Theodoros II d'Ethiopie


Theodoros II d'Ethiopie

Théodoros II d'Éthiopie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théodôros et Théodore II.
ዓፄ ቴዎድሮስ
Tewodros II
Negusse Negest d'Éthiopie
Tewodros II.jpg
Tewodros II

Règne
11 février 1855 - 13 avril 1868
Sacre 11 février 1855
Église Derasge Mariam
Dynastie Dynastie Tewodros
Titre complet Lion Conquérant de la Tribu de Judah, Roi de Sion, Negusse Negest d'Éthiopie et élu de Dieu
Prédécesseur Sahla Dengel
Successeur Takla Guiorguis II

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Période
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur1}}}
Successeur {{{successeur1}}}

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Nom de naissance Kassa Haïlu
Naissance environ 1818
Province du Qouara, Éthiopie
Décès 13 avril 1868
Magdala,
Éthiopie
Père Haile Giorgis Wolde Giorgis
Mère Woizer Tishal
Consort(s) Tewabech Ali
Tiruwork Wube
Descendance Prince Alemayehu

{{{armoiries}}}
Empereur d'Éthiopie

Cet article fait partie de la série:
Histoire de l’Éthiopie

Histoire ancienne
Pays de Pount (-3000 / -1000)
D'mt (-800 / -700)
Aksoum (-100 / Xe siècle)
Liste des rois de D'mt
Liste des rois d’Axoum
Royaume d’Éthiopie
Liste des rois d'Éthiopie
Dynasties :
Dynastie Zagwe
Dynastie salomonide
Histoire médiévale
Période gondarienne
Période des Masâfént
Interaction avec les puissances coloniales
Théodoros II (1855 / 1868)
Yohannès IV (1872 / 1889)
Ménélik II (1889 / 1913)
Bataille d’Adoua (1896)
XXe siècle
Hailé Sélassié (1930 / 1974)
Campagne d’Abyssinie (1935 / 1941)
Résistance éthiopienne
Campagne d’Afrique de l’Est (1941)
Révolution éthiopienne (1974)
Derg (1974 / 1991)
Autres
Liste des dirigeants d'Éthiopie
Chronologie de l'Éthiopie

Théodoros II (Ge'ez: ዓፄ ቴዎድሮስ, Prononciation du titre dans sa version originale) fut Negusse Negest d’Abyssinie de 1855 à 1868.

L'ascension au trône

Théodoros supervisant la traversée du Nil Bleu H. Rassam, Narrative of British Mission to Theodore (1869)

Kassa Haïlu est né dans le Qouara (vers 1818-1821). Il réclame le poste de gouverneur du Qouara que son père occupait à sa naissance. Il est contraint de fuir et devient le chef d’une bande de pillards (shifta) qu’il conduit avec succès contre les Takrouri et les Chanqalla, du côté de Métemma. Son prestige lui permet de gagner la faveur des foules. L’impératrice Ménén envoie contre lui une expédition qui est vaincue, et doit lui céder le gouvernement du Démbéya et lui accorder pour femme Téouabéch, fille du Masâfént Ras Ali.

En 1838, les Egyptiens font un raid depuis Gallabat et profanent les églises. La population de Gondar est effrayée. Ras Wube et Kénfou, l’oncle de Kassa, ripostent. Kassa, qui veut chasser les Egyptiens de Métemma, est vaincu. Kénfou a plus de succès. Ras Wube obtient que la France et la Grande-Bretagne interviennent auprès de Mohamed Ali pour le faire renoncer à toute nouvelle entreprise vers l’Éthiopie. Kassa, insulté par la reine Ménén à la suite de son échec, est excité à la vengeance par son épouse. Il occupe Gondar en l’absence du Ras Ali et fait prisonnière l’impératrice. Il obtient qu’Ali lui reconnaisse la suzeraineté sur les terres de son oncle Kénfou.

L’Éthiopie est alors regroupée en quatre États : le Choa, le Tigré, le Godjam et le Bégameder.

En 1852, Kassa établi à Gondar, somme Ras Gochou, du Godjam, de lui payer tribut. Ras Gochou, indigné, part en campagne, mais est vaincu et tué près de Gorgora en novembre. Le Masâfént Ras Ali est vaincu à son tour et se réfugie à Ouollo. La victoire de Kassa met définitivement un terme au pouvoir des Galla en Éthiopie. Kassa obtient l’appui de l’Abune Selama, en échange de l’expulsion des missionnaires catholiques, en particulier des lazaristes français.

En 1855, Kassa fait prisonnier Wubié, gouverneur du Tigré, près de Dérachguié. Dans l’Est, les Ouollo Galla sont écrasés. Le Choa sera conquis en octobre. Le 11 février, Kassa, s’appuyant sur l’ancienne prophétie du Fekkaré-Yasous, est proclamé Negusse Negest par l'Abune Selama et prend le nom de Théodoros II. Il emmène en captivité avec lui Ménélik II, le fils de Hailé Malakot du Choa qui vient de mourir (1856).

Le règne

L'empereur donnant audience, Stanley and the White Heroes in Africa (etc.) (H. B. Scammel, 1890).

L’avènement de Théodoros II scelle l’unité politique de l’Éthiopie, divisée en en plusieurs provinces ennemies depuis le XVIIIe siècle. Le négus réorganise l’administration, la justice et la police, nomme des gouverneurs de province à la place des ras ou des dejazmach héréditaires. Il lutte contre les grands, abat les envahisseurs Oromos, Ouollo et Yédjou, convertit ou chasse les musulmans. Il lutte contre l’esclavage et intéresse les Européens, notamment les Britanniques, à la culture éthiopienne. Pour rompre avec la cour dissolue de Gondar, il transfère sa résidence à Magdala, en pays Amhara. Mais une dizaine d’années plus tard, il présentera des signes de démence, deviendra un tyran sanguinaire et finira par se suicider.

Théodoros II forme une armée régulière composée de 70 000 à 80 000 hommes payés au frais de l’État. Il interdit aux soldats les pillages, les razzias et les destructions de récolte et de bétails perpétrées contre les paysans. Il crée des régiments et organise les grades. L’armée brasse des populations d’origines diverses, ce qui permet à l’empereur de lutter contre les particularismes et les survivances féodales. Malgré l’embargo des Turcs et des arabes sur la mer Rouge, il réussit à se procurer des armes à feu par la contrebande, notamment par le Soudan.

En 1856, Théodoros II propose une réforme de l'Église comportant une réduction du nombre de clerc et la sécularisation d’une partie de ses biens. Devant la résistance des prêtres, il décide unilatéralement de confisquer les terres de l’Église en 1860. Les événements et sa mort l’empêchent de mettre sa réforme en application.

La Question abyssinienne vue par une caricature de 1867. Britannia. "Now, then, King Theodore! How about those prisoners?"

En 1862, Le négus Théodoros écrit à la reine Victoria du Royaume-Uni pour lui proposer une alliance totale contre les Ottomans. Le refus du Foreign Office irrite l’empereur, qui retient, puis emprisonne le consul britannique Cameron et quelques autres Européens (1866). La diplomatie occidentale, menée par Hormuzd Rassam, envoyé lui-même emprisonné par la suite, ne parvient pas obtenir leur libération. L’Égypte occupe Métemma.

En 1866, Théodoros II décide le dépouillement total de l’ancienne capitale Gondar, déjà délabrée. Il fait retirer leurs trésors de 44 églises. Neuf cent manuscrits précieux sont emportés à Magdala, et la ville est livrée à l’incendie.

En décembre 1867, l’expédition militaire britannique de Sir Robert Napier débarque à Massaoua, en Éthiopie, avec 32 000 hommes et une quarantaine d’éléphants venus des Indes, pour libérer les diplomates anglais emprisonnés en 1866. L’avance de Napier est favorisé par l’attitude du ras du Tigré, Cassa, qui est en lutte ouverte contre le négus. L’expédition de Sir Rober Napier marche vers l’Amhara, et le 13 avril 1868, Magdala est prise d’assaut. Le négus Théodoros II se suicide d’une balle d’un pistolet offert par la reine Victoria. La ville est incendiée. En quittant l'Éthiopie, Napier laisse des armes et des munitions au ras du Tigré Cassa, qui peut ainsi imposer son autorité. Il est couronné à Aksoum en 1872 après quatre années de querelles de succession sous le nom de Yohannès IV.

Précédé par Théodoros II d'Éthiopie Suivi par
Sahla Dengel
(1851-1855)
Négus d'Éthiopie
Théodoros II
(1855-1868)
Takla Guiorguis II
(1868-1872)
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du XIXe siècle Portail du XIXe siècle
  • Portail de l'Éthiopie Portail de l'Éthiopie
Ce document provient de « Th%C3%A9odoros II d%27%C3%89thiopie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theodoros II d'Ethiopie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théodoros II d'Éthiopie — Pour les articles homonymes, voir Théodôros et Théodore II. ዓፄ ቴዎድሮስ Tewodros II …   Wikipédia en Français

  • Theodoros Ier d'Ethiopie — Théodoros Ier d Éthiopie Pour les articles homonymes, voir Théodôros. Théodoros Ier, roi d Éthiopie sous le nom de Walda Anbasa de 1413 à 1414, était le fils aîné de David Ier, qui avait abdiqué en sa faveur. Le Fekkaré Iyasous (Explication de… …   Wikipédia en Français

  • Théodoros Ier d'Éthiopie — Pour les articles homonymes, voir Théodôros. Théodoros Ier, roi d Éthiopie sous le nom de Walda Anbasa de 1413 à 1414, était le fils aîné de David Ier, qui avait abdiqué en sa faveur. Le Fekkaré Iyasous (Explication de Jésus), est un ouvrage dans …   Wikipédia en Français

  • Théodoros Ier d'Éthiopie — Pour les articles homonymes, voir Théodôros. Théodoros Ier (vraisemblablement 1380 1414) , roi d Éthiopie sous le nom de Walda Anbasa de 1413 à 1414, était le fils aîné de David Ier, qui avait abdiqué en sa faveur. Le Fekkaré Iyasous… …   Wikipédia en Français

  • Théodoros II — d Éthiopie Pour les articles homonymes, voir Théodôros et Théodore II. ዓፄ ቴዎድሮስ Tewodros II …   Wikipédia en Français

  • Theodoros — Théodôros Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théodôros ou Théodoros est un prénom d origine grecque, signifiant « don de Dieu ». Il est porté par les personnalités suivantes:… …   Wikipédia en Français

  • Théodoros — Théodôros Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théodôros ou Théodoros est un prénom d origine grecque, signifiant « don de Dieu ». Il est porté par les personnalités suivantes:… …   Wikipédia en Français

  • Théodôros — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théodôros ou Théodoros est un prénom d origine grecque, signifiant « don de Dieu ». Il est porté par les personnalités suivantes: Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • ÉTHIOPIE — Les contours de la mer Rouge et du golfe d’Aden dessinent sur la carte une déchirure qui, par la dérive des continents, arracha l’Arabie de l’Afrique. Du côté abyssin, volcans, failles, séismes soulignent que cette dislocation se prolonge. Du… …   Encyclopédie Universelle

  • Théodoros — ou Théodore II (v. 1820 1868) empereur d éthiopie (1855 1868). Marchand anobli (nommé Kassa Haïlu), il devint chef féodal, partit de l Amhara et unifia le pays, qu il occidentalisa. Défait par les Britanniques à Magdala, il se tua …   Encyclopédie Universelle