Torino


Torino

Turin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turin (homonymie).
Turin

Vue du Monte dei Cappuccini
Vue du Monte dei Cappuccini

blason

logo
Administration
Nom italien Torino
Nom allemand Turin
Nom arpitan Toreun
Nom piémontais Türìn
Pays Italie Italie
Région Piemonte.svg Piémont 
Province Provincia di Torino-Stemma.svg Turin 
Code ISTAT 001272
Code postal 10100
Préfixe tel. 011
Maire Sergio Chiamparino (2006)
Site internet consulter
Culture et démographie
Population 900 569 hab. (31/12/06)
Densité 6 927 hab./km²
Gentilé torinesi, en italien
turinois, en français
Saint patron San Giovanni Battista Jean-Baptiste
Fête patronale 24 juin
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 00″ Nord
       7° 42′ 00″ Est
/ 45.066667, 7.7
Altitude 240 m
Superficie 130 km²
Code cadastral L219
Voir la carte physique
...
Voir la carte administrative
...
Borgo Medioevale
Castello del Valentino
Palazzo Madama
Le « Caval d'brons », statue équestre d'Emmanuel Philibert, duc de Savoie, sculptée par Carlo Marochetti
Palais Carignan, Maison de Savoie
Piazza San Carlo
Monte dei Cappucini
S. Filippo
Dôme
Porta Palatina
Municipalité
Chiesa Gran Madre di Dio
Reggia di Venaria Reale


Turin est une ville, chef-lieu de la province de même nom et capitale du Piémont en Italie.

Sommaire

Géographie

Turin est traversée selon un axe nord-sud par le fleuve , et selon un axe est-ouest par le 45e parallèle. La ville est bordée à l'est par la colline turinoise qui surplombe la ville, et à l'ouest par les Alpes.

Le climat de Turin, comme dans le reste de l'Italie du nord, est de type continental, caractérisé par ses forts écarts de température entre l'hiver et l'été, et par une pluviométrie abondante atteignant un maximum dans le printemps (et un maximum secondaire dans le mois d'Octobre aussi). La ville en outre est soumise à la proximité climatique des Alpes et à des vents de foehn.

L'agglomération de Turin compte près de 1 700 000 habitants, tandis que son aire urbaine compte 2 200 000 habitants, ce qui en fait la 4e plus grande ville d'Italie.

Les activités économiques sont très nombreuses : automobiles et sous-traitance (Fiat), construction ferroviaire, assurances (Toro, Reale Mutua), banques (San Paolo, CRT), transports routiers, industrie agroalimentaire et dérivées (Lavazza, Martini) ; ce qui en fait un des poumons économiques de l'Italie. Turin a longtemps constitué le triangle industriel du pays, maintenant beaucoup plus diffus, avec Milan et Gênes. Le boom économique ("il miracolo") des années de l'après-guerre y a été particulièrement puissant (migration intérieure des gens du Sud et de la Vénétie vers le Nord-Ouest).

Histoire

Au Ve siècle av. J.-C. le Piémont est occupé par le peuple celte des Taurins. Au siècle suivant, des Gaulois transalpins s'implantent jusqu'à Senigallia.

Toute la Gaule cisalpine, dont la cité des Turins, est soumise peu à peu par Rome au cours des IIIe et IIe siècle A.C.

Turin a été fondée à l'époque romaine par Auguste, sous le nom d'Augusta Taurinorum. Le blason municipal illustre cette origine avec son taureau doré. En 1419, la Savoie annexe l’ensemble du Piémont. La ville prend son essor en 1563, lorsqu'elle devient la capitale des États de Savoie, à la place de Chambéry. Elle devient la capitale du royaume de Sardaigne quand cette île est attribuée au prince du Piémont par le traité de Londres en 1718. De 1802 à 1814, Turin devient le chef-lieu du département du Pô.

Devenue en peu de temps une imposante capitale, Turin va lancer le processus d'unification de l'Italie, grâce a Victor-Emmanuel, roi de la dynastie de Savoie, et Cavour, personnalité politique qui donne le nom de Risorgimento à ce processus d'unification. Grâce à Garibaldi, les trois hommes vont réussir à unifier l'Italie. Toutefois, on peut affirmer que Cavour est le véritable père de l'Italie, de par son rôle crucial à tous les moments du Risorgimento. Ainsi, en 1861, Turin est la première capitale du royaume d'Italie, avant de perdre ce rôle en 1865, au profit de Florence qui le perd à son tour quand Rome devient capitale en 1870. Depuis 1899, c'est le siège historique du constructeur automobile Fiat. En 2006, Turin accueillait les XXe jeux Olympiques d'hiver. Les investissements effectués à cette occasion dans la ville et les infrastructures - tel que le métro - ont contribué à la modernisation de Turin.

