Thomas Mofolo


Thomas Mofolo

Thomas Mofolo (1876- 1948) est un écrivain du Lesotho de langue sesotho.

Sommaire

Enfance

Thomas Mopoku Mofolo naît vraisemblablement à Mafeteng en 1876, et est mort en 1948.

Il grandit au Basoutoland, et comme la plupart des gens de sa génération, il est éduqué par des missionnaires européens présents dans le pays. Il étudie sous la direction du révérend D. Ellenberger, puis du révérend Alfred Casalis, à Morija.

Avec les missionnaires

À la fin de ses études, il a travaillé pour les missionnaires jusqu’en 1910. À l’époque, ceux-ci détenaient les seules presses de la région, qu’ils avaient amenées en 1841.

Mofolo a été encouragé à écrire par les missionnaires. Influencé par Marie Corelli, Haggard, et John Bunyan, il a tout d’abord rédigé Moeti oa bochabela (Le Voyageur de l’Ouest), paru en feuilleton en 1906 et publié en 1907. Ce roman raconte l’histoire de Fekisi, héros horrifié par les coutumes de son peuple, qui part à la recherche du pays de Ntsoana-Tsatsi, la terre d’origine des Basotho où Dieu, lassé de leurs désordres, s’est retiré. Au terme de son voyage, il parvient chez les Blancs, dans le pays dont il rêvait. Le jour où il se fait baptiser, le Christ apparaît, lui promet la béatitude éternelle, et Fekisi tombe, mort.

Ensuite, Mofolo écrit Pitseng, publié en 1910. Ce roman raconte l’histoire d’amour vertueux de deux jeunes gens qui se rencontrent au cours de leurs études dans une mission, se marient, et reprennent l’institut à la mort de leur maître.

En 1910, après un voyage dans le Natal où il a visité les terres zouloues et la tombe du roi Chaka, Mofolo écrit Chaka. L’œuvre oppose un fort contraste à ses écrits ultérieurs, fondés sur un dithyrambe de la foi chrétienne. Elle gêne les missionnaires qui retardent sa publication jusqu’en 1925.

Mofolo quitte la mission et cesse partiellement d’écrire. Il aurait néanmoins rédigé une vie de Moshesh en 1926, disparue dans un incendie.

Le départ de Morija

On ne sait pas exactement pour quelle raison Mofolo a quitté Morija et la mission. Certains pensent qu'il a été déçu des obstacles opposés par les missionnaires à la publication de Chaka. D'autres évoquent la possibilité d'un adultère découvert.

Suite à son départ de Morija, Mofolo devient recruteur pour des mines, propriétaire d’un comptoir commercial, puis fermier.

Après la Première Guerre mondiale, il adhère à une association de défense des droits des Basotho, la Basutoland Progressive Association.

À la fin de sa vie, il se verra confisquer ses terres, achetées à un fermier blanc en 1937, et mourra probablement dans la misère.

Bibliographie

Œuvres de Mofolo
  • L'homme qui marchait vers le soleil levant [Moeti oa bochabela, 1907], traduction du sesotho par Victor Ellenberger, Bordeaux : Confluences, 2003, Coll "Traversées de l'Afrique", 155 p.
  • Pitseng, [1910], Morija : Morija Sesuto Book Depot, 1987, 169 p.
  • Chaka. Une épopée bantoue, [Chaka, 1925], traduit du sesotho au français par Victor Ellenberger, Paris : Gallimard, 1940, 1981 et 2010, Coll “L’Imaginaire”, 269 - 599 p.
Œuvres sur Mofolo
  • Victor Ellenberger, « Thomas Mofolo (1873-1948) », in Journal des Missions évangéliques, février 1949, Paris : Société des Missions Évangéliques, p. 77-79.
  • Albert S. Gérard, « Literature in Southern Sotho » in Four african literatures Xhosa Sotho Zulu Amharic, [1971], Berkeley : University of California Press, 1971, p. 101- 180.
  • Daniel P. Kunene, The Works of Thomas Mofolo : Summaries and Critiques, [1967], Los Angeles : Africa Studies Center of the University of California, 1967, 28 p.
  • Daniel P. Kunene, Thomas Mofolo and the emergence of written Sesotho prose, [1989], Johannesburg : Ravan press, 1989, 251 p.
  • Jean Sévry, Chaka, empereur des Zoulous : histoires, mythes et légendes, [1991], Paris : L'Harmattan, 1991, 251 p.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thomas Mofolo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thomas Mofolo — Thomas Mokopu Mofolo (* 22. Dezember 1876 in Khojane bei Mafeteng in Basutoland, heute Lesotho; † 8. September 1948 in Teyateyaneng in Basutoland) war ein afrikanischer Schriftsteller. Leben Thomas Mofolo wurde als zweiter Sohn des christlichen… …   Deutsch Wikipedia

  • Thomas Mofolo — Thomas Mokopu Mofolo (December 22, 1876 September 8, 1948) is considered to be the greatest Lesotho writer. He wrote mostly in the Sesotho language, but his most popular book, Chaka , has been translated into English and other languages.… …   Wikipedia

  • Mofolo — Thomas Mokopu Mofolo (* 22. Dezember 1876 in Khojane bei Mafeteng in Basutoland, heute Lesotho; † 8. September 1948 in Teyateyaneng in Basutoland) war ein afrikanischer Schriftsteller. Leben Thomas Mofolo wurde als zweiter Sohn des christlichen… …   Deutsch Wikipedia

  • Mofolo, Thomas — Thomas Mofolo Thomas Mofolo (1876 1948) est un écrivain du Lesotho de langue sesotho. Sommaire 1 Enfance 2 Avec les missionnaires 3 Le départ de Morija …   Wikipédia en Français

  • MOFOLO (T.) — MOFOLO THOMAS (1877 1948) L’un des écrivains bantous les plus marquants: Thomas Mofolo écrivit trois romans dans sa langue maternelle, le sesotho, et on le considère généralement comme le premier romancier africain du XXe siècle. Son premier… …   Encyclopédie Universelle

  • Mofolo — (Thomas) (1877 1948) écrivain du Lesotho, l un des premiers d Afrique: Chaka, écrit en langue sotho (1925), puis traduit en anglais (1931) et en français (1940) …   Encyclopédie Universelle

  • Mofolo — Mofolo,   Thomas Mokopu, lesothischer Schriftsteller, * Khojane (Distrikt Mafeteng, Lesotho) 2. 8. 1875, ✝ Teyateyaneng (Lesotho) 8. 9. 1948; verfasste 1912 mit »Moeti oa Bochabela« (in Sotho; englisch 1934 unter dem Titel »The traveller of the… …   Universal-Lexikon

  • Mofolo, Thomas Mokopu — ▪ Mosotho author born Dec. 22, 1876, Khojane, Basutoland [now Lesotho] died Sept. 8, 1948, Teyateyaneng, Basutoland       the first important writer from what is now Lesotho, who created the first Western style novels in the Southern Sotho… …   Universalium

  • Chaka (roman) — Chaka. Une épopée bantoue est le roman le plus connu de l écrivain de langue souto Thomas Mofolo. Relatant, sur le mode de l épopée, le destin de Chaka, fondateur de l Empire zoulou, ce livre rapidement traduit en Occident où il rencontra un… …   Wikipédia en Français

  • AFRIQUE DU SUD (RÉPUBLIQUE D’) — Presque entièrement située au sud du tropique du Capricorne, l’Afrique du Sud constitue un vaste ensemble géographique. La population totale dépassait les 30 millions d’habitants en 1992 et approchait les 35 millions si l’on prenait en compte la… …   Encyclopédie Universelle