To'ere


To'ere

Le to'ere (API : /toː?ere/) (îles de la Société)[1], tokere (API : /toːkere/) (îles d'Aitutaki, Atiu, Mitiaro et Mauke), pate (API : /paːteː/) (Rarotonga et aux Samoa) ou encore ove (API : /ove/) (Mangaia) est un instrument de percussion polynésien utilisé dans les orchestres traditionnels pour accompagner les différentes danses et musiques polynésiennes.

Originaire des îles Cook[2], il serait d'importation relativement récente en Polynésie française, introduit sans doute par les nombreux insulaires des Cook venus travailler dans les plantations tahitiennes ou les mines de phosphate de l'île de Makatea au XIXè et XXè siècles. Aux Samoa, ce sont les missionnaires de la London Missionary Society qui l’y amenèrent.


Facture

Pātē samoan

C'est un tambour oblong à fente longitudinale, constitué d'un tronc de bois (miro, tou ou tamanu) creusé et évidé à partir d'une simple fente, souvent décoré de motifs polynésiens. Sa talle varie de 40 à 120 cm de long selon le timbre que l'on souhaite obtenir. On distingue ainsi aux îles Cook, le tokere-mamaiti de petite taille, le tokere-tangarongaro de taille medium et tokere-taki ou tokere-'atupaka pour les plus grandes tailles.

Il existait à Tahiti avant l’introduction du toere, un autre instrument plus ou moins proche et appelé le 'ihara (API : /?iːhara/). Plus rustique, il consistait en une section d'un gros bambou, fendu à l'entre-nœud[3].

Une autre variante archaïque, plus spécifique de l’île de Mangaia est le ka’ara, (API : /kaː?ara/). Long d’environ 90 centimètres, sa fente longitudinale, large aux extrémités se rétrécie en son centre prenant la forme approximative d’un huit allongé. Bien que d’un poids élevé, le ka’ara était joué, suspendu au cou du percussionniste à l’aide d’un lien[4].

Jeu

Avec la technique ta'iri ho'e (litt. frapper-un), il est posé verticalement à terre, tenu par une main pendant que l'autre frappe successivement et rapidement avec une baguette de bois de fer (le aito).

Avec la technique ta'iri piti (litt. frapper-deux), il est posé à terre horizontalement ou sur les pieds pour les petits modèles, sur les genoux du musicien ou un tréteau en bois pour les plus gros modèles et donc frappé à deux baguettes.

Dans l'orchestre il y a quatre types de fonctions dévolues au to'ere :

  • to'ere arata'i, tokere arataki, pate arataki , meneur
  • to'ere faatoma, rythmique
  • to'ere tamau, tokere tamou, pate tamou, soutien
  • to'ere tahape, tokere tangarongaro, pate tangarongaro, contre-temps

À l’époque missionnaire, le to'ere servait également de cloche de rassemblement, invitant les habitants du village à se réunir pour le culte. Il peut encore dans certaines îles des Cook être utilisé dans les écoles pour signifier aux enfants le début ou la fin des cours, appeler les habitants d’un village à une réunion importante ou annoncer l’arrivée d’un bateau…

Selon Mervyn McLean, « Son usage est en fait illimité requérant seulement un modèle rythmique différent selon le message à faire passer »[5]

Notes

  1. En français le mot se prononce plus simplement "toéré"
  2. C’est tout du moins ce qui est revendiqué aux îles Cook
  3. Dictionnaire du Fare vana’a
  4. Il existe un spécimen de ka’ara au musée Peabody de l’université d’Harvard.
  5. Mervyn McLean, «Weaver of songs», p.59

Source

  • Mervyn McLean, Weavers of Song: Polynesian Music and Dance, Auckland University Press, 1999.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article To'ere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ère — [ ɛr ] n. f. • here 1537; lat. æra « nombre, chiffre » 1 ♦ Vx Point de départ (d une chronologie particulière). ⇒ époque (1o). Ère des Séleucides (312 av. J. C.). L ère des musulmans est l hégire. 2 ♦ Cour. Espace de temps, généralement de longue …   Encyclopédie Universelle

  • Ere du Verseau — Ère du Verseau L Ère du Verseau correspondrait à une étape de l histoire de l humanité selon certains enseignements ésotériques. Il existe plusieurs chronologies précessionnelles concurrentes et contradictoires quant au début et à la fin de cette …   Wikipédia en Français

  • Ère vulgaire — Ère commune Pour les articles homonymes, voir EC et Ère. L’ère commune (ÈC) est l un des noms du système utilisé pour comptabiliser les années écoulées depuis l’Anno Domini (AD), date supposée de la naissance de Jésus de Nazareth, en ne faisant… …   Wikipédia en Français

  • Ere Meiji — Ère Meiji Histoire du Japon Préhistoire Période précéramique paléolithique du Japon …   Wikipédia en Français

  • Ére Meiji — Ère Meiji Histoire du Japon Préhistoire Période précéramique paléolithique du Japon …   Wikipédia en Français

  • Ere — 50°34′55″N 3°22′0″E / 50.58194, 3.36667 …   Wikipédia en Français

  • Ere Johei — Ère Jōhei L ère Jōhei (en japonais: 承平) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l année ») suivant l Ère Enchō et précédant l Ère Tengyō s étendant du 931 au 938. L empereur régnant était Suzaku tennō (朱雀天皇).[1]… …   Wikipédia en Français

  • Ere Encho — Ère Enchō L ère Enchō (en japonais: 延長) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l année ») suivant l Ère Engi et précédant l Ère Jōhei s étendant du 923 au 931. Les empereurs régnants étaient Daigo tennō (醍醐天皇)… …   Wikipédia en Français

  • Ere Keio — Ère Keiō Pour les articles homonymes, voir Keiō. Histoire du Japon …   Wikipédia en Français

  • Ere Showa (1926-1989) — Ère Shōwa (1926 1989) Pour les articles homonymes, voir Ère Shōwa. Histoire du Japon …   Wikipédia en Français

  • Ère Shôwa (2) — Ère Shōwa (1926 1989) Pour les articles homonymes, voir Ère Shōwa. Histoire du Japon …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.