Tony Cascarino


Tony Cascarino
Tony Cascarino
Tony Cascarino.jpg
Biographie
Nom Anthony Guy Cascarino
Nationalité Drapeau d'Irlande Irlande
Naissance 1er septembre 1962 (1962-09-01) (49 ans)
à St. Paul's Cray, Angleterre
Taille 1,9 m (6 3)
Poste Attaquant
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1981-1987 Drapeau : Angleterre Gillingham FC 219 (76)
1987-1990 Drapeau : Angleterre Millwall 105 (42)
1990-1991 Drapeau : Angleterre Aston Villa 46 (11)
1992-1993 Drapeau : Écosse Celtic Glasgow 24 (4)
1993-1994 Drapeau : Angleterre Chelsea 40 (8)
1994-1996 Drapeau : France Olympique de Marseille 105 (70)
1997-2000 Drapeau : France AS Nancy-Lorraine 109 (44)
2000 Drapeau : France Red Star 2 (0)
1981-2000 Total 650 (255)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1985-1999 Drapeau d'Irlande Irlande 88 (19)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Anthony Guy Cascarino, né le 1er septembre 1962 à St. Paul's Cray en Angleterre (Royaume-Uni), est un ancien footballeur irlandais. Il s'est fait connaître comme buteur sous les couleurs de divers clubs anglais et français et de l'équipe de la République d'Irlande de football.

Sommaire

Biographie

Avant de fouler les plus grandes pelouses d'Europe, Tony Cascarino était d'abord coiffeur, puis maçon et évoluait en division d'honneur avec Crokenhill.

À 19 ans, il signe son premier contrat pro avec l'équipe de troisième division de Gillingham, dans les Medway Towns, une ville située à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Londres, à mi-chemin entre la capitale et la côte. En six ans, il dispute 219 matchs et marque 78 buts. Millwall, le club qu'il supportait étant enfant, le recrute en 1987. Tony Cascarino découvre le plus haut niveau britannique et continue de marquer régulièrement avec Millwall. Aston Villa débourse alors quinze millions de francs pour s'attacher ses services. Tony Cascarino va alors vivre plusieurs saisons mi-figue mi-raisin notamment à cause d'une fracture du cartilage du genou.

Après être passé par le Celtic et Chelsea, Tony découvre la France et signe à Marseille qui vient d'être relégué en D2 suite à l'affaire VA-OM. Il inscrit 61 buts en deux saisons et devient le chouchou du Stade Vélodrome. De retour en D1, il tarde à trouver le chemin des filets et choisit alors de partir vers l'AS Nancy-Lorraine. Dès son premier match, il réussit un triplé au Havre. Le Britannique réussit une bonne saison mais ne peut empêcher l'ASNL d'être reléguée. Nancy retrouve l'élite dès la saison suivante. L'expérience et la rage de réussir de Cascarino n'y sont pas étrangères. Tony conseille les jeunes attaquants nancéiens et offre un solide point d'ancrage sur le front de l'attaque. Adroit devant le but, c'est surtout un formidable joueur de tête. À 38 ans, il réussit sa meilleure saison nancéienne et inscrit quinze buts en championnat.

Tony Cascarino choisit de jouer une dernière année au plus haut-niveau et signe dans le club de National du Red Star. Après seulement quelques semaines et des résultats décevants, il décide de mettre un terme à sa carrière et multiplie les collaborations avec la presse britannique.

Né en Angleterre, Cascarino a pourtant choisi de jouer au niveau international avec la République d'Irlande. Son grand-père irlandais le rendait en effet sélectionnable pour l'équipe d'Irlande. Avec ce pays, il a notamment disputé le championnat d'Europe de football 1988 et deux coupes du monde en 1990 et 1994. Après la fin de sa carrière, Cascarino révèle que selon lui il n'aurait jamais dû jouer en équipe d'Irlande, sa mère ayant été adoptée, ce qu'elle lui révéla tardivement (1996). Il déclare : « I didn't qualify for Ireland. I was a fraud. A fake Irishman. »[1] (« Je n'avais pas le droit de jouer pour l'Irlande. J'étais une arnaque. Un faux Irlandais. »). Cependant, peu de temps après, la Fédération d'Irlande de football déclara qu'après vérification du dossier elle concluait que Cascarino avait toujours été éligible pour l'attribution d'un passeport de la République d'Irlande, et donc sélectionnable en équipe nationale[2].

