Thibaut III de Blois


Thibaut III de Blois

Thibaud III de Blois

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thibaut de Blois.

Thibaut III de Blois (Thibault,Thibaud) né vers 1010, mort à Épernay le 29 ou 30 septembre 1089, est le fils d'Eudes II de Blois et d'Ermengarde d'Auvergne. Puissant maître de maison féodale, le comte de Blois commence une longue carrière politique. D'abord rejeté au nord et à l'ouest de ses domaines, en contrées par trop turbulentes, il accroît finalement son emprise politique et guerrière à l'est en devenant comte de Champagne.


Sommaire

Un patron politique de l'époque féodale

Sous le nom de Thibault III, l'héritier de la maison de Blois devient comte de Blois, de Châteaudun, de Chartres, de Sancerre de 1037 à 1089 et comte de Tours de 1037 à 1044.

Thibault III perd Beauvais après 1037. En réalité, il abandonne surtout, battu près de Tours assiégé en 1044, le pouvoir concret sur la Touraine, saisie par la maison rivale d'Anjou menée par Geoffroy II Martel. Il aurait dû aussi en perdre le titre car le roi de France Henri Ier, à qui il avait refusé de prêter hommage, l'en avait dépossédé virtuellement pour le remettre tout aussi virtuellement à son vainqueur. Mais le traité qu'Angevins et Blèsois signèrent à la fin de la bataille n'est qu'une passation de fief.

L'influence compromise à l'ouest, il restait à la maison de Blois de reprendre le chemin des conquêtes à l'est. En 1066, profitant de l'absence de son neveu Eudes II de Troyes, parti conquérir l'Angleterre avec Guillaume de Normandie, il s'empara des possessions de celui-ci et devint sous le nom de Thibaut Ier, comte de Champagne, instaurant ainsi la puissante maison de Blois et de Champagne. Protecteur des abbayes, il favorisa la réforme monastique. Il eut le rare privilège de voir la canonisation de l'un de ses neveux, Thibault de Provins, qu'il avait tenu sur les fonts baptismaux[1]. L'un de ses petits-fils fut Thibaut IV de Blois (ou II de Champagne), dit Thibaud-le-Grand, comte de Blois-Champagne (1102-1151), inhumé à l'abbaye Saint-Pierre de Lagny-sur-Marne. Le frère de celui-ci, Etienne d'Angleterre (ou de Blois) , fut roi d'Angleterre ( 1135-1154).

Mariages

Il épouse Gersende, fille du comte Herbert Ier du Maine, avant de la répudier en 1048. Ils ont eu pour enfant Étienne II de Blois qui épouse Adèle de Normandie (Adèle de Blois), fille de Guillaume le Conquérant.

En secondes noces, il épouse avant 1061 Adèlaïde de Valois († entre 1093 et 1100), fille de Raoul III de Vexin. Ils ont eu pour enfants Eudes III de Troyes, Philippe Ier, évêque de Châlons-en-Champagne, Hugues Ier de Champagne comte de Troyes et de Meaux, chevalier de l'Ordre du Temple.

Source

  • Larousse encyclopédique en couleurs, France Loisirs 1978.

Notes et références

  1. ms codice menardino civis turensis 5678 BNF, 14e s, retranscrit par Mabillon dans Vita S. Theobaldi Eremitae, Acta SS.Ord.S.B.VI,II, 1701, et par les Bollandistes dans De S. Theobaldo presb.Eremitae, Act.Sanct., p.596, 2, 1709
Ce document provient de « Thibaud III de Blois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thibaut III de Blois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thibaut v de blois — Pour les articles homonymes, voir Thibaut de Blois. Thibaut V de Blois, dit le Bon, né en 1130, mort en 1191, fut comte de Blois, de Châteaudun et de Chartres de 1152 à 1191. Il était fils de Thibaut IV le Grand , comte de Champagne, de Blois et… …   Wikipédia en Français

  • Thibaut IV de Blois — Pour les articles homonymes, voir Thibaut II et Thibaut de Blois. Thibaut de Blois ou Thibaut IV le Grand[1] (né vers 1090/1095, mort le 10 janvier 1152), fut comte de Blois, de Chartres, de Meaux, de Châteaudun, seigneur de Sancerre (1102 1151) …   Wikipédia en Français

  • Thibaut V de Blois — Pour les articles homonymes, voir Thibaut de Blois. Thibaut V de Blois, dit le Bon, né en 1130, mort en 1191, fut comte de Blois, de Châteaudun et de Chartres de 1152 à 1191. Il était fils de Thibaut IV le Grand, comte de Champagne, de Blois et… …   Wikipédia en Français

  • Thibaut iii de champagne — né le 3 Janvier 1179, il est le fils cadet de Henri le Libéral et de Marie de France. Il est mort à Troyes le 24 mai 1201. En 1197, il devient comte de Champagne à la place de son frère Henri II qui l a désigné comme successeur. Le 1er juillet… …   Wikipédia en Français

  • Thibaut III de Champagne — Thibaud III de Champagne né le 3 janvier 1179, il est le fils cadet de Henri le Libéral et de Marie de France. Il est mort à Troyes le 24 mai 1201. En 1197, il devient comte de Champagne à la place de son frère Henri II qui l a désigné comme… …   Wikipédia en Français

  • Thibaud iii de blois — Pour les articles homonymes, voir Thibaut de Blois. Thibaut III de Blois (Thibault,Thibaud) né vers 1010, mort à Épernay le 29 ou 30 septembre 1089, est le fils d Eudes II de Blois et d Ermengarde d Auvergne. Puissant maître de maison féodale, le …   Wikipédia en Français

  • Thibaud III de Blois — Pour les articles homonymes, voir Thibaut de Blois. Thibaud III de Blois (ou Thibaud I de Champagne)[1] (Thibault, Thibaud, Thibaut) né vers 1010, mort à Épernay le 29 ou 30 septembre 1089, est le fils d Eudes II de Blois et d Ermengarde d… …   Wikipédia en Français

  • Teobaldo III de Blois — Escudo de Armas del Condado de Blois. Teobaldo III de Blois (Francés: Thibaut) (1012–1089[1] ) fue conde de Blois, Meaux y Troyes. Era hijo de Eudes II de Blois y Ermengarda de A …   Wikipedia Español

  • Thibaut de blois —  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Thibaut de Blois peut se référer à plusieurs personnages, tous comtes de Blois : Thibaut Ier de Blois dit le Tricheur († 975), comte de Blois (960 975) et… …   Wikipédia en Français

  • Thibaut de Blois —  Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom. Thibaut de Blois peut se référer à plusieurs personnages, tous comtes de Blois : Thibaut Ier de Blois dit le Tricheur († 975), comte de Blois (960 975) et… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.