Theo Angelopoulos


Theo Angelopoulos
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Theo.

Theo Angelopoulos

Nom de naissance Theódoros Angelópoulos
Naissance 27 avril 1935 (1935-04-27) (76 ans)
Athènes, Drapeau de Grèce Grèce
Nationalité Drapeau : Grèce Grec
Profession Réalisateur
Films notables Alexandre le Grand,
Le Regard d’Ulysse,
L’Éternité et Un Jour

Theódoros Angelópoulos (grec : Θεόδωρος Αγγελόπουλος), plus connu à l’étranger sous le nom de Theo Angelopoulos, est un cinéaste grec né à Athènes le 27 avril 1935. Après avoir été critique de films entre 1964 et 1967, il s'est tourné vers la réalisation de longs métrages. Theódoros Angelópoulos a été lauréat de la Palme d'Or du Festival de Cannes et du Lion d'Or du Festival de Venise.

Sommaire

Biographie

Jeunesse et études

Après des études de droit à Athènes, Theo Angelopoulos rejoignit Paris en 1961. Il étudia d'abord à la Sorbonne la philosophie et le cinéma. L'année suivante, il entra à l’IDHEC (aujourd'hui La Fémis). Il en fut renvoyé pour « non conformisme » dès la fin de sa première année[1].

De retour à Athènes, il devint critique cinématographique au quotidien Demokratiki Allaghi jusqu’au coup d’État des Colonels du 21 avril 1967[1]. Occasionnellement, il assura les fonctions d'acteur et de directeur de production sur quelques tournages.

En 1965, il entama la réalisation d'un premier long-métrage qui resta inachevé[1].

Cinéma politique

Après le court métrage L’Émission, Théo Angelopoulos réalisa en 1970 son premier long métrage, La Reconstitution, récompensé par les prix de meilleur film et meilleur réalisateur au festival de Thessalonique.

Les premiers films de Theo Angelopoulos, de 1970 à 1980 furent des films marqués par une dénonciation politique, principalement de la dictature en Grèce. La trilogie débutée en 1972 par Jours de 36, poursuivie trois ans plus tard avec Le Voyage des comédiens puis achevée en 1977 par Les Chasseurs évoque la mise en place du régime du 4-Août de Ioánnis Metaxás, puis les années d'occupation et de guerre civile et enfin la domination politique de la bourgeoisie choisissant par peur la dictature des colonels. Ensuite, son Alexandre le Grand de 1980 renverse le point de vue et s'intéresse à la dérive dictatoriale de l'idéologie socialiste confrontée aux exigences de l'exercice du pouvoir[2].

Cinéma existentiel

Le deuxième cycle cinématographique d'Angelopoulos (Voyage à Cythère 1983, L’Apiculteur 1986 et Le Pas suspendu de la cigogne 1988) quitte le récit collectif fondé sur l'histoire de se tourner vers l'expérience individuelle et intérieure, avec cependant encore un discours politique en arrière plan[3]. Si la politique ne peut transformer le monde (désenchantement d'Angelopoulos face aux limites du gouvernement PASOK d'Andréas Papandréou), le réalisateur place ses espoirs dans l'enfance, capable de recréer le monde[4].

Cinéma universel

Dans un troisième cycle (Le Regard d’Ulysse, Le Pas suspendu de la cigogne et L'Éternité et Un Jour), Theo Angelopoulos ouvre son discours, jusque là grec, au monde[5].

Films

Les films de Théo Angelopoulos, contemplatifs, sont exigeants, hermétiques et déroutants pour le grand public. Ils se caractérisent généralement par une structure narrative complexe et des plans séquences d'une grande sophistication. Ils peuvent se définir comme de vastes fresques sur l'histoire de la Grèce ou des Balkans sondant la mémoire collective et revisitant la dimension du mythe, du rêve et des symboles. Alexandre le Grand, qui relate le parcours d'un brigand grec, remporte le Lion d'or à Venise en 1980. Un autre Lion, d'argent cette fois, revient en 1988 à son Paysage dans le brouillard. L’Apiculteur, Voyage à Cythère et Le Pas suspendu de la cigogne révèlent une note plus intime de son œuvre.

