Théocratie pontificale

Théocratie pontificale

Théocratie

Types de gouvernements

Cette série fait partie
des séries sur la politique

Liste de formes de gouvernements



Portail politique · modifier

La théocratie (du grec theokratia, de theos, dieu et kratos, pouvoir, gouvernement de Dieu) est un système politique où la légitimité politique découle de la divinité. La souveraineté y est exercée par la classe sacerdotale, qui cumule pouvoir temporel et religieux.

Le pouvoir religieux domine le pouvoir civil. La volonté divine est appliquée pour gouverner la société terrestre, soit par l’intermédiaire d’une personne représentante qui agit en son nom, soit, le plus souvent, par des institutions religieuses, qui remplacent ou dominent les institutions du gouvernement civil.

C'est aussi la conception de l'État selon laquelle le pouvoir temporel dépend du pouvoir spirituel religieux. Il peut, dans ce cas, s'agir d'un souverain ou d'un dictateur qui exerce son pouvoir au nom d'un dieu ou de Dieu.

La République islamique d'Iran[1] et le gouvernement de l'Utah dirigé au XIXe siècle par le président de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours sont des exemples de théocratie. On peut aussi citer Florence au temps de Savonarole, qui lui avait donné pour « roi » Jésus-Christ.

Sommaire

Histoire du concept

L'origine du mot et sa première définition est de Flavius Joseph, commandant des troupes juives en Galilée passé dans le camp romain après sa capture, auteur de La Guerre des Juifs, source historique principale sur le judaïsme de l'époque du Christ. (Cf. Catholic Encyclopedia,[1])

En théologie chrétienne, le terme de théocratie est moins attesté que celui d'autorité politique considérée selon ses but et origine. (Cf. cet article dans Jean-Yves Lacoste (Dir.), Dictionnaire critique de théologie, PUF « Quadrige »)

Controverse

Les affirmations selon lesquelles le Vatican n'est pas une théocratie, parce que l'organisation du pouvoir n'y est pas tirée des Évangiles, laissent subodorer une imprécision quant à la définition de la théocratie.

« Le pape est le souverain sacerdotal de l'État du Vatican. Cet État ne constitue en réalité qu'une simple assise territoriale pour l'Église, qui dispose ainsi d'une entité spécifique reconnue sur la scène internationale, le Saint-Siège, qui s'incarne à la fois dans le pape et la Curie romaine. L'autorité du Pape n'est que sacerdotale et morale (pouvoir régulier), et non civile et législative (pouvoir séculier). On parle plutôt de hiérocratie pour le Vatican. »
  1. Le terme de hiérocratie[2] concerne la régulation de l'autorité institutionnelle au sein d'une communauté religieuse. Malgré la formation du mot-valise, il ne correspond en rien à un régime politique qui impliquerait le gouvernement des prêtres sur une société civile.
  2. Le gouvernement de la classe sacerdotale, le clergé, relève d'une théocratie par définition. Les prêtres en font partie (identification au mot latin sacerdotus).
  3. Première approche : la hiérocratie, si on l'applique à la chrétienté, est donc incluse dans la théocratie souveraine sur le plan spirituel (et non temporel).
  4. Autre approche : la dissociation liée à la définition de Max Weber invalide la possibilité de comparer théocratie et hiérocratie, qui ne sont pas sur le même plan [3]. L'argument est, selon cette approche, fallacieux.

Il n'y a pas de consensus entre ceux qui définissent le Vatican d'avant le Risorgimento comme une théocratie devenue une hiérocratie, ceux qui considèrent qu'il est resté une théocratie et ceux qui pensent qu'il ne l'a jamais été.

Typologie

Révélation de Joseph Smith.

Listes

Les États actuellement théocratiques

Dans l’Histoire

Dans les univers de fiction


Dans certains univers de fiction, un État peut être dirigé « directement » par un dieu et non pas par ses prêtres :

  • dans Stargate, la porte des étoiles (Stargate, Roland Emmerich, 1994), un être extraterrestre se fait passer pour un dieu, , pour soumettre la population de la planète Abydos ;
  • dans le jeu de rôle Myranor, ce système est baptisé « théarchie » et le dieu empereur porte le titre de « Théarque » (Thearch en allemand).
  • dans la série littéraire de Dan Simmons, Hyperion.
  • dans Thorgal, le personnage de Varth règne sur le pays Qâ en se faisant passer pour un dieu sous le nom d'Ogotaï. Son beau-père, Xargos, se fait alors, à son tour, passer pour un dieu, Tanatloc, afin d'organiser la résistance contre Varth.

