Tournay


Tournay
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Tournai.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tournay (homonymie).

43° 11′ 06″ N 0° 14′ 47″ E / 43.185, 0.2464

Tournay
Armoiries
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Arrondissement de Tarbes
Canton Canton de Tournay
Code commune 65447
Code postal 65190
Maire
Mandat en cours
Josette Fourcade
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Tournay
Démographie
Population 1 280 hab. (2007)
Densité 89 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 06″ Nord
       0° 14′ 47″ Est
/ 43.185, 0.2464
Altitudes mini. 249 m — maxi. 511 m
Superficie 14,32 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Tournay (prononcer "Tournaï") est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées et la région Midi-Pyrénées.

Son nom en occitan est Tornai.

Sommaire

Géographie

Commune située dans l'Astarac entre Tarbes et Lannemezan sur la route nationale 117 et l'Arros. Cet affluent de l'Adour est rejoint sur la commune par le ruisseau Arrêt.

Accès par la SNCF Gare de Tournay sur la ligne Toulouse - Bayonne

Histoire

Les tumulus d'Ozon et de Tournay témoignent de l'époque protohistorique.

Il n’y a pas de raison d’attribuer le nom de Tournay au peuple aquitain des Tornates (de localisation inconnue), puisqu’il s’agit du « nom transféré » de la ville belge de Tournai.

L'histoire de Tournay commence avec le château de Renso, Arrensou en bigourdan, fief d'une Baronnie dont le souverain était Bohémond d'Astarac.

C'est le Dimanche de l'Assomption de l'an 1307 que le paréage de la bastide de Tournay fut consenti entre Bohémond d'Astarac et le sénéchal de Toulouse, représentant du roi de France Philippe IV le Bel, qui avait besoin d'une ville fortifiée au voisinage du Château de Mauvezin pour en contrer l’influence. Il lui donna le nom de la ville belge de Tournai en commémoration d’une de ses victoires et octroya à la population des privilèges fonciers. Il reste de cette époque le plan général de la ville caractérisé par ses rues en angle droit, significatif des «villes nouvelles», appelées aussi bastides du XIIIe siècle.

Tournay sera détruite à l'occasion des guerres de religion, et reconstruite à l'emplacement actuel.

En 1591 les minimes vinrent y dresser leurs tentes pour plus de deux cents ans. Ils y formèrent le couvent des Minimes ainsi que l'ordre mendiant à l'emplacement du château. Aujourd'hui, le site accueille un terrain de rugby, un camping, une piscine, un court de tennis et la salle des fêtes. Le cimetière a été créé en 1632 suite à une épidémie de peste.

Après la Révolution de 1789, la ville devint chef-lieu d’un canton qui comportait alors 18 communes. Il en compte aujourd’hui 27.

L’Abbaye Notre-Dame de Tournay, abbaye bénédictine s'est implantée en 1952 à l'intérieur d'une boucle de la rivière Arros, suivie en 1955 par l’abbaye des Bénédictines à Ozon.

Tournay est actuellement jumelé avec le village de La Vraie-Croix (Morbihan)

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790

1794

1796

1797

1798

1798

1800

1802

1804

1808

1813

1815

1818

1821

1825

1830

1832

1835

1846

1870

1871

1878

1880

1881

1896

1902


1914


1917

1925

1932

1939


1940


1943

1944


1945

1947

1953

1959

1969

1971

mars 1983

1794

1796

1797

1798

1798

1800

1802

1804

1808

1813

1815

1818

1821

1825

1830

1832

1835

1846

1870

1871

1878

1880

1881

1896

1902

1914


1917


1925

1932

1939

1940


1943


1944

1945


1947

1953

1959

1969

1971

1983

.en cours

Jean-François DARRIEUX

Bernard NOGUES

Joseph NOGUES

Jean DABADIE

Jean-Baptiste LOUSTAU

Jean DABADIE

Dominique DARRIEUX

Raymond FOURCADE

Jean-François DARRIEUX

Claude BANIERE

Laurent de LOUSTAU

Jacques BANIERE

Jean-Pierre TAPIE

Jacques BANIERE

Louis ABADIE

Dominique DARRIEUX

Jean-Pierre TAPIE

Paul NOGUES

Jacques PEDEBIDOU

Jean-Baptiste LACRAMPE-LOUSTAU

Jacques PEDEBIDOU

Jean-Baptiste LACRAMPE-LOUSTAU

Cyrique DAVERAN ( maire par délégation)

