Traction hippomobile


Traction hippomobile

La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l'utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules.

La reine Élisabeth et le roi George VI du Royaume-Uni au Canada en 1939
La traction hippomobile a été parmi les plus utilisées en Agriculture
Un seul cheval tire des dizaines de tonnes sur l'eau, avec un effort modéré une fois la péniche lancée et en absence de vent contraire
La traction chevaline, là où ne prédominait pas la traction bovine, fut la principale méthode de traction jusqu'après la Seconde Guerre mondiale ; ci-dessus en 1946.

Elle fut largement utilisée autrefois dans tous les domaines de l'agriculture et du transport (transport de personnes et de marchandises, matériel militaire (notamment pour la traction de l'artillerie). Un bœuf ou un animal peut tirer sur de longues distances un objet lourd s'il est roulant (wagon par exemple) et bien plus lourd encore s'il est flottant (péniche).

De nos jours, elle a fortement régressé dans les pays développés où son utilisation principale se cantonne aux loisirs et au sport, mais est encore beaucoup utilisée dans le tiers monde.

La traction hippomobile a donné lieu au développement de races sélectionnées pour cette utilisation.

Article détaillé : Cheval de trait.

Sommaire

Origines

Chars de combats dans l'Antiquité

Article détaillé : Char (Antiquité).

Évolution technique

Article connexe : attelage de tradition.
  • Durant l'Antiquité, l'attelage se faisait au moyen d'une sangle passant devant le cou de l'animal, mais le cheval était alors étranglé par l'effort, et sa capacité de traction était limitée. Une importante évolution technique fut donc, à partir du Xe siècle, l'invention du collier d'attelage, qui, faisant porter le point d'effort sur les épaules, permettait un bien meilleur rendement. Cela constitua une véritable révolution dans les capacités de transport à l'époque.

Les routes furent longtemps (voir l'histoire du pavage des routes) en terre, et peu utilisables l'hiver par temps pluvieux, le transport par la voie d'eau fut donc développé parallèlement quand il était possible, permettant de faire tirer une charge bien plus lourde par un même animal.

  • Un autre progrès fut l'établissement des relais de poste, où les diligences pouvaient remplacer, à intervalles réguliers, leurs chevaux fatigués par des chevaux frais. Cela leur permit d'assurer une vitesse moyenne allant jusqu'à 120 kilomètres par jour. Ce mode de transport connut son apogée vers 1850, mais les Romains l'utilisaient déjà sur certaines voies romaines.

Utilisation en agriculture

L'utilisation des chevaux en agriculture s'est largement développée au XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle, qui ont vu le développement d'une mécanisation adaptée au cheval. Puis elle a presque complètement disparu dans les pays développés avec la motorisation (tracteurs, motoculteurs, machines automotrices…). Cela a permis d'augmenter de façon sensible la productivité de l'agriculture dans ces pays grâce à l'augmentation de puissance ainsi permise et, parallèlement, par la libération des surfaces consacrées à l'alimentation des chevaux (culture d'avoine notamment). La traction hippomobile est cependant toujours utilisée quoique marginalement pour certaines productions agricoles particulières : viticulture, maraîchage, débardage du bois.

Ce mode de traction reste vivace dans les pays du tiers monde où il est même souvent promu en raison des hausses de productivité qu'il permet par rapport au travail manuel de la terre.

Dispositifs pouvant être tractés

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traction hippomobile de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hippomobile — Traction hippomobile La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules. La Reine Elizabeth et le roi King George VI au Canada e …   Wikipédia en Français

  • Traction chevaline — Traction hippomobile La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules. La Reine Elizabeth et le roi King George VI au Canada e …   Wikipédia en Français

  • Traction équestre — Traction hippomobile La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules. La Reine Elizabeth et le roi King George VI au Canada e …   Wikipédia en Français

  • hippomobile — [ ipomɔbil ] adj. • 1897; de hippo et mobile ♦ Didact., Admin. Tiré par un ou plusieurs chevaux. Véhicule, voiture hippomobile (cour. voiture à cheval). Traction hippomobile, utilisant des chevaux. ● hippomobile adjectif Se dit d un véhicule tiré …   Encyclopédie Universelle

  • Traction électrique —  Pour l’article homonyme, voir Traction électrique (orgue).  La Ge 6/6 I 407 pour voie métrique La Traction électrique désigne un mode de traction des véhicules au mo …   Wikipédia en Français

  • Traction animale — Treuil à traction animale d une ancienne carrière (Châtillon, France) La traction animale est l utilisation d animaux domestiques par l Homme pour : le transport (véhicule hippomobile, char, charrette, traîneau …   Wikipédia en Français

  • Traction bovine — Une paire de bœufs de trait Labour à quatre avec un joug de garrot, de …   Wikipédia en Français

  • Voiture hippomobile — Traction hippomobile La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules. La Reine Elizabeth et le roi King George VI au Canada e …   Wikipédia en Français

  • Véhicule hippomobile — Traction hippomobile La traction hippomobile, plus rarement appelée traction chevaline ou traction équestre, est l utilisation de chevaux comme force de traction des véhicules. La Reine Elizabeth et le roi King George VI au Canada e …   Wikipédia en Français

  • Chemin de fer hippomobile Budweis-Linz-Gmunden — Demande de traduction …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.