Toiles du Mont Royal


Toiles du Mont Royal

Toiles du Mont Royal

Grand Chalet du Mont Royal (parc Mont-Royal). Chalet dans lequel se trouvent les toiles du Mont Royal

Les toiles du Mont Royal doivent leur réalisation à un architecte de l'époque Aristide Beaugrand Champagne fort intéressé à l'histoire des débuts du Canada. Aussi vit-il l'occasion, ce au moment de la Grande Dépression des années 1930, à la fois de promouvoir son domaine d'intérêt et également de subvenir aux besoins financiers des artistes de son temps[réf. nécessaire]. Pour ce faite, il fit appel à l'artiste alors peu connu, Paul-Émile Borduas à qui il confia la tâche de rassembler les artistes canadiens les plus remarquables de l'époque. Ce autour d'un même thème : l'histoire des débuts du Canada.

Le promoteur premier : Aristide Beaugrand Champagne

Les toiles du Mont Royal doivent leur réalisation à une éminent architecte du dernier siècle, Aristide Beaugrand Champagne. En 1928, la ville de Montréal confie à cet architecte la réalisation du Grand Chalet du Mont Royal. Passionné d’histoire et d’archéologie, Beaugrand-Champagne compte aujourd’hui comme l’un des architectes les plus renommé de son époque. Passionné d’histoire, il œuvra au sein de nombre d’organismes en patrimoine historique, en particulier des organismes intéressés aux débuts du Canada. Au sein de la Société des Dix, Il publia de nombreux articles au sujet des Iroquoîens de la vallée du Saint-Laurent. Aspect entrée de Jacques Cartier aux Indes Occidentales, il affirma que Jacques Cartier était parvenu à Hochelaga par la rivière des Prairies. Plus encore, il identifia un site où la bourgade Hochelaga aurait été sise, ce sur le flanc nord du Mont Royal.

Lorsque retenu par la ville de Montréal pour la conception du Grand Chalet du Mont Royal, il profita de ce projet destiné à contrer les effets néfastes de la Grande Dépression des années 1930 à promouvoir son domaine d'intérêt, l’histoire tout en subvenant aux besoins financiers des artistes de son temps. À cette fin, il fit appel un artiste alors peu connu, Paul-Émile Borduas à qui il confia la tâche de rassembler les artistes canadiens les plus remarquables de l'époque. Ce autour d'un même thème : l'histoire des débuts du Canada.

Le peintre rassembleur, Paul-Émile Borduas

Pour sa part, Paul-Émile Borduas, se réserva la conception des toiles au sujet plus important et chères au cœur de Beaugrand-Champagne :

(1) Entrée de la France dans les Indes occidentales
(2) Le plan de la bourgade Hochelaga produit par Venise en 1556
(3) L’île du Mont Royal et le fleuve Saint-Laurent produit par Samuel de Champlain en 1611
(4) La carte de Ville-Marie en 1672
(5) La carte des possessions de la Nouvelle-France avant le traité de Paris-1763
(6) La carte de Montréal en 1760.

Chose intéressante, au moment de la conception des toiles du Mont Royal, ce peintre en était encore à ses premières heures. Plus tard dans sa carrière, il initia une transformation profonde de la peinture canadienne. En 1948, appuyé des collègues artistes Claude Gauvreau, Jean-Paul Riopelle, Marcelle Ferron et Madeleine Arbour et autres, il publia le manifeste Le Refus global, une critique sévère de la culture canadienne-française. Ce faisant, il créa une école d’art nouvelle, l’automatisme, qui encore aujourd’hui marque le domaine de l’art : au Canada. Cette publication lui valu son renvoi de l'École du Meuble de Montréal.