Monuments et curiosités

Tourisme culturel

  • La place Vittorio Veneto, la plus grande d'Europe, qui débouche sur l'église de la Gran Madre di Dio.
  • Il Corso Francia, l'avenue la plus longue de Turin.
  • Turin est la ville italienne par excellence des cafés historiques : cafés prestigieux, centenaires, bicentenaires, ceux-ci sont un foyer culturel et culinaire, tels que Mulassano, qui en 1925 fit importer le tramezzino de l'Amérique en Italie, où ce petit sandwich de mie de pain est devenu extrêmement apprécié par les Italiens. Des cafés tels que Fiorio, ont été fréquentés par d'importantes personnalités culturelles et politiques telles que Friedrich Nietzsche, Mark Twain et Cavour.
  • Le Castello del Valentino, construction unique en son genre en Italie, puisqu'elle mélange un baroque resplendissant à une architecture inspirée aux châteaux français.
  • Le baroque piémontais, c'est-à-dire l'unique exemple de baroque au monde ou les constructions ne sont pas peintes, on peut donc voir les briques des constructions, donnant un aspect original aux constructions.
  • Porta Palazzo (la porte palatine). De jour, cette gigantesque place, parmi les plus grandes d'Europe, se transforme pour devenir le plus grand marché à ciel ouvert d'Europe. Porta Palazzo est l'âme ethnique de la ville, où se mélangent aux produits piémontais des senteurs et des goûts venus de toute l'Afrique et de l'Asie.
  • Le Palais Madame et le Palais Carignan sont également des chefs d'œuvre de l'architecture baroque.
  • Le bourg médiéval dans le parc du . Une reconstitution de village médiéval avec la vision du romantisme du XIXe siècle.
  • La Mole Antonelliana, haute de 167 mètres, domine la ville de sa silhouette caractéristique. Construite à l'origine pour servir de synagogue, c'est aujourd'hui un musée du cinéma, sans doute le plus important en Europe.
  • La classique Piazza San Carlo avec la statue équestre d'Emmanuel Philibert, duc de Savoie, sculptée par Carlo Marochetti.
  • Les rues avec arcades qui totalisent 24 kilomètres de promenades abritées et en font une caractéristique de cette ville au climat alpin.
  • Le Lingotto est une ancienne usine Fiat, transformée en centre commercial et centre de congrès par Renzo Piano. Le Lingotto est célèbre pour sa piste d'essai automobile sur son toit.

Édifices religieux

Musées

  • Le Museo Egizio, le second plus grand musée égyptien au monde, après celui du Caire.
  • L'Armurerie royale.
  • La Galerie civique d'art moderne et contemporain de Turin (GAM) : art du XVIIIe siècle à nos jours.
  • Le Musée du cinéma, installé sous l'immense dôme de la Mole Antonelliana.

Personnalités

Citoyens d'honneur
  • Daisaku Ikeda (1928-...), philosophe japonais
  • Nelson Mandela (1918-...), ancien président de l'Afrique du Sud et prix Nobel de la Paix 1993
  • Alessandro Barbero (1959,Turin -... ), écrivain et historien

Sports

Turin a accueilli les Jeux olympiques d'hiver du 10 au 26 février 2006.

La ville est également renommée pour ses équipes de football, la Juventus et le Torino FC. La Juventus est l'équipe la plus soutenue en Italie, même si dans la ville et dans le Piémont c'est le « Torino » qui totalise le plus grand nombre de supporters. Les deux équipes sont divisées aussi bien socialement que politiquement : le « Toro » est considéré comme l'équipe rebelle et ouvrière, alors que la « Juve » représente la famille Agnelli et la droite turinoise plus traditionnelle en général.

Transports

Sur le plan ferroviaire, la ville de Turin est desservie par trois gares principales : Torino Porta Susa, Torino Lingotto et Torino Porta Nuova qui est la gare principale disposée en terminus. Elle se trouve au débouché de la ligne du Mont-Cenis, qui par le tunnel ferroviaire du Fréjus, relie les réseaux ferroviaires français et italiens Trenitalia, la ville est ensuite reliée au reste du pays par le réseau InterCity (horaire cadencé) et les ETR 500 (trains à grande vitesse).

Turin dispose d'un réseau de tramways. Une ligne de chemin de fer à crémaillère relie le quartier de Sassi à la Basilique de Superga. Une ligne de métro automatique de type véhicule automatique léger (VAL), qui dessert notamment les deux gares Porta Susa et Porta Nuova avec l'Ouest de la ville, est en service depuis les Jeux olympiques de 2006.

