Tourisme en Cote d'Ivoire

Tourisme en Cote d'Ivoire

Tourisme en Côte d'Ivoire

Assinie près d'Abidjan

L'important développement économique de la Côte d'Ivoire jusqu'au milieu des années 1980 en a fait une destination d'affaire plus que touristique. Malgré cela, la forte communauté d'expatriés qui y vivait en permanence et la hausse générale du niveau de vie ont permis le développement des infrastructures de grande qualité, orientées vers la clientèle haut de gamme et le tourisme d'affaire. Le secteur a logiquement souffert de la crise.

La groupe Accor est présent depuis 1979, Accord Ivoire représente 50% de l'activité et des résultats d'Accor Afrique[1].

Sommaire

Histoire

Politique et économie du tourisme

Politique

En avril 2007, Sidiki Konaté (des Forces nouvelles) est nommé Ministre du tourisme et de l'artisanat dans le Gouvernement de Guillaume Soro.

Pour la première fois, l'état vient de confier la mission de promouvoir l'image de la Côte d'Ivoire au tourisme. Une des priorités de Laurent Gbagbo comme de Guillaume Soro est que la Côte d'Ivoire soit débarrassée des a priori négatifs créés par la crise[2].

Economie

Tourisme balnéaire

La Côte d'Ivoire des îles près de la région des lagune, elle compte 520 km de côtes bordant l'Océan Atlantique : plages de sable fin, cocotiers, criques, falaises, lagunes permettent baignades, surf, pêche sportive, sports nautiques, voile... Les villes de Grand-Bassam, Assinie ou Sassandra sont les principales destinations touristiques balnéaires.

Ecotourisme

Le pays compte aussi de nombreux parcs naturels et de réserves qui offrent une large variété de faune et de paysages du Nord au Sud.

Tourisme traditionnel et religieux

Un tourisme traditionnel qui peut facilement se compléter avec un tourisme culturel : la population ivoirienne est une mosaïque de plus de soixante ethnies représentant autant de croyances, langues, traditions et artisanats. A Yamoussoukro se trouve la Basilique Notre-Dame de la Paix, dont le dôme est plus grand que celui de la Basilique Saint Pierre de Rome. Le nord du pays, à majorité musulmane, compte aussi de nombreuses mosquées séculaires.

Tourisme d'affaire

Références

  1. Selon Mr Daniel Lin, DG ACCOR Côte d'Ivoire
  2. Selon les explications du Ministre du tourisme et de l'artisanat, Mr Sidiki Konaté
  • Portail du tourisme Portail du tourisme
  • Portail de la Côte d’Ivoire Portail de la Côte d’Ivoire
Ce document provient de « Tourisme en C%C3%B4te d%27Ivoire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tourisme en Cote d'Ivoire de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Tourisme en côte d'ivoire — Station d Écologie de Lamto …   Wikipédia en Français

  • Tourisme en Côte d'Ivoire — Station d Écologie de Lamto Danses de Côte d Ivoire …   Wikipédia en Français

  • Cote d'Ivoire — Côte d Ivoire République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Cote d'ivoire — Côte d Ivoire République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Côte-d'Ivoire — République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Côte-d’Ivoire — Côte d Ivoire République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Côte D'Ivoire — République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Côte d'ivoire — République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • Côte d’Ivoire — Côte d Ivoire République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français

  • République de Côte d'Ivoire — Côte d Ivoire République de Côte d’Ivoire (fr) …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»