Depuis la fin de sa carrière, il a animé une émission sportive sur une radio et écrit pour le journal britannique : The Times. Néanmoins ses déclarations d'après carrière (avouant notamment s'être dopé et critiquant les clubs français[3]) ont considérablement fait baisser sa popularité dans le cœur des supporters français.

Il découvre le poker à la fin de sa carrière tandis qu'il évoluait au Red Star. Il participe brillamment à de nombreux tournois pour un total de gain de 420 301 € (source Hendon Mob)[4].

Autobiographie

Cascarino a publié son autobiographie qui a reçu de bonnes critiques.

Contrairement aux autobiographies sportives habituelles, le livre détaille sans filet son amour des jeux d'argent, principalement le poker sous toutes ses formes, et révèle que sa carrière a été gâchée par son manque de confiance en soi, qu’il décrit comme ‘une petite voix’. Le livre parle aussi sans détour de sa honte quant à son infidélité et du fait d’avoir quitter sa femme et ses deux fils, Michael et Teddy (prénom porté en hommage à Teddy Sheringham, son ancien coéquipier à Millwall. « Peut-être, seulement peut-être, j’étais tellement drapé dans ma célébrité toute nouvelle que j’étais devenu insensibilisé aux souffrances que je causais ».

Il déclare aussi que, durant son séjour à Marseille, lui et beaucoup d’autres joueurs du club se sont fait injecter une substance inconnue par le médecin personnel de Bernard Tapie. Le physiothérapeute insistait alors sur le fait que cette substance était légale et leur fournirait une dose d’adrénaline. Cascarino déclara que la plupart des joueurs acceptèrent les injections et qu’ « elles faisaient vraiment une différence. Je me sentais plus intelligent, plus énergique, plus affamé de ballon ».

Carrière

Palmarès

Liens externes

Notes et Références

  1. (en) « Cascarino: I was a fraud », dans BBC Sport Online, 29 octobre 2000 [texte intégral (page consultée le 4 décembre 2008)] 
  2. (en) « Cascarino was eligible for Republic », dans BBC Sport Online, 2 novembre 2000 [texte intégral (page consultée le 4 décembre 2008)] 
  3. (2000) Full Time: The Secret Life of Tony Cascarino. Simon & Schuster/TownHouse.
  4. Arnaud Tulipier, « Star du foot, pro du poker », dans France Football, no 3358, 17 août 2010, p. 50-51 (ISSN 0015-9557) 
  5. (en) France - Footballer of the Year sur rsssf.com, 20 février 2009. Consulté le 30 novembre 2009



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tony Cascarino de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tony Cascarino —  Spielerinformationen Voller Name Anthony Guy Cascarino Geburtstag 1. September 1962 …   Deutsch Wikipedia

  • Tony Cascarino — Nombre Anthony Guy Cascarino Nacimiento 1 de septiembre de …   Wikipedia Español

  • Tony Cascarino — infobox football biography playername = Tony Cascarino fullname = Anthony Guy Cascarino dateofbirth = birth date and age|1962|9|1 cityofbirth = St Paul s Cray, Kent countryofbirth = England position = Striker (retired) years = 1981–1987 1987–1990 …   Wikipedia

  • Cascarino — Tony Cascarino Spielerinformationen Voller Name Anthony Guy Cascarino Geburtstag 1. September 1962 Geburtsort St. Paul s Cray, Orpington …   Deutsch Wikipedia

  • Tony Galvin — Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Club actuel retraité Numéro …   Wikipédia en Français

  • Tony Kurbos — Zvonko Kurbos, dit Tony Kurbos, né le 20 octobre 1960 à Maribor, est un ancien footballeur yougoslave. Sommaire 1 Biographie 2 Carrière 3 Palmarès 4 …   Wikipédia en Français

  • Anthony Guy Cascarino — Tony Cascarino Spielerinformationen Voller Name Anthony Guy Cascarino Geburtstag 1. September 1962 Geburtsort St. Paul s Cray, Orpington …   Deutsch Wikipedia

  • Каскарино, Тони — Тони Каскарино …   Википедия

  • PFA Team of the Year — Die Mitglieder des offiziellen PFA Team of the Year werden seit 1973/74 jährlich von der englischen Profifußballer Gewerkschaft Professional Footballers Association (PFA) gewählt. Hierfür stellt die PFA im Januar eine Liste von Kandidaten… …   Deutsch Wikipedia

  • Gillingham F.C. — For the football team based in Dorset, see Gillingham Town F.C. Gillingham …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.