Compléments

Références

  1. théocratie sacerdotale fonctionnant selon le concept de Velayet-e-faqih.
  2. terme introduit par Max Weber, sociologue.
  3. organisation du pouvoir pour l'une, règle confessionnelle de communauté pour l'autre
  4. autorité temporelle dans l'Occident chrétien.
  5. ordre de la Maison de sainte Marie des Teutoniques, règne sur la Prusse-Orientale et les terres des pays baltes contemporains.
  6. Jérôme Savonarole, monachisme de l'ordre des Prêcheurs.
  7. État théocratique instauré par la congrégation catholique de la Compagnie de Jésus.
  8. Voir : Dalaï Lama, Histoire du Tibet, gouvernement tibétain, gouvernement tibétain en exil.
  9. théocratie souverainiste dans l'Utah. Brigham Young était à la fois président de l'Église et gouverneur du territoire.

Bibliographie

Chrétienté

  • Flavius Josèphe, Contre Apion, livre II.
  • Marcel Pacaut, La Théocratie. L'Église et le Pouvoir au Moyen Âge, Paris, Desclée, 1989, rééd. 2002. "Collection Bibliothèque d'histoire du christianisme" n° 20. Sur la théocratie dans la chrétienté médiévale.
  • Jean-Yves Lacoste (Dir.), article "Autorité", Dictionnaire critique de théologie, PUF "Quadrige". Histoire de la notion d'autorité politique en théologie chrétienne.
  • H. X. Arquillière, L'Augustinisme politique, Paris, 1955.
  • M. Reydellet, La Royauté dans la littérature latine de Sidoine Apollinaire à Isidore de Séville, École française de Rome, 1981.
  • R. Folz, L'Idée d'Empire en Occident du Ve siècle, Paris, 1953.

Asie

  • R. Lingat, Les Sources du droit dans le système traditionnel de l'Inde, Paris, Mouton, 1967, pp.231-283 (E.P.H.E. VI° section. Le Monde l'Outre-Mer passé et présent, 32). Sur la fonction royale et la souveraineté divine en Inde.

Articles connexes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Th%C3%A9ocratie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Théocratie pontificale de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Théocratie — Types de gouvernements Cette série fait partie des séries sur la politique Liste de formes de gouvernements Anarchie Aristocratie Autocratie Autoritarisme Bureaucratie Démocratie Despotisme Dicta …   Wikipédia en Français

  • Innocent III — Cet article concerne le pape du début du XIIIe siècle. Pour l’antipape, voir Innocent III (antipape). Innocent III Pape de l’Église catholique …   Wikipédia en Français

  • AUGUSTINISME — Le terme «augustinisme» est ambigu: il désigne en effet, non seulement la pensée authentique de saint Augustin telle qu’elle est entrée dans la doctrine de l’Église catholique, mais aussi l’histoire de la pensée augustinienne à travers les seize… …   Encyclopédie Universelle

  • Lutte Du Sacerdoce Et De L'Empire — Dès la conversion de Constantin au christianisme au IVe siècle s’était posé le problème des relations entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel : il s’agissait de savoir qui dirige au nom de Dieu, le pape ou l’empereur.… …   Wikipédia en Français

  • Lutte du sacerdoce et de l'Empire — Dès la conversion de Constantin au christianisme au IVe siècle s’était posé le problème des relations entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel : il s’agissait de savoir qui dirige au nom de Dieu, le pape ou l’empereur.… …   Wikipédia en Français

  • Lutte du sacerdoce et de l'empire — Dès la conversion de Constantin au christianisme au IVe siècle s’était posé le problème des relations entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel : il s’agissait de savoir qui dirige au nom de Dieu, le pape ou l’empereur.… …   Wikipédia en Français

  • Reforme gregorienne — Réforme grégorienne Pour les articles homonymes, voir Réforme. Grégoire VII. Au Moyen Âge, la réforme grégorienne est une …   Wikipédia en Français

  • Réforme grégorienne — Pour les articles homonymes, voir Réforme. Grégoire VII. Au Moyen Âge, la réforme grégorienne est une politique menée sous l impulsion de la papauté …   Wikipédia en Français

  • Histoire du christianisme — Longtemps, dresser l’histoire du christianisme fut une entreprise difficile. En effet, elle était cantonnée dans l’apologie de l’Église dominante dans le contexte géopolitique où se situait le candidat historien[1]. Depuis Walter Bauer[2], on… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Église catholique — L histoire de l’Église catholique peut être articulée sur quelques périodes charnières où se modifie la manière dont elle entend accomplir sa mission : La Pentecôte, la conversion de Constantin, la réforme grégorienne, le conflit entre… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»