Traite de Londres (1867)


Traite de Londres (1867)

Traité de Londres (1867)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Londres.

Le Traité de Londres, souvent appelé Deuxième Traité de Londres après celui de 1839, est un traité international signé le 11 mai 1867. Passé à la suite de la guerre austro-prussienne et de la Crise du Luxembourg, il eut des conséquences importantes pour le Luxembourg et pour les relations entre les Grandes Puissances de l'Europe.

Conséquences

La conséquence immédiate la plus importante du traité, due à l'Article I, était la réaffirmation de l'union personnelle entre les Pays-Bas et le Luxembourg sous le sceptre de la Maison d'Orange-Nassau. La Crise du Luxembourg avait éclaté après la tentative de Napoléon III d'acheter le Luxembourg au roi des Pays-Bas Guillaume III. Par conséquent, le maintien de la suzeraineté néerlandaise sur le Luxembourg, libre de toute ingérence française, était de la plus grande importance pour la Prusse.

La neutralité du Luxembourg, établie aux termes du Premier Traité de Londres, était elle aussi réaffirmée. Les partis qui n'avaient pas signé ce premier traité devaient garantes de la neutralité du Luxembourg (avec une exception pour la Belgique, elle-même liée par sa neutralité).

Pour garantir la neutralité du Luxembourg, les fortifications de ville de Luxembourg, considérée comme le « Gibraltar du Nord », devaient être démolies et ne jamais être reconstruites. Le démantèlement des fortifications prit seize ans, coûta 1,5 millions de francs-or et exigea la destruction de plus de 24 km de défenses souterraines ainsi que de 4 hectares de casemates, batteries, casernes, etc et la dissolution de l'armée Luxembourgeoise, remplacé par une milice. Par ailleurs, la garnison prussienne, établie au Luxembourg depuis le Congrès de Vienne de 1815, devait être retirée.

La guerre des Sept Semaines avait causé l'effondrement de la Confédération germanique. Deux anciens membres, le grand-duché du Luxembourg et le duché de Limbourg, étaient possessions du roi des Pays-Bas. Pour clarifier davantage la situation résultant de la dissolution de la Confédération, le Traité de Londres prenait acte de sa disparition et déclarait que le Luxembourg et le Limburg devaient désormais être considérés comme « parties intégrantes du royaume des Pays-Bas ». Le Luxembourg rejoignit l'union douanière allemande à nouveau rétablie, le Zollverein, dans lequel il devait rester jusqu'au 1er janvier 1919.

Signataires

Le traité fut signé par les représentants de toutes les grandes puissances de l'Europe :

  • L'Empire austro-hongrois, représenté par Rudolf Apponyi
  • Le Royaume de Belgique, représentée par Sylvain Van de Weyer
  • L'Empire français, représenté par le Prince de La Tour d'Auvergne-Lauraguais
  • Le Royaume d'Italie, représenté par le marquis d'Azeglio
  • Le Grand-Duché du Luxembourg, représenté par le baron de Tornaco et Emmanuel Servais
  • Le Royaume des Pays-Bas, représentés par le baron Bentinck
  • Le Royaume de Prusse, représenté par le comte Bernstorff-Stintenburg
  • L'Empire russe, représenté par le baron Brunnow
  • Le Royaume-Uni, représenté par Lord Stanley

À l'origine l'Italie n'avait pas été invitée, mais le roi Victor-Emmanuel II convainquit les autres souverains d'inviter son représentant. L'Italie avait peu de relations avec Luxembourg et le traité ne l'affectait pas directement de manière appréciable. Pourtant, ce fut la première occasion pour laquelle l'Italie fut invitée à participer à une conférence internationale en tant que Grande Puissance, ce qui avait une valeur symbolique pour ce royaume nouveau-né.

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Treaty of London (1867) ».
  • Portail du Luxembourg Portail du Luxembourg
Ce document provient de « Trait%C3%A9 de Londres (1867) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traite de Londres (1867) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Traité de Londres (1867) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Londres. Le Traité de Londres, souvent appelé Deuxième Traité de Londres après celui de 1839, est un traité international signé le 11 mai 1867. Passé à la suite de la guerre austro prussienne… …   Wikipédia en Français

  • Traite de Londres — Traité de Londres Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. 1358 : Traité de Londres entre la France et l Angleterre 1359 : Traité de Londres (l Endenture) entre la France et l… …   Wikipédia en Français

  • Traité de londres — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. 1358 : Traité de Londres entre la France et l Angleterre 1359 : Traité de Londres (l Endenture) entre la France et l Angleterre 1474 :… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Londres — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. 1358 : Traité de Londres entre la France et l Angleterre 1359 : Traité de Londres (l Endenture) entre la France et l Angleterre 1474 :… …   Wikipédia en Français

  • Tratado de Londres (1867) — El Tratado de Londres (Francés: Traité de Londres; Inglés: Treaty of London), llamado también el Segundo Tratado de Londres, debido a que era posterior al Tratado de Londres (1839) también concerniente a la zona del actual Benelux, fue un tratado …   Wikipedia Español

  • LONDRES — est la fille d’un fleuve, et son port a été, pendant des siècles, un élément vital de l’essor de la ville; mais la Tamise a également constitué une barrière longtemps difficile à franchir, exigeant, jusqu’en 1750, le recours à un pont unique ou à …   Encyclopédie Universelle

  • Traité des XXIV articles — Pour les articles homonymes, voir Traité de Londres. Les limites du territoire belge avant le traité des XXIV articles Le traité des XXIV articles ou traité de Londres du 19 avril 1839 est un traité signé à L …   Wikipédia en Français

  • Traite atlantique — Commerce triangulaire Une des routes du commerce triangulaire. En vert, les royaumes européens où s armaient les navires négriers. En rouge, la zone d origine des esclaves. En bleu, la zone de destination des esclaves. Esclavage et variantes …   Wikipédia en Français

  • 1867 — Années : 1864 1865 1866  1867  1868 1869 1870 Décennies : 1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890 Siècles : XVIIIe siècle  XIXe …   Wikipédia en Français

  • Traite des Noirs — Traites négrières Esclavage et variantes Généralités Travail forcé · Racisme · Propriété · Chose · Être humain Formes d esclavage Servage · Ministérialité · Janissaires · Mamelouks · Restavecs · Esclavage sexuel · Es …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.