Une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant Lyon à Turin via Chambéry, comprenant plusieurs tunnels sous les Alpes, et couplée à une ligne nouvelle de transports de marchandises, est en projet. Elle pourrait être mise en service vers 2020. Par ailleurs, la ligne à grande vitesse Turin-Milan est en cours de finition. Le tronçon entre Turin et Novare a été mis en service en 2005. Cette ligne permet de raccorder Turin au réseau grande vitesse Milan-Rome. Une ligne est en construction entre Milan et Trieste, à l'est. Pour plus de détails, consultez Treno ad Alta Velocità.

L’aéroport international de Turin, Sandro Pertini, dit Caselle, est situé à 16 km au nord du centre ville.

Administration

Liste des maires (sindaci) successifs
Période Identité Parti Qualité
avril 1945 Giovanni Roveda Parti communiste (gauche) -
décembre 1946 Celeste Negarville Parti communiste (gauche) -
mai 1948 Domenico Coggiola Parti communiste (gauche) -
juillet 1951 Amedeo Peyron Démocratie chrétienne (centre-droite) -
février 1962 Giovanni Carlo Anselmetti Démocratie chrétienne (centre-droite) -
décembre 1964 Luciano Jona Parti libéral (centre-droite) -
février 1965 Giuseppe Grosso Démocratie chrétienne (centre-droite) -
septembre 1968 Andrea Guglielminetti Démocratie chrétienne (centre-droite) -
juillet 1970 Giovanni Porcellana Démocratie chrétienne (centre-droite) -
avril 1973 Guido Secreto Parti socialiste (centre-gauche) -
décembre 1973 Giovanni Picco Démocratie chrétienne (centre-droite) -
juillet 1975 Diego Novelli Parti communiste (gauche) -
janvier 1985 Giorgio Cardetti Parti socialiste (centre-gauche) -
juillet 1987 Maria Magnani Noya Parti socialiste (centre-gauche) -
juillet 1990 Valerio Zanone Parti libéral (centre-droite) -
février 1992 Giovanna Cattaneo Incisa Parti républicain (centre) -
juillet 1993 Valentino Castellani Liste civique (centre-gauche) -
mai 2001 Sergio Chiamparino Unione (centre-gauche) -
june 2006 Sergio Chiamparino PD (centre-gauche) -
Toutes les données ne nous sont pas encore connues.

Hameaux

Villaretto, Reaglie, Cavoretto

Communes limitrophes

Venaria Reale, Settimo Torinese, Borgaro Torinese, San Mauro Torinese, Collegno, Rivoli, Baldissero Torinese, Grugliasco, Pino Torinese, Orbassano, Pecetto Torinese, Beinasco, Moncalieri, Nichelino

Évolution démographique

Habitants recensés (en milliers)


Jumelages et accords de coopération

En Europe :

Dans le monde :

Notes et références

  1. On trouve également comme année de naissance 1765.

Voir aussi

Articles connexes

Précédé par Turin Suivi par
Montréal
Capitale mondiale du livre
2006
Bogota

Liens externes

Commons-logo.svg


  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie

Ce document provient de « Turin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Torino de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Torino ZX — Fabricante Renault Argentina S.A. Período 1979 1981 …   Wikipedia Español

  • Torino FC — Torino Football Club Torino Football Club …   Wikipédia en Français

  • Torino — bezeichnet: den italienischen Namen der Stadt Turin den in Italien üblichen umgangssprachlichen Namen des Fußballklubs FC Turin die Mannschaft des FC Turin der 1940er Jahre, siehe Grande Torino einen US amerikanischen Spielfilm, siehe Gran Torino …   Deutsch Wikipedia

  • Torino — puede designar: Turín: nombre en italiano de esta ciudad de Italia. Torino Football Club: equipo de fútbol. Torino: apodo de un ex futbolista brasileño. IKA Renault Torino: automóvil argentino de Industrias Kaiser Argentina (IKA) Renault. Torino… …   Wikipedia Español

  • Torino 6 — (Джиндабайн,Австралия) Категория отеля: Адрес: 6/14 Nettin Circuit, 2627 Джиндабайн, Австр …   Каталог отелей

  • Torīno — Torīno, so v.w. Turin …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Torīno — Torīno, ital. Name von Turin …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Torino — Torīno, ital. Name von Turin …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Torino — [tə rē′nō; ] It [ tō̂ rē′nō̂] It. name for TURIN …   English World dictionary

  • Torino F.C. — Infobox Football club clubname = Torino FC 1906 fullname = Torino Football Club 1906 SpA nickname = I Granata (The Maroons), Il Toro (The Bull) founded = 1906 (AC Torino) 2005 (Torino FC) ground = Stadio Olimpico capacity = 27,500 chairman =… …   Wikipedia