Dans les années 1990, le travail d'Angelopoulos est reconnu au plus haut niveau. Trois ans après que Le Regard d’Ulysse a remporté le Grand Prix du Festival de Cannes, le cinéaste se voit décerner la Palme d'or pour L'Éternité et Un Jour en 1998. Il fait alors une pause dans son parcours et revient en 2004 avec Eléni, premier volet d'une trilogie sur le XXe siècle par le prisme d’une histoire d’amour.

En 2008, il signe La Poussière du temps, deuxième opus de sa trilogie Eléni.

Filmographie

courts métrages

longs métrages

Récompenses

Annexes

Bibliographie

  • (fr) Michel Estève, « Théo Angelopoulos : Un cinéma politique », dans Gérard Pangon et Michel Estève, Cannes les années festival : cinquante ans de cinéma, Paris, Arte Editions et Mille et une nuits, avril 1997 (ISBN 2-84205-283-8) 
  • (fr) Sylvie Rollet (dir.) (préf. Theo Angelopoulos), Théorème 9 : Théo Angelopoulos au fil du temps, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2007, 189 p. (ISBN 978-2-87854-372-8) 

Liens externes

Notes et références

  1. a, b et c Estève 1997, p. 21
  2. Estève 1997, p. 22-24
  3. Estève 1997, p. 24-25
  4. Estève 1997, p. 28-30
  5. Estève 1997, p. 30-33

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theo Angelopoulos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théo Angelopoulos — Theo Angelopoulos Pour les articles homonymes, voir Theo. Theo Angelopoulos Theo Angelópoulos Nom de naissance Theódoros Angelópoulos Naissance 27  …   Wikipédia en Français

  • Theo Angelopoulos — Thódoros Angelópoulos Nombre real Thódoros Angelópoulos Nacimiento 27 de abril de 1935 (76 años) , Atenas (Grecia) Otros nombres Theo …   Wikipedia Español

  • Theo Angelopoulos — Theodoros Angelopoulos (griechisch Θόδωρος Αγγελόπουλος; * 17. April 1935 in Athen) ist ein griechischer Filmregisseur. Angelopoulos besuchte von 1953 bis 1957 die Nationale und Kapodistrias Universität Athen und studierte Jura, beendete das… …   Deutsch Wikipedia

  • Angelopoulos — Theo Angelopoulos Pour les articles homonymes, voir Theo. Theo Angelopoulos Theo Angelópoulos Nom de naissance Theódoros Angelópoulos Naissance 27  …   Wikipédia en Français

  • ANGELOPOULOS (T.) — ANGELOPOULOS THÉODORE dit THÉO (1936 ) Avec le cinéaste grec Théodore Angelopoulos, le cinéma politique revêt une indiscutable beauté plastique qui confère au contenu de l’œuvre les liens noués entre l’histoire, l’idéologie et le pouvoir une… …   Encyclopédie Universelle

  • Angelopoulos — may refer to:* Manolis Angelopoulos, Greek singer * Theo Angelopoulos, Greek film director * Athanasios Angelopoulos, Greek professor * Gianna Angelopoulos Daskalaki, Greek businesswoman * Vassilis Angelopoulos, THEMIS principal investigator at… …   Wikipedia

  • Théo — Theo Cet article possède un paronyme, voir : Thea (homonymie). Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Theo ou Théo est un prénom dérivé du prénom grec Théodôros ( …   Wikipédia en Français

  • Theo — Cet article possède un paronyme, voir : Thea (homonymie). Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théo est un prénom dérivé du prénom grec Théodôros (theos sig …   Wikipédia en Français

  • Angelopoulos —   [ lɔpulɔs], Theo, eigentlich Thodoros Angelopoulos, griechischer Filmregisseur, * Athen 27. 4. 1936; begann seine Laufbahn als Filmkritiker; seine poetischen Filme setzen sich zumeist mit griechischer Zeitgeschichte auseinander; bekannt wurde… …   Universal-Lexikon

  • Theodoros Angelopoulos — Theo Angelopoulos Pour les articles homonymes, voir Theo. Theo Angelopoulos Theo Angelópoulos Nom de naissance Theódoros Angelópoulos Naissance 27  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.