Traire


Traire

47° 56′ 55″ N 5° 28′ 13″ E / 47.9486, 5.47028

La Traire
Photo bienvenue - Merci
Caractéristiques
Longueur 29 km
Bassin 101 km2
Bassin collecteur la Seine
Débit moyen 1,49 m3⋅s-1 (Louvières)
Régime pluvial océanique
Cours
Se jette dans la Marne
Géographie
Pays traversés Drapeau de France France

Sur les autres projets Wikimedia :

La Traire est une petite rivière française, affluent de la Marne en rive droite et donc sous-affluent de la Seine. Elle coule entièrement dans le département de Haute-Marne.

Sommaire

Géographie

D'une longueur de 29 km,[1] elle prend sa source à Bonnecourt, à six kilomètres au sud-ouest de Montigny-le-Roi et une douzaine de kilomètres au nord-est de Langres, dans le département de Haute-Marne, un peu à l'ouest des sources de la Meuse. La rivière se dirige d'abord vers le nord puis change son orientation vers l'ouest et conflue avec la Marne en rive droite, au niveau de la localité de Poulangy. Elle est le premier affluent notable de la Marne.

Communes traversées

La Traire traverse les communes de Bonnecourt, Frécourt, Chauffourt, Sarrey, Nogent, Sarcey, Louvières et Poulangy, toutes situées en Haute-Marne.

Hydrologie

La Traire est une rivière bien fournie et abondante, mais fort irrégulière. Son débit a été observé pendant 17 années (entre 1989 et 2005), à Louvières, tout près de son confluent avec la Marne[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 101 km², c'est-à-dire plus ou moins sa totalité.

Le débit moyen interannuel ou module de la rivière à Louvières est de 1,49 m³ par seconde.

La Traire présente des fluctuations saisonnières de débit assez importantes, avec des hautes eaux d'automne-hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 2,17 et 3,12 m³ par seconde, de novembre à mars inclus (avec un maximum en janvier), et des basses eaux d'été, de juin à septembre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,175 m³ au mois d'août. Cependant les niveaux fluctuent d'après les années et les irrégularités de débit peuvent être plus prononcées sur de plus courtes périodes.

Le VCN3 peut chuter jusque 0,017 m³, en cas de période quinquennale sèche, soit 17 litres par seconde, ce qui est sévère. Le VCN3 est la quantité minimale écoulée ou débit minimal sur trois jours consécutifs.

Les crues peuvent être assez importantes pour cette petite rivière à bassin fort réduit. Les QIX 2 ou débit calculé de crue biennale et QIX 5 (débit calculé de crue quinquennale) valent respectivement 17 et 20 m³. Le QIX 10 ou débit calculé de crue décennale est de 22 m³ par seconde et le QIX 20 de 24 m³. Quant au QIX 50 ou valeur calculée du débit de crue cinquantennale, il n'a pas été calculé, la durée d'observation de la rivière n'étant pas suffisante. Cela signifie que, par exemple, tous les deux ans, l'on doit s'attendre à une crue de l'ordre de 17 mètres cubes, et tous les cinq ans une crue de 20 mètres cubes doit se produire, statistiquement du moins.

Toujours à Louvières, le débit instantané maximal enregistré a été de 19,8 m³ par seconde le 30 décembre 2001, tandis que le débit journalier maximal était de 18,8 m³ le 30 novembre 1996. En comparant la valeur du débit instantané maximal à l'échelle des QIX de la rivière, il apparaît que cette crue était à peine d'ordre quinquennal, et donc ne peut être que fréquente et destinée à se reproduire très régulièrement.

Au total, la Traire est une rivière petite, mais abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 466 millimètres annuellement, ce qui est élevé dans les limites du bassin parisien, valant nettement plus que la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, mais surtout supérieur à la lame de la totalité du bassin de la Marne (274 millimètres) et de la Seine (240 millimètres). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint le chiffre de 14,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • traire — [ trɛr ] v. tr. <conjug. : 50> • v. 1050; lat. pop. °tragere, class. trahere 1 ♦ Vx Tirer. ♢ Mod. (au p. p.) Or trait, passé à la filière. 2 ♦ (v. 1122) Tirer le lait de (la femelle de certains animaux domestiques) en pressant le pis… …   Encyclopédie Universelle

  • Traire — Gewässerkennzahl FR: F5030600 Lage Frankreich, Region Champagne Ardenne Flusssystem …   Deutsch Wikipedia

  • traire — Traire, Il vient de Trahere, en ostant h, Traere, c est à dire, Tirer. Traire une vache, et autres bestes qui ont du laict, Mulgere, Emulgere, Immulgere, Pressare hubera palmis. Laict qu on vient de traire, qui est encore chaud, Tepidum lac,… …   Thresor de la langue françoyse

  • trăire — TRĂÍRE s.f. 1. Faptul de a trăi; vieţuire. 2. Proces sufletesc, experienţă sufletească (trăite cu intensitate). 3. Metodă metafizică de cunoaştere care pretinde că se poate ajunge la cunoaşterea întregii realităţi pe baza experienţei psihice… …   Dicționar Român

  • traire — TRAIRE. v. a. Tirer. Il n a guere d usage qu en cette phrase. Traire les vaches, pour dire, Tirer le lait du pis des vaches …   Dictionnaire de l'Académie française

  • traire — tirer; extraire; jeter; lancer. Lo riu si trai dins la ribiera : le ruisseau se jette dans la rivière. Traire de carbon : extraire du charbon. voir negar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • traire — (trê r ), je trais, tu trais, il trait, nous trayons, vous trayez, ils traient ; je trayais, nous trayions, point de passé défini ; je trairai, nous trairons ; je trairais, nous trairions ; trais, trayons, trayez ; que je traie, que nous trayions …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRAIRE — v. a. ( Je trais, tu trais, il trait ; nous trayons, vous trayez, ils traient. Je trayais. J ai trait. Je trairai. Je trairais. Trais, trayez. Que je traie. Que j eusse trait. Trayant. ) Tirer. Il n est guère usité qu en parlant De certaines… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRAIRE — v. tr. Tirer. Il n’est guère usité qu’en parlant de Certaines femelles d’animaux dont on tire le lait. Traire les vaches. Traire une brebis. Traire une chèvre. Traire une ânesse. Il se dit aussi en parlant du Lait qu’on tire. Traire du lait. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • traire — vt. aryâ (Albertville.021, Beaufort, Chaucisse, Conflans, Cordon.083, Giettaz, Larringes, Lugrin, Marin, Tignes), aryér (Montricher), aryêzh (St Martin Porte.203), C.1 ; mwêdre (Gets, Samoëns, Taninges), meudre (Chamonix), C.2 || bloché (021),… …   Dictionnaire Français-Savoyard


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.