Thermes romains de Glanum


Thermes romains de Glanum

43° 46′ 27″ N 4° 49′ 59″ E / 43.774228, 4.832938

Les thermes romains de Glanum sont un complexe thermal sur le site antique de Glanum, dans l'actuelle commune de Saint-Rémy-de-Provence, dans le département français des Bouches-du-Rhône.

Sommaire

Historique

Les thermes de Glanum ont été construits dès la période de -40 à -20, soit à l'époque d'Auguste, au nord du nouveau forum, par-dessus un quartier d’habitations antérieur[1].

Le site a été fouillé au XXe siècle notamment par Henri Rolland. Seule une rue sur laquelle se trouve les thermes a été dégagée.

Organisation

La maison dite d'Epona qui se trouve au nord communique avec l'ensemble thermal par une cour couverte. Cet espace semblerait être une cour de service où serait entreposé le combustible nécessaire au système de chauffage (les praefurnia) de certaines pièces du complexe thermal. Les thermes sont orientés nord-sud. Ils mesurent dans leur plus grande longueur nord-sud 43 mètres pour 28 mètres de largeur, délimitant un espace de 1000 m² environ[2]. Le couloir d'accès entre la maison et les thermes débouche sur le caldarium.

On entre dans le complexe thermal par le milieu de sa façade ouest donnant sur la rue. Le perron débouche sur la palestre qui est bordée sur trois de ses côtés par un portique. Cette palestre mesure environ 20 mètres vers l'est pour une largeur de 10 mètres. Au sud de la palestre se trouve la piscine. Dans l'angle nord-est de la palestre se trouve l'entrée des thermes à proprement parler. On pénètre dans le frigidarium (qui sert peut-être également, comme dans les Thermes romains de Gaujac (département du Gard) de vestiaire (apodyterium). Puis suivent ensuite vers l'ouest le tepidarium et le caldarium reconnaissables à leur hypocauste. Le caldarium communique ainsi avec la maison Epona[3]. Pour que le descriptif soit complet, il faut mentionner l'existence d'un unctorium dans l'angle sud-ouest entre la piscine et la rue. Cette pièce est le lieu ou l'on s'adonne aux soins du corps, onctions d'huile (à rapprocher d'un destrictarium).

Une étude de Jean Bigot a montré que cet établissement correspondait au modèle des thermes de Stabies à Pompéi, par son plan (avec la palestre placée entre la piscine et le bloc des salles thermales), mais aussi par ses dimensions. Bigot y voie le signe de la diffusion en Gaule sous Auguste des modèles romains d’aménagement de l’espace public mis au point en Italie[1].

Notes et références

  1. a et b Pierre Gros, La France gallo-romaine, 1991, Nathan, (ISBN 2092843761), p 106
  2. Henri Rolland, "Plan des fouilles de Glanum" in Gallia, 1964
  3. Jean-Paul Cléberg, Provence antique tome 2, Robert Lafont, 1970, p. 212

Bibliographie

  • Jean-Paul Cléberg, Provence antique tome 2, Robert Lafont, 1970
  • Henri Rolland, Fouilles de Glanum 1947-1956, Centre national de la recherche scientifique, Paris, 1958

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thermes romains de Glanum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thermes romains d'Aix-en-Provence — Le Tepidarium, Théodore Chassériau, 1853, musée d Orsay. Les thermes romains d Aix en Provence sont un ensemble de vestiges romains d établissement thermaux disséminés dans l actuelle ville d Aix en Provence (département des Bouches …   Wikipédia en Français

  • Thermes romains — Les thermes (en latin thermæ, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste De Thermes Romains — Les thermes romains sont un des éléments essentiels de la civilisation romaine, autant dans la vie quotidienne que dans les monuments construits pour les abriter et les alimenter (aqueducs). Cette liste alphabétique par pays recense de façon non… …   Wikipédia en Français

  • Liste de thermes romains — Les thermes romains sont un des éléments essentiels de la civilisation romaine, autant dans la vie quotidienne que dans les monuments construits pour les abriter et les alimenter (aqueducs). Cette liste alphabétique par pays recense de façon non… …   Wikipédia en Français

  • Liste des thermes romains — Liste de thermes romains Les thermes romains sont un des éléments essentiels de la civilisation romaine, autant dans la vie quotidienne que dans les monuments construits pour les abriter et les alimenter (aqueducs). Cette liste alphabétique par… …   Wikipédia en Français

  • Thermes (Rome) — Thermes romains Les thermes (en latin thermae, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics chauds de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Thermes romain — Thermes romains Les thermes (en latin thermae, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics chauds de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Glanum — Vue de la partie nord du site de Glanum : forum, thermes et quartier résidentiel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Liste de monuments romains — La civilisation romaine a laissé de nombreuses traces monumentales et archéologiques dans les régions autrefois soumises à Rome. La solidité des constructions a permis à un certain nombre d entre elles de résister aux assauts du temps et des… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Monuments Romains — La civilisation romaine a laissé de nombreuses traces monumentales et archéologiques dans les régions autrefois soumises à Rome. La solidité des constructions a permis à un certain nombre d entre elles de résister aux assauts du temps et des… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.