Theorie fondamentale de la biologie moleculaire


Theorie fondamentale de la biologie moleculaire

Théorie fondamentale de la biologie moléculaire

Par théorie fondamentale de la biologie moléculaire, les biologistes représentent le modèle schématique de la conservation et de l'utilisation de l'information génétique. L'ADN est le support stable et transmissible de l'information génétique qui définit les fonctions biologiques d'un organisme (reproduction, nutrition, excrétion, action sur l'environnement, communication, etc.). Il est transcrit en ARN (un langage similaire) qui n'a qu'une vie temporaire, cet ARN assure soit une fonction structurale (squelette de complexes nucléo-protéiques), soit une fonction enzymatique (synthèse des protéines, exportation des protéines, épissage des ARNm eucaryotes, etc.), soit une fonction de transport de l'information génétique. L'ARN de type messager (ARNm) est "traduit" en protéines par le ribosome (complexe nucléo-protéique). On parle de traduction des ARNm en protéines car le langage change.

La théorie fondamentale se résume ainsi : L'ADN dirige sa propre réplication en ADN identique, ainsi que sa transcription en ARN, pouvant ou non être traduit en protéines.

Mais ces hypothèses semblent ne pas résister à l'expérience, ni aux faits. Ainsi, la théorie initiale n'envisageait pas la possibilité d'un "retour" à une forme ADN à partir de l'ARN. Or il fut mis en évidence chez les rétrovirus l'existence d'une enzyme (catalyseur protéique), la transcriptase inverse, capable de rétrotranscrire l'ARN viral en ADN. Cette découverte ne remet pas complètement en cause la théorie centrale de la biologie moléculaire, mais permet de préciser les liens existant entre les différents supports moléculaires intervenant dans l'expression de l'information génétique.

Sémantique

Lorsque Francis Crick formula cette théorie en 1958, il utilisa l'expression central dogma of molecular biology. Le mot dogme prête ici à confusion, car il s'agit plutôt d'une hypothèse scientifique et non pas d'une doctrine établie comme une vérité incontestable. En anglais le terme "dogma" renvoie également à "une idée qui n'est pas étayée par des preuves rationnelles", ce qui à l'époque était exact. Sa formulation fut malheureusement entérinée par l'usage et on parle couramment de "dogme central de la biologie moléculaire" pour désigner les relations entre ADN, ARN et protéines.

Voir aussi

Ce document provient de « Th%C3%A9orie fondamentale de la biologie mol%C3%A9culaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theorie fondamentale de la biologie moleculaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théorie fondamentale de la biologie moléculaire — Par théorie fondamentale de la biologie moléculaire, les biologistes représentent le modèle schématique de la conservation et de l utilisation de l information génétique. L ADN est le support stable et transmissible de l information génétique qui …   Wikipédia en Français

  • Théorie centrale de la biologie moléculaire — Théorie fondamentale de la biologie moléculaire Par théorie fondamentale de la biologie moléculaire, les biologistes représentent le modèle schématique de la conservation et de l utilisation de l information génétique. L ADN est le support stable …   Wikipédia en Français

  • Biologie moléculaire — Pour les articles homonymes, voir BM. La biologie moléculaire (parfois abrégée bio. mol. ou BM) est une discipline scientifique au croisement de la génétique, de la biochimie et de la physique, dont l objet est la compréhension des mécanismes de… …   Wikipédia en Français

  • BIOLOGIE MOLÉCULAIRE — Formés de molécules, les êtres vivants (qu’ils soient uni ou pluricellulaires) sont des systèmes organisés, en perpétuel état de renouvellement. Échangeant à tout instant avec le milieu dans lequel ils se trouvent des flux d’information, de… …   Encyclopédie Universelle

  • Dogme central de la biologie moléculaire — Théorie fondamentale de la biologie moléculaire Par théorie fondamentale de la biologie moléculaire, les biologistes représentent le modèle schématique de la conservation et de l utilisation de l information génétique. L ADN est le support stable …   Wikipédia en Français

  • BIOLOGIE — Le terme «biologie» ( 廓晴礼﨟, vie, et礼塚礼﨟, science) désigne la science qui étudie la vie. Il est utilisé, pour la première fois, par l’Allemand G. R. Treviranus (1802), dans Biologie oder Philosophie der lebenden Natur (Biologie ou Philosophie de… …   Encyclopédie Universelle

  • Theorie synthetique de l'evolution — Théorie synthétique de l évolution Pour les articles homonymes, voir TSE. La théorie synthétique de l évolution constitue le cadre conceptuel le plus largement utilisé dans l étude scientifique des processus d évolution en biologie. Cette théorie …   Wikipédia en Français

  • Biologie synthétique — La biologie synthétique est un domaine scientifique combinant biologie et principes d ingénierie dans le but de concevoir et construire (“synthétiser”) de nouveaux systèmes et fonctions biologiques. Un biofilm bactérien programmable par la… …   Wikipédia en Français

  • Théorie synthétique de l'évolution — Pour les articles homonymes, voir TSE. La théorie synthétique de l évolution constitue le cadre conceptuel le plus largement utilisé dans l étude scientifique des processus d évolution en biologie. Cette théorie est basée sur l intégration de la… …   Wikipédia en Français

  • Biologie Synthétique — peut avoir deux sens : Le mot a d abord décrit une approche de la biologie intégrant divers axes de recherche et disciplines pour atteindre une compréhension holistique de la vie ; Puis, plus récemment, avec l apparition des… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.