Tour funéraire de Saint-Restitut


Tour funéraire de Saint-Restitut
Tour funéraire de Saint-Restitut
Saint-Restitut 37.JPG
Présentation
Période ou style art roman provençal
Date de construction XIe siècle
Protection monument historique
Géographie
Pays France
Localité Saint-Restitut
Coordonnées 44° 19′ 53″ N 4° 47′ 20″ E / 44.331396, 4.78901444° 19′ 53″ Nord
       4° 47′ 20″ Est
/ 44.331396, 4.789014
  

La tour funéraire de Saint-Restitut est une tour romane du XIe siècle située dans la commune de Saint-Restitut dans le département de la Drôme.

Sommaire

Historique

La tour funéraire de Saint-Restitut constitue la partie la plus ancienne de l'église de Saint-Restitut. La date de sa fondation soulève un problème complexe sur lequel les archéologues sont loin d’être d’accord, les estimations allant du IVe siècle au XIe siècle. A l’intérieur de la tour se trouve un caveau qui aurait contenu le corps de l’aveugle-né guéri par Jésus-Christ, qui aurait quitté la Palestine, changé son nom de Sidoine en celui de Restitut et serait devenu le premier évêque du Tricastin[1].

L'architecture

Cette massive tour carrée constitue la partie occidentale de l'église. Elle était initialement isolée comme l'atteste le fait que la frise qui la décore court sur ses quatre faces[1] : on aperçoit effectivement cette frise sous l'arc brisé à triple rouleau qui assure la jonction entre l'église et la tour funéraire, sur le mur du fond de l'église qui n'est autre que la façade orientale de la tour.

La frise romane

Le principal attrait de la tour est bien entendu la remarquable frise sculptée qui en orne les quatre faces et qui représente des motifs bibliques, des animaux fantastiques et des scènes de la vie quotidienne comme des tailleurs de pierre[2].

C’est sur la façade occidentale que se trouvent les sujets les plus fantastiques : on y remarque notamment un âne jouant du violon ainsi que le basilic des anciens, animal hybride ayant le corps d’un coq et la queue d’un reptile et qui pouvait tuer par son simple regard.

Le centre de la frise ornant la façade occidentale est ornée d'un Christ bénissant vers lequel convergent des adorants[1].



Références

  1. a, b et c Guy Barruol et Jean-Maurice Rouquette, Promenades en Provence romane, Zodiaque, 2002, p.76
  2. Serge Panarotto, Chapelles de Provence, Édisud, 2007, p.8

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tour funéraire de Saint-Restitut de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-restitut — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Drôme Arrondissement Nyons Canton Saint Pa …   Wikipédia en Français

  • Saint-Restitut — 44° 19′ 57″ N 4° 47′ 26″ E / 44.3325, 4.79055555556 …   Wikipédia en Français

  • Église de Saint-Restitut — Présentation Culte Catholique romain Type Église Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • St-Restitut (Saint-Restitut) — Romanische Kirche Saint Restitut Chor Die …   Deutsch Wikipedia

  • Chapelle Saint-Gabriel de Tarascon — Présentation Culte Catholique romain Type Église Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • Sidoine (archevêque d'Aix) — Saint Sidoine Archevêque d Aix Naissance premières décennies avant J. C. Décès vers 80 après J. C.  (? ans) Aix en Provence ? Fête 23 août[1 …   Wikipédia en Français

  • Histoire architecturale — Catégorie:Histoire de l architecture Portail de l’architecture et de l’urbanisme …   Wikipédia en Français

  • Hugues, dit VGo — Signature d Ugo sur le linteau extérieur de la crypte de la cathédrale d Apt Hugues, dit VGo (Ugo), est un lapidaire qui travailla entre le milieu et la fin du XIIe siècle dans la partie provençale de la basse vallée du Rhône. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de la Drôme — Cet article recense les monuments historiques de la Drôme, en France. Généralités Au 31 décembre 2009, la Drôme compte 265 immeubles protégés au titre des monuments historiques, soit 87 classés et 178 inscrits[1]. La liste suivante les recense,… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de 1840 — Cet article recense les monuments historiques de France protégés en 1840, la première protection de ce type dans ce pays. Sommaire 1 Statistiques 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens inte …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.