Theatre national de Bretagne


Theatre national de Bretagne

Théâtre national de Bretagne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TNB.

48° 06′ 29″ N 1° 40′ 21″ W / 48.10805556, -1.6725

Théâtre

Par catégories
Série théâtre

Personnalités

Acteur - Actrice
Metteur en scène
Décorateur
Dramaturge

Voir aussi

Pièce - Salle
Histoire - Genres
Festivals - Récompenses
Techniques

Le portail du théâtre

Le Théâtre national de Bretagne (TNB) est une institution culturelle créé à Rennes en 1990 par la réunion du Centre dramatique de l'Ouest et de la Maison de la Culture de Rennes.

Il fut un temps appelé le Grand Huit[1], du fait de la forme du bâtiment qui abrite le TNB.

Sa mission est articulée autour de la création, la diffusion et la formation, et s'exerce au niveau régional, national et international. En 2002, il a accédé au statut de Centre européen de production théâtrale et chorégraphique. L'école de ce théâtre est dirigée par Stanislas Nordey, et son directeur est François Le Pillouër.

Sommaire

Architecture

Le bâtiment de Maison de la Culture qui accueille le théâtre national de Bretagne, a été édifié en 1968 par les architectes Jacques Carlu, Michel Joly et Patrick Coué.

Il a rouvert en février 2008 après trois ans de travaux de rénovation confiés à l’architecte Antoine Stinco[2]. Depuis sa rénovation le bâtiment compte trois salles de théâtre et deux salles de cinéma.

Pour le théâtre, la salle Jean Vilar, la plus grande, compte 924 places, la salle Jean-Marie Serreau 260 places. En sous-sol, une troisième salle de 120 places, qui porte le nom de salle Guy Parigot, abrite les répétitions des jeunes comédiens de l'école de théâtre du TNB, elle est parfois ouverte au public à l'occasion de festivals. Au troisième étage, deux salles sont dédiées au cinéma Art et Essai : une grande de 480 places, et une plus petite de 92 places[3].

On retrouve également au premier étage du bâtiment un bar restaurant, l'entracte, qui peut accueillir jusqu'à 250 personnes[4].

Historique

La genèse du Théâtre national de Bretagne remonte à 1940, date de la fondation de la troupe des Jeunes comédiens par Georges Goubert et Guy Parigot. Vainqueur en 1948 du premier prix du Concours des jeunes compagnies, la compagnie part en tournée à travers la Bretagne et rédige un rapport sur le théâtre en Bretagne. Hubert Gignoux propose alors à Jeanne Laurent le projet d'en faire un centre dramatique national (CDN). Avec une subvention de 8 millions de Francs par le ministère de l'Éducation nationale, et de 2 millions par la ville de Rennes, le Centre dramatique de l'Ouest naît le 2 novembre 1949, quatrième CDN à voir le jour, après le Centre dramatique de l'Est en 1946, la Comédie de Saint-Étienne en 1947, le Grenier de Toulouse en 1949[5].

Inauguré avec Un chapeau de paille d'Italie de Labiche, le Centre dramatique de l'Ouest est dirigé par Hubert Gignoux jusqu'en 1957. Se met ensuite en place une co-direction assuré par Georges Goubert et Guy Parigot pour le Centre dramatique qui change de nom et devient la Comédie de l'Ouest[6].

En 1968 est créé la Maison de la Culture de Rennes qui rapidement après sa création fonctionne grâce à une direction commune avec le Centre dramatique et ce jusqu'au 31 décembre 1973. Entre 1974 et 1980 la direction de la Maison de la Culture de Rennes est confié à Chérif Khaznadar qui développe en parallèle des actions théâtrales. À partir du 1er janvier 1975, Guy Parigot occupe seule la direction de la Comédie de l’Ouest renommé « Théâtre du Bout du Monde – Centre dramatique national