Theoreme d'Egoroff


Theoreme d'Egoroff

Théorème d'Egoroff

Le théorème d’Egoroff, nommé ainsi en hommage à Dimitri Egoroff, un phycisien et géomètre russe, établit une condition de convergence uniforme dans certains espaces mesurables. Ce théorème peut servir en particulier à montrer le théorème de Lusin pour les fonctions intégrables. Il s’agit en fait d’un résultat basique de théorie de l’intégration. Il permet en outre de donner une démonstration concise du théorème de convergence dominée.

Sommaire

Énoncé

Soit E un espace mesuré muni de sa tribu Ω et de sa mesure μ que l’on suppose finie (i.e. telle que \scriptstyle\mu(E)<+\infty). Soit (fn) une suite de fonctions mesurables de E à valeurs réelles convergeant μ p.p. vers une fonction f mesurable sur E.

Alors, pour tout ε > 0, il existe \scriptstyle A \in \Omega tel que μ(A) < ε et tel que fn converge uniformément vers f sur EA.

Pourquoi supposer la mesure finie ?

Considérons la suite de fonctions (fn) suivante définie sur l’ensemble des réels munie de la tribu des boréliens et de la mesure de Lebesgue (χ désigne la fonction indicatrice d’un ensemble) :

 f_n(x)=\chi_{[n,n+1]} \quad \forall x \in \R .

Alors, (fn) converge simplement sur l’ensemble des réels mais il n’existe aucun sous ensemble de la forme \scriptstyle \R-B avec B de mesure finie où la convergence est uniforme.

Démonstration

On considère pour \scriptstyle n,k\ge 1 les ensembles :

 E_{k,n}=\bigcap_{i\ge n}\left\{x \in E : |f_i(x)-f(x)|\le \frac{1}{k}\right\}.

Pour tout \scriptstyle k \ge 1, la suite \scriptstyle (E_{k,n}) est croissante (pour l’inclusion), donc :

 \mu (\bigcup_{n \ge 1}E_{k,n})=\lim_{n \to \infty}\mu(E_{k,n}).

De plus, comme la suite de fonctions (fn) converge simplement μ p.p. vers f, on a, pour tout \scriptstyle k \ge 1 :

 \mu (\bigcup_{n \ge 1}E_{k,n})=\mu(E).

On fixe alors \varepsilon>0. Grâce à la condition \scriptstyle\mu(E)<+\infty, on peut trouver pour chaque \scriptstyle k \ge 1 un entier nk positif tel que

 \mu(E_{k,n_k}) \ge \mu(E)-2^{-k} \varepsilon.

Alors, l’ensemble

 A=\bigcup_{k \ge 1}(E-E_{k,n_k})

convient.

Autre formulation du théorème

Soit E un espace métrique, séparable et localement compact, sur lequel on a une mesure μ σ-finie. Soit fn une suite de fonctions mesurables de E dans \mathbb R convergeant μ p.p. vers une fonction f mesurable.

Alors, pour tout ε > 0 et pour tout compact K de E, il existe un compact K' inclus dans K tel que μ(KK') < ε et tel que fn converge uniformément vers f sur K'.

Sources

  • Measure theory and integration, Michael E. Taylor, American Mathematical Society.
  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
Ce document provient de « Th%C3%A9or%C3%A8me d%27Egoroff ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theoreme d'Egoroff de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théorème d'Egoroff — Le théorème d’Egoroff, nommé ainsi en hommage à Dimitri Egoroff, un physicien et géomètre russe, établit une condition de convergence uniforme dans certains espaces mesurables. Ce théorème peut servir en particulier à montrer le théorème de Lusin …   Wikipédia en Français

  • Théorème de Luzin — Théorème de Lusin En mathématiques, le théorème de Lusin ou Luzin (d après Nikolai Luzin) est pour l analyse réelle, un autre forme du second principe de Littlewood. Il énonce que toute fonction mesurable est continue sur une grande partie de son …   Wikipédia en Français

  • Théorème de lusin — En mathématiques, le théorème de Lusin ou Luzin (d après Nikolai Luzin) est pour l analyse réelle, un autre forme du second principe de Littlewood. Il énonce que toute fonction mesurable est continue sur une grande partie de son domaine de… …   Wikipédia en Français

  • Théorème de Lusin — En mathématiques, le théorème de Lusin ou Luzin (d après Nikolai Luzin) est pour l analyse réelle, un autre forme du second principe de Littlewood. Il énonce que toute fonction mesurable est continue sur une grande partie de son domaine de… …   Wikipédia en Français

  • Dimitri Egoroff — Dmitri Egorov Dmitri F. Egorov Dmitri Fyodorovich Egorov (russe: Дмитрий Фёдорович Егоров) parfois Dimitri Egoroff, (22 décembre 1869 à Moscou – 10 septembre 1931 à Kazan) était un mathématicien russe. Les trav …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Théorèmes — par ordre alphabétique. Pour l établissement de l ordre alphabétique, il a été convenu ce qui suit : Si le nom du théorème comprend des noms de mathématiciens ou de physiciens, on se base sur le premier nom propre cité. Si le nom du théorème …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles de mathematiques — Projet:Mathématiques/Liste des articles de mathématiques Cette page recense les articles relatifs aux mathématiques, qui sont liés aux portails de mathématiques, géométrie ou probabilités et statistiques via l un des trois bandeaux suivants  …   Wikipédia en Français

  • Liste des theoremes — Liste des théorèmes Liste des théorèmes par ordre alphabétique. Pour l établissement de l ordre alphabétique, il a été convenu ce qui suit : Si le nom du théorème comprend des noms de mathématiciens ou de physiciens, on se base sur le… …   Wikipédia en Français

  • Liste des théorèmes — par ordre alphabétique. Pour l établissement de l ordre alphabétique, il a été convenu ce qui suit : Si le nom du théorème comprend des noms de mathématiciens ou de physiciens, on se base sur le premier nom propre cité. Si le nom du théorème …   Wikipédia en Français

  • Liste de théorèmes — par ordre alphabétique. Pour l établissement de l ordre alphabétique, il a été convenu ce qui suit : Si le nom du théorème comprend des noms de mathématiciens ou de physiciens, on se base sur le premier nom propre cité. Si le nom du théorème …   Wikipédia en Français