Jean-François DENAGISCARDE

Jean-Raymond LACRAMPE-LOUSTAU

Adolphe PEDEBIDOU(sénateur)


Dominique PARDON ( CM remplace le maire mobilisé)

Adolphe PEDEBIDOU

Emile GABARROT

Henri CAZENAVETTE

Louis RAYNAUD (Adjoint remplace le maire mobilisé)

Henri CAZENAVETTE

Raphäel LAVANTES( Président de la délégation spéciale)

André CEREZ( Président du comité local de libération)

François CHRISTAUD

Jean-Marie LACOSTE

Léon PUJO

Germain BONNECARRERE

Gaston DURAN

Albert PIERROT

Josette FOURCADE

   
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
1 016 1 076 1 161 1 065 1 109 1 142 1 280
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • L'abbaye Notre-Dame de Tournay, ses offices et ses pâtes de fruits. Le cloître, l'église et une librairie spécialisée sont accessibles aux visiteurs.
  • La maison Francis Jammes, sur la place d'Astarac, où vécut le poète.
  • L’arboretum est issu d'une ancienne lande à fougères reboisé une première fois en 1938 puis en 1958 à la suite de l'incendie du boisement initial. Il héberge aujourd'hui 200 essences d'arbres et d'arbustes indigènes comme exotiques. Il est géré par l'office national des forêts (unité territoriale plaine et coteaux, de l'agence départementale des Hautes Pyrénées) pour le compte de la communauté des communes du canton de Tournay. Une brochure facilitant la visite est disponible à l'Office du Tourisme de Tournay.
    L'accès à cet arboretum est libre, des visites guidées par un botaniste peuvent être organisées sur demande.

Personnalités liées à la commune

Galerie de photos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tournay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tournay — may refer to:* Tournai ( nl. Doornik), a municipality located in the Belgian province of Hainaut * Tournay, a commune of the Hautes Pyrénées département , in southwestern France …   Wikipedia

  • Tournay — (Turnäh), Doornick, feste Stadt in der belg. Provinz Hennegau, an der Schelde, mit alter Kathedrale, mehren wissenschaftlichen Anstalten und Sammlungen, 35000 E., mannigfaltiger und großartiger Industrie. Pichegrus Angriff abgeschlagen 22. Mai… …   Herders Conversations-Lexikon

  • tournay — TOURNAY, Nom de ville, Neruij, nunc Tornacum …   Thresor de la langue françoyse

  • Tournay — var. Tournai …   Useful english dictionary

  • tournay — obs. form of tourney …   Useful english dictionary

  • Tournay — Recorded as Tourne, Tournay, Tourney, Tournie, and possibly other spellings, this is a locational surname of French and Belgium origins. It is from any or all of the various places called Tournay or Tourney to be found in Belgium, as well as… …   Surnames reference

  • Tournay — Abreviatura de lbotánico Roland Louis Jules Alfred Tournay Tournay es una comuna y población de Francia, en la región de Mediodía Pirineos, departamento de Altos Pirineos, en el distrito de Tarbes. Es la cabecera y mayor población del cantón de… …   Wikipedia Español

  • Tournay — Original name in latin Tournay Name in other language Tournay State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.18438 latitude 0.24454 altitude 269 Population 1192 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Tournay — geographical name see Tournai …   New Collegiate Dictionary

  • Tournay — Auguste, French ophthalmologist, 1878–1969. See T. sign …   Medical dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.