, article de Yacht & Boat Owner de mai 1978. Consulté le 10 septembre 2009
  2. La Charente-Maritime / Bahia Transat 6,50 2009 sur www.classemini.com, 1er septembre 2009. Consulté le 10 septembre 2009
  3. « Transat 6,50 : départ le 25 septembre depuis Boyard » sur le site pharedere.com
  4. David Raison remporte la Transat 6,50 sur TeamWork Evolution site TeamWork Voile et Montagne
  5. TRANSAT 650 : Classement général provisoire des prototypes site SeaSailSurf.fr

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Transat 6.50 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transat — [ trɑ̃zat ] n. m. et f. • 1912; abrév. de transatlantique 1 ♦ N. m. Vx Paquebot transatlantique. ♢ (1936) Mod. Chaise longue pliante en toile, d abord en usage sur les ponts des paquebots, puis sur les plages, les terrasses, dans les jardins. S… …   Encyclopédie Universelle

  • Transat B to B — Transat Ecover BtoB La Transat Ecover B to B est une course transatlantique en solitaire entre Salvador de Bahia au Brésil à Port la Forêt en Bretagne (France) pour les Monocoques de classe IMOCA sur une distante de 4200 milles. Il s agit en… …   Wikipédia en Français

  • Transat A.T. — Infobox Company company name = Transat A.T. Inc. company company type = Public (tsx|TRZ.A and tsx|TRZ.B) company slogan = Great Vacations Start With Us. foundation = Montreal, Quebec (1987) location = Montreal, Quebec, Canada key people = Jean… …   Wikipedia

  • Transat — Transatlantique Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Adjectif Transatlantique est un adjectif qui signifie qui traverse l Atlantique ou au delà de l Atlantique. Le mot transatlantique désigne …   Wikipédia en Français

  • transat — noun a type of large deck chair with a footrest that slides under the seat when not needed …   Wiktionary

  • transat — …   Useful english dictionary

  • Transat Jacques Vabre 2011 — Logo de la course Type : En double, sans escale et sans assistance Organisa …   Wikipédia en Français

  • Transat A.T. inc. — Transat A.T. inc. Logo de Transat Création 1987 Fondateur(s) Jean Marc Eustache, Lina De Cesare et Philippe Sureau …   Wikipédia en Français

  • Transat du café — Transat Jacques Vabre Pour les articles homonymes, voir Transat. Vue des multicoques de la transat Jacques Vabre, 6 novembre 2005, Le Havre …   Wikipédia en Français

  • Transat en double — Transat Jacques Vabre Pour les articles homonymes, voir Transat. Vue des multicoques de la transat Jacques Vabre, 6 novembre 2005, Le Havre …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.