Les onze autres peintres retenus

Pour les 11 autres toiles, Paul-Émile Borduas aux artistes les plus en vue de l’époque. Il fit appel à Edwin H. Holgate pour la scène du départ de Cavelier de LaSalle vers la Chine et les Indes. Cet explorateur atteindra finalement la Baie de Matagorda au Texas. Pour l’entrée de Jacques Cartier à Hochelaga, il confia la conception de la scène au peintre Adrien Hébert. Boudot et Cerceau fut chargé de la scène de la rencontre de Jacques Cartier avec le chef autochtone Agouhanna. Pour la scène célèbre, celle de la venue de Jacques Cartier sur une montagne sise à proximité que Jacques Cartier nomma Mont Royal, il confia la scène au peintre Alfred Faniel, un peintre d’origine belge. Pour la scène du serment de Dollard des Ormeaux, il retint les services du peintre Raymond Pellus, bien connu pour vitraux d’église.

Robert Pilot fut chargé de la scène de l’implantation d’une croix sur le Mont Royal. Au peintre Georges Delfosse reconnu pour la conception de nombreuses scènes religieuses, en particulier pour celle de la première messe dite sur l’île du Mont Royal au Sault-au-Récollet, il fit confia la scène de la première messe dite à la fondation de Ville-Marie en 1642. W. H. Taylor se vit confier la conception de la scène de la fondation de la colonie Ville-Marie à Paris. Thurstan Topham réalisa la mémorable scène du combat de Dollard des Ormeaux au Long Sault. Le peintre Marc-Aurèle Fortin reconnu pour ses scènes rurales, en particulier pour les arbres aux dimensions généreuses produisit la venue en 1603 de Samuel de Champlain à la rivière des Prairies. Finalement, Octave Bélanger réalisa la scène de Samuel de Champlain à Place Royale, site du Musée de Pointe-à-Callière.

Ces toiles sont importantes pour mieux appréhender les débuts du Canada.

  • Portail de Montréal Portail de Montréal
  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « Toiles du Mont Royal ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Toiles du Mont Royal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Toiles du Mont-Royal — Grand Chalet du Mont Royal (parc Mont Royal). Chalet dans lequel se trouvent les toiles du Mont Royal Les toiles du Mont Royal doivent leur réalisation à un architecte de l époque Aristide Beaugrand Champagne fort intéressé à l histoire des… …   Wikipédia en Français

  • Toiles du mont royal — Grand Chalet du Mont Royal (parc Mont Royal). Chalet dans lequel se trouvent les toiles du Mont Royal Les toiles du Mont Royal doivent leur réalisation à un architecte de l époque Aristide Beaugrand Champagne fort intéressé à l histoire des… …   Wikipédia en Français

  • Mont-Ventoux — Le mont Ventoux (face Nord) vu depuis les Baronnies. Géographie Altitude 1 912 …   Wikipédia en Français

  • Mont Ventoux — Le mont Ventoux (face Nord) vu depuis les Baronnies. Géographie Altitude 1 912 m …   Wikipédia en Français

  • Mont Everest — Everest Pour les articles homonymes, voir Everest (homonymie). Everest …   Wikipédia en Français

  • Le mont Everest — Everest Pour les articles homonymes, voir Everest (homonymie). Everest …   Wikipédia en Français

  • Le Mont-Dore (Puy-de-Dôme) — Pour les articles homonymes, voir Mont Dore.  Cet article traite de la commune du Mont Dore. Pour la station de ski, consulter Le Mont Dore (station) …   Wikipédia en Français

  • Palais Royal d'Aranjuez — Le Palais Royal d Aranjuez (Palacio Real de Aranjuez) est une des résidences du roi d Espagne. Il est situé à Aranjuez et est inscrit au Patrimoine mondial de l UNESCO. Il a été commandé par Philippe II et dispose d imme …   Wikipédia en Français

  • Palais royal d'Aranjuez — Paysage culturel d’Aranjuez * Patrimoine mondia …   Wikipédia en Français

  • Hochelaga (village) — 45°34′11.3″N 73°32′17″O / 45.569806, 73.53806 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.