Tombereau


Tombereau
Tombereau en bois
  • Le tombereau est le nom donné au véhicule hippomobile, généralement agricole, destiné à transporter un matériau en vrac: terre, paille, fumier, gravats. Sa particularité est que la caisse peut basculer vers l'arrière pour vider le chargement. De là vient le nom, du verbe tomber, au sens ancien de basculer.

Le terme tombereau (dumper en anglais) est utilisé au Québec pour désigner un engin de chantier, ou de carrière, comportant une benne montée sur un châssis. Il est aussi utilisé en France. Le terme dumper est plus courant.

On peut les classer en trois catégories :

  • les engins de petite taille ;
  • les tombereaux articulés ;
  • les tombereaux rigides.

Sommaire

Les engins de petite taille

Un petit tombereau Banford

Le modèle le plus simple est la brouette. On trouve aussi de petits engins, parfois nommés "basculeurs", que l'on rencontre sur les chantiers urbains, en raison de leur petite taille et de leur maniabilité. Leur charge utile va de quelques centaines de kilogrammes à plusieurs tonnes. Certains d'entre eux sont réversibles, avec un poste de conduite pivotant, ce qui permet de faciliter les manœuvres.

Les articulés

Tombereau articulé Volvo A40D

Ces machines résultent à l'origine de l'accouplement d'un tracteur agricole et d'une remorque. Volvo fut le pionnier de ce type d'engins et le DR860 demeure l'archétype du tombereau articulé. Les mauvaises conditions des chemins d'Europe du Nord ont poussé bien des constructeurs locaux à développer des engins de ce type, notamment Volvlo, Kockum et Nordstroëm. Bien qu'offrant une charge utile généralement plus faible que les tombereaux rigides qui les ont précédé, ces machines présentent l'avantage d'offrir d'excellentes prestations en tout terrain, notamment dans la boue. Dès lors, il n'est pas nécessaire pour les utiliser, de lancer des opérations de préparations du terrain (nivelage, pose de tout venant, compactage...), comme c'est parfois le cas pour leurs cousins rigides. Leur vitesse peut frôler les cinquante km/h.

Dans cette catégorie, la machine se compose de deux parties :

  • le tracteur, comportant la cabine et les organes mécaniques : moteur, pompes hydrauliques, système de refroidissement, etc. Cette partie repose sur un seul pont, donc deux roues uniquement. Il n'est donc pas autonome, on ne peut donc pas le désaccoupler du châssis-benne.
  • le châssis comportant la benne, partie arrière de la machine. Il repose sur un (très petits modèles) ou deux ponts (le plus souvent).

Ces deux parties sont assemblées par un tourillon et deux vérins hydrauliques horizontaux, ceux-ci servant d'organes de direction. L'articulation est conçue de manière à ce que la partie arrière peut de renverser, sans affecter la stabilité du tracteur.

En règle générale, les roues (le plus souvent au nombre de six) sont toutes motrices.

Ces machines ont une charge utile variable selon les modèles : généralement de 25 à 40 tonnes, à l'exception de petit modèles (Case, New Holland) et des Bell B50D et (appelés Deere D500 en Amérique du Nord) (50 tonnes). Leur utilisation est variable : voiries (charge utile de 20 et 25 tonnes), terrassements et transports en carrières (35 et 40 tonnes de charge utile).

Principaux constructeurs : Volvo, Caterpillar, Astra SpA, Terex, Moxy, Bell, Komatsu, etc.

Les rigides

Tombereau rigide géant Liebherr T 282B

Gros tombereau à quatre roues (très rarement à six) pour le transport en carrière ou dans les mines à ciel ouvert. On les rencontre aussi sur les gros chantiers. Leur avantage demeure dans leur robustesse et leur capacité de charge élevée, mais ils pâtissent d'une mobilité médiocre sur mauvais terrain, car ils n'ont que deux roues motrices pour la plupart. En revanche, leur vitesse est supérieure à celle de leurs homologues articulés. La charge utile peut atteindre trois cent soixante tonnes pour le Liebherr T 282B. Il existe aussi de nombreux engins plus petits dont la charge oscille entre 30 et 50 tonnes pour les plus courants. En France, Berliet et Secmafer ont produit des tombereaux rigides. Parmi les plus fameux : le Berliet T100, de 80 tonnes de capacité (le plus gros camion du monde en son temps) et le Secmafer SFTT115 de 115 tonnes. Les plus gros engins de ce type disposent souvent d'une transmission diesel électrique et d'un moteur de locomotive développant quelques milliers de chevaux. Le poste d'entretien le plus coûteux demeure celui des pneus. Ce sont du reste ces derniers qui limitent la course à la puissance engagée par les constructeurs. Pour charger plus lourd, il faut soit plus de pneus (ce qui grève la rentabilité), soit des pneus plus gros. Mais ceux-ci ne sont alors plus transportables (un pneu ne peut être démonté ou plié).

Principaux constructeurs : Volvo, Euclid, Komatsu Caterpillar, Liebherr, Perlini, ASTRA, Hitachi, Terex, Dresser Haulpack, BelAZ (en), etc.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tombereau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tombereau — [ tɔ̃bro ] n. m. • XVe; tumeriaus XIIIe; de 1. tomber 1 ♦ Voiture de charge, faite d une caisse montée sur deux roues, susceptible d être déchargée en basculant à l arrière. ⇒ banne. « Le faubourg secoué par les lourds tombereaux » (Baudelaire).… …   Encyclopédie Universelle

  • tombereau — TOMBEREAU. s. m. Sorte de charette entourée d aix, & montée sur deux roües, pour porter de la boüe, du sable, des pierres &c. Grand tombereau, petit tombereau. les tombereaux des boüeurs de Paris. tombereau plein d ordures. on a mené ce criminel… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tombereau — (tom be rô) s. m. 1°   Charrette entourée de planches servant à porter du sable, des pierres, etc.; on le décharge en trébuchant. •   Le sable de rivière à Paris se mesure au tombereau contenant vingt sept boisseaux, GENLIS Maison rust. t. I, p.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TOMBEREAU — s. m. Sorte de charrette entourée d ais, servant à porter de la boue, du sable, des pierres, etc. Les tombereaux des boueurs de Paris. Tombereau plein d ordures.   Il se dit aussi de Tout ce qui est contenu dans un tombereau. Un tombereau de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TOMBEREAU — n. m. Sorte de charrette entourée de planches, servant à porter du sable, des pierres, des matériaux, etc. Conduire un tombereau. Il se dit aussi de Ce qui est contenu dans un tombereau. Un tombereau de sable …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tombereau — Un Tombereau, Plaustrum, vel Plostrum, Benna. Un tombereau de fiens, Vehes stercoris …   Thresor de la langue françoyse

  • tombereau — nm. => Char …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Wagon tombereau — Un wagon tombereau est destiné au transport de marchandises en vrac. Ce nom de tombereau lui vient de la caisse qu il porte. Wagon tombereau à bogies, transport de ballast Les marchandises transportées sont assez diverses: de la ferraille aux… …   Wikipédia en Français

  • wagon-tombereau — [ vagɔ̃tɔ̃bro ] n. m. • 1893; de wagon et tombereau ♦ Techn. Wagon à bords élevés, dont le chargement se fait par le haut et le déchargement par des portes latérales. Des wagons tombereaux. ● wagon tombereau, wagons tombereaux nom masculin Wagon… …   Encyclopédie Universelle

  • En tombereau — est une nouvelle d’Anton Tchekhov (en russe : Na podvode). Sommaire 1 Historique 2 Résumé 3 Notes et références 4 Extraits …   Wikipédia en Français