Theodore Botrel


Theodore Botrel

Théodore Botrel

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Botrel.
Théodore Botrel
Théodore Botrel

Théodore Botrel est un auteur-compositeur-interprète français né le 14 septembre 1868 à Dinan, mort le 26 juillet 1925 à Pont-Aven où il est inhumé.

Sommaire

Vie

La seule falaise de Paimpol même !

Il vécut à Saint-Méen le grand au Parson(35), chez sa grand-mère Fanchon jusqu'à l'âge de sept ans, puis rejoint ses parents à Paris.

Originaire du pays gallo (la partie de la Bretagne où l'on parle le Gallo, une langue romane), il n'a appris le breton que sur le tard, et la quasi-totalité de son œuvre est en français.

Vers 16-17 ans, il fait partie d'une troupe amateur où il fait jouer sa première pièce Le Poignard. Il commence à écrire quelques chansons et sort sa première chanson imprimée Le petit biniou à dix-huit ans. Elle n'eut aucun succès, un autre Biniou étant déjà sorti quelques années auparavant.

Il s'engage alors pour cinq ans dans l'armée et à son retour travaille au PLM (Compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Marseille). Il joue en parallèle dans une petite troupe de théâtre, auprès, entre autres, de celui qui allait devenir Dranem et continue d'écrire quelques chansons, qui n'obtiennent que peu de succès.

Mais un soir, dans un café chantant, il remplace un chanteur absent et chante quelques-unes de ses œuvres dont La Paimpolaise. Ce sera la gloire. Cette chanson reste au répertoire de Mayol jusqu'à sa mort en 1941. On remarquera que dans cette chanson, il chante J'aime Paimpol et sa falaise, alors qu'à Paimpol même il n'y a pas de falaise[1].

En créant sa chanson "Le petit mouchoir rouge de Cholet" et en la chantant dans cette ville en 1900, Botrel inspira un patron-tisseur, Léon Maret, à créer ce mouchoir qui est devenu le symbole de la ville. Lors de la fermeture en 2004 du dernier tissage de Cholet, la municipalité a racheté un métier à tisser pour fabriquer le mouchoir rouge dans l'enceinte du Musée du textile.

On retiendra ses chansons patriotiques pendant la Grande Guerre dont la célèbre Ma P'tite Mimi reprise par Pierre Desproges.

Théodore Botrel eut deux filles, dont l'ainée, Léna, fut l'épouse de Émile Danoën, et la cadette, Janick, la mère de Renaud Detressan.

Renaud Detressan a d'ailleurs repris certaines chansons de son grand-père (la Paimpolaise, le Petit Grégoire, Goélands et Goélettes, la Lettre de la Fanchette, le Navire du Forban, le Vieux Jaloux, les Filets vides, le Couteau, la Fanchette et le Mouchoir rouge de Cholet) dans le CD "Airs de famille" paru en 2009.

Principales chansons

La Paimpolaise

Media:La Paimpolaise.mid, en fichier musical[2]MIDI

Quittant ses genêts et sa lande,
Quand le Breton se fait marin,
En allant aux pêches d'Islande
Voici quel est le doux refrain
Que le pauvre gâs
Fredonne tout bas
"J'aime Paimpol et sa falaise,
Son église et son grand pardon ;
J'aime surtout la Paimpolaise
Qui m'attend au pays breton."...

Le Petit Grégoire

Sur le thème de la Chouannerie :

La maman du petit homme,
Lui dit un matin :
"À seize ans t'es haut tout comme
Notre huche à pain
À la ville tu peux faire
Un bon apprenti,
Mais pour labourer la terre,
T'es ben trop petit mon ami,
T'es ben trop petit,
Dame oui".

Vit un maître d'équipage qui lui rit au nez, en lui disant point n'engage, les tout nouveau-nés, Tu n'as pas laide frimousse, mais t'es mal bâti, pour être un tout petit mousse, t'es «core» trop petit, mon ami, t'es «core» trop petit. Dame oui.

La guerre éclate en Bretagne
Au printemps suivant,
Et Grégoire entre en campagne,
Avec Jean Chouan.
Les balles passaient nombreuses
Au dessus de lui,
En sifflotant, dédaigneuses :
"Il est trop petit ce joli,
il est trop petit,
Dame oui".
Cependant, une le frappe
entre les deux yeux,
par le trou l'âme s'échappe,
Grégoire est aux cieux.
Là, Saint-Pierre, qu'il dérange,
lui dit «hors d'ici,
il nous faut un grand archange
T'es ben trop petit mon ami,
T'es ben trop petit,
Dame oui».

Mais en apprenant la chose Jésus se fâcha, entrouvrit son manteau rose pour qu'il s'y cacha, fit entrer ainsi Grégoire dans son paradis, en disant, mon ciel de gloire, en vérité je vous le dis, c'est pour les petits, dame oui!

Le Mouchoir rouge de Cholet

Sur le thème de la Chouannerie :

J'avais acheté pour ta fête,
Trois petits mouchoirs de Cholet,
Rouges comme la cerisette,
Tous les trois,
Ma mie Annette,
Ah qu'ils étaient donc joliets,
Les petits mouchoirs de Cholet.
...
Les a vus Monsieur de Charette,
Les voulut, je les lui donnai...

La Chanson du Patour

L'amour impossible d'un berger pour une belle dame de la ville.

Fleur de Blé Noir

I) Sur les bord de la Rance Où j'ai vu le jour, J'eus la douce espérance. D'être aimé d'amour. Dans une métairie Comme aide-berger Pour mieux voir ma jolie Je me suis gagé.

Refrain : Non, nulle bretonne n'est plus mignonne à voir Que la belle que l'on appelle:"Fleur de blé noir" Non, nulle bretonne n'est plus mignonne à voir Que ma fleur de blé noir

II) Lorsque je l'ai croisée Un soir dans les blés Si fraîche et si rosée J'en fus aveuglé Et ma lèvre ravie Murmura : Bonsoir Salut à vous Marie La fleur de blé noir

III) C'est dans les blés de même Par un soir doré Que je lui dis : Je t'aime Toujours t'aimerai. C'est dans les blés encore Qu'au doigt je lui mis Un quinze Août à l'aurore L'anneau des promis

IV) Allons, gas et fillettes Fauchez la moisson Car la récolte faite Nous nous marierons Et puis dans la nuit claire Terre-tout rassemblés Nous danserons sur l'aire Où l'on bat les blés

V) Vivant la vie heureux Que Dieu nous fera Attendons la faucheuse Qui nous fauchera. Quand vous verrez que tombe Notre dernier soir. Semez sur notre tombe Des fleurs de blé noir

Le Cruelle Berceuse

Une femme berce son dernier-né, qui lui sera enlevé par la mer cruelle, comme avant lui son père et son frère aîné.

Le Vœu à Saint Yves

Une veuve fait comme ex-voto un navire, avec comme matériaux un de ses sabots, son tablier de mariage... pour demander à Saint Yves de lui ramener son fils.

La Ronde des Châtaignes

Une fête dansante, "en mangeant des châtaignes avec du cidre doux".

Le Couteau

Pardon Monsieur le métayer,
Si de nuit vous dérange,
Mais j'aimerais bien sommeiller,
Au fond de votre grange.
Mon bon ami la grange est pleine,
Du blé de la moisson,
Donne toi donc plutôt la peine,
D'entrer dans la maison.
Mon bon monsieur, je suis trop gueux,
Quel gâchis vous ferais-je,
Je suis pieds nus, sale et boueux,
Et tout couvert de neige.
Mon pauvre ami, ôte-moi vite
Ces hardes en lambeaux
Pouille-moi ce tricot de suite,
Chausse-moi ces sabots
De tant marcher à l'abandon
J'ai la gorge bien sèche
Mon bon monsieur baillez moi donc
Un grand verre d'eau fraîche
L'eau ne vaut rien lorsque l'on tremble
Le cidre guère mieux
Mon bon ami trinquons ensemble
Goûte moi ce vin vieux
Mon bon monsieur on ne m'a rien
Jeté le long des routes
Je voudrais avec votre chien
Partager deux trois croûtes
Si depuis ce matin tu rôdes
Tu dois être affamé
Voici du pain des crêpes chaudes
Voici du lard fumé
Chassez du coin de votre feu
Ce rôdeur qui ne bouge
Etes vous blanc êtes vous bleu
Moi je suis plutôt rouge
Qu'importe ces mots république
Commune ou royauté
Ne mêlons pas la politique
Avec la charité
Puis le métayer s'endormit,
La minuit étant proche,
Alors le vagabond sortit,
Un couteau de sa poche,
L'ouvrit, le fit luire à la flamme,
Puis se dressant soudain,
Il planta sa terrible lame,
Dans... la miche de pain.
Au matin jour le gueux s'en fut
Sans vouloir rien entendre
Oubliant son couteau pointu
Au milieu du pain tendre
Vous dormirez en paix oh riches
Vous et vos capitaux
Tant que les gueux auront des miches
Où planter leurs couteaux

Chanson reprise en 2005 par le groupe Mes souliers sont rouges, dans leur album "Une heure déjà".

Kenavo !

Au revoir !, en breton.


Auprès du foyer viens près de moi t'asseoir

Yvonne !

Disons-nous "Adieu" par ce lugubre soir

d'Automne

Ne pars pas demain car le vent

Fais rage

Cuirasse ton coeur, gros d'angoisse et d'ennui

Courage !


Refrain  :

Kénavo !

Kénavo !

Puisque mon (ton) gros bateau

Doit m (t)'emporter bientôt

Kénavo !

Kénavo !

Kénavo !

Dans un grand sanglot

Quitons nous sur ce mot

"Kénavo !"


Si tu vois pleurer, regrettant son garçon

Ma mère

Fais mollir sa peine avec une chanson

Légère

Reste à ses côtés chaudement serrée

Contre elle !

Ne me retiens pas quand un devoir sacré

M'appelle !


Espère trois ans ton ami Jean-Louis

Et pense

Qu'il n'aime ici bas que toi, sa mère et puis

La France

De ces amours là, ta promise n'est pas

Jalouse

Promise au départ, au retour tu seras

Epouse !

Lilas Blanc

Le grand Lustukru

Chanson pour enfants, sur le thème du Croquemitaine (et non du père Lustucru).

Par le petit doigt

Un amour qui défie le temps :

En nous tenant
Bien gentiment
Par le petit doigt

Une référence à certaines danses bretonnes (l'an dro par exemple) où les danseurs se tiennent par un doigt.

Le Tricot de laine

Une autre chanson sur la souffrance de la femme de marin :

Malgré le grand vent
qui gronde sans trève,
Léna Le Morvan
s'en vient à la grève.
s'en vient en chantant
une cantilène
tout en tricotant
un beau gilet de laine...
Son point de tricot
connu d'elle seule
lui vient de Margot
sa défunte aïeule.
Et son homme fier
et beau capitaine
mettra cet hiver
ce beau gilet de laine...
Sur un bâtiment
de pêche il commande
mais en ce moment
il revient d'Islande.
Jamais reprisé,
huit mois à la peine
qu'il doit être usé
son vieux gilet de laine...
La mer aujourd'hui
a l'air de lui dire
"J'amène celui
que ton coeur désire !"
Songeant au retour
la joyeuse Hélène
met tout son amour
dans son tricot de laine.
Près d'elle soudain
l'océan qui bave
jette avec dédain
une horrible épave :
c'est un naufragé
recouvert à peine
d'un ciré rongé
et d'un tricot de laine...
Jetant son tricot
dans la mer menteuse
avec un sanglot
meurt la tricoteuse :
sur le corps mi-nu
que la vague amène
elle a reconnu
le vieux tricot de laine...

Au Parson

Chanson poignante, sur le retour au pays le lendemain du décès de sa "Grand Maman Fanchon".

Goélands, Goélettes

Oiseaux et bateaux dans le bassin de Paimpol.

La Fanchette

L'infidélité d'une femme de marin attirée par les lumières de Paris.

Jésus chez les bretons

Si Jésus revenait au monde,
Le doux sauveur à barbe blonde,
Le charpentier aux grands yeux doux,
Jésus devrait venir au monde,
Chez nous.
You, you, you,
Sonnez les binous,
Car Jésus peut-être va renaître,
You, you, you,
Sonnez les binous,
Car Jésus peut-être va revenir chez nous.

Monsieur de Kergariou

Le noble breton, pauvre mais fier et courageux.

Le Diable en Bouteille

Chanson anti-alcoolique, et humoristique : tous les animaux passent sans boire : "Oh la la, qué qu'c'est qu'ça, jamais je n'boirais d'ça". Seul l'homme succombe : "Oh la la, qué qu'c'est qu'ça, j'ai l'Diabl' dans l'estomac".

Marie ta fille

De la difficulté de marier une fille dans la Bretagne de l'époque :

Marie ton fils quand tu voudras
Ta fille quand tu pourras.

Ma P'tite Mimi

(sur l'air de La Petite Tonkinoise)

Quand ell' chante à sa manière
Taratata, taratata, taratatère
Ah que son refrain m'enchante
C'est comme un z-oiseau qui chante
Je l'appell' la Glorieuse
Ma p'tit' Mimi, ma p'tit' Mimi, ma mitrailleuse
Rosalie me fait les doux yeux
Mais c'est ell' que j'aim' le mieux...

(texte complet avec un MP3 en prime)



Partitions

"Lettre à MIREILLE" 2 Pages (partition + texte 4 couplets)

Extraits des chansons de Jacques-la-Terre et de Jacques-la-Vague

Édition ONDET Paris (Année 20)

Publications

Georges Ondet était l'Éditeur-Propriétaire des Œuvres de Botrel. La bonne chanson. Revue mensuelle sous la direction de Théodore Botrel.

  • Chansons de chez nous (Chansons Bretonnes), Préface d'Anatole Le Braz, couverture, aquarelles hors texte et dessins de E.-H. Vincent, Paris Georges Ondet éditeur 1898 (première édition), G. Ondet - 1923, Édition définitive, revue et corrigée. Paris : Georges Ondet, 1926
  • "Chansons de "La Fleur-de-Lys"", Préface de Georges d'Esparbès, Couverture-Aquarelle et quinze Lithographies hors texte, sur velin, de E. Hervé Vincent, Paris Georges Ondet éditeur, 1899
  • Contes du Lit-Clos - Récits et Légendes Bretonnes en vers suivis de Chansons à dire - Paris, Georges Ondet, 1900.
  • Les Chansons des Petits Bretons (3 Fascicules) Paris, Fortin - 1901
  • Les Chansons de Jean-qui-chante. (Romances à chanter et Poésies à dire). Illustrées de 45 compositions de Jean Balluriau. Musique de André Colomb. P., Rueff, et Gallet, 1907
  • Chansons en sabots. Paris G.Ondet, éditeur 1911
  • Chansons des Clochers-à-Jour suivies de Chansons en marge (suite des Chansons de chez nous et des Chansons en sabots). 1912, Paris : Georges Ondet, 1926
  • Coups de Clairon. Georges Ondet, Éditeur. Paris. 1912.
  • Les Alouettes - Poésies 1903-1912 - Edit. : Bloud et Gay - 1912 - Nouvelle édition augmentée des Chansons de l'Alouette
  • Les Chants du Bivouac. 1er août - 31 décembre 1914. Refrains de guerre. Paris Librairie Payot 1915
  • Une heure de musique avec Théodore Botrel. Paris, Éditions cosmopolites, 1930
  • Chansons sur la Bombarde mises en musique et précédées d'un "hommage au barde" par P. Danjou. P, Lyre chansonnière, 1932.
  • La Paimpolaise. Épilogue du Roman de Pierre Loti 'Pêcheur d'Islande'. En un acte, en vers. Paris, SPES, 1932
  • Le Mystère de Kéravel. Drame en 3 actes. I. Le diamant noir. - II. L'étranger III. La voix du mort. Niort, Boulord.
  • Les Mémoires d'un Barde Breton. P., P. Lethielleux, 1933.
  • Souvenirs d'un barde errant. Éditions Brittia, 1946.
  • Les Souvenirs d'un barde errant Vezin-le-Coquet, Yves Salmon, 1988. Préface de Charles Le Goffic. Reprint de l'édition de 1926. "Théodore Botrel, excellent chansonnier, avait repris en l'élargissant et en l'adaptant aux conditions modernes, la tradition des vieux bardes gyrovagues de Basse-Bretagne, coureurs de veillées, de foires, de pardons ; on peut dire que sa vie, à partir de 1895 fut un perpétuel vagabondage, une manière d'apostolat mélodique aux quatre coins du monde. D'où le titre donné à ses mémoires."
  • Le poignard. Éditions André Lesot 1939

Notes

  1. Les plus proches sont à 15 km au sud, à Plouha et sont réputées pour être les plus hautes de Bretagne. Botrel aurait avoué n'être allé à Paimpol que bien plus tard après avoir écrit sa chanson (« Falaise » rime avec « Paimpolaise »).
  2. Le fichier comprend paroles et musique au format .kar karaoké. Le texte synchronisé avec la musique est affiché par les applications lisant les fichiers karaoké. L'extension .kar, peut être nécessaire sur certains logiciels. Il faut alors renommer le fichier en La Paimpolaise.kar.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Th%C3%A9odore Botrel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theodore Botrel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théodore Botrel — Pour les articles homonymes, voir Botrel. Théodore Botrel Nom de naissance Jean Baptiste Théodo …   Wikipédia en Français

  • Théodore — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Théodore. Théodore est un nom propre qui peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Botrel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Botrel est un nom de famille notamment porté par : Alan Botrel (né en 1954), un écrivain et philologue français. Théodore Botrel (1868 1925), un… …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Botrel — Élu(e) le Mars 1982 Prédécesseur Marie Paule Duminil Successeur Jean Mounier …   Wikipédia en Français

  • Teodor — Théodore Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir saint Théodore. Théodore est un nom propre qui peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Félix Mayol — Mayol par Adrien Barrère (v. 1904) Naissance 18 novembre 1872 …   Wikipédia en Français

  • Paul Delmet — Paul Julien Delmet né le (17 juin 1862 à Paris et mort le 28 octobre 1904) est un compositeur et chanteur français. Il est l auteur de romances à succès. Sommaire 1 Biographie 2 Édition graphique …   Wikipédia en Français

  • Projet:Bretagne/Index — Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'articles sur la Bretagne — Projet:Bretagne/Index Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'articles sur la Bretagne et les pays celtiques — Projet:Bretagne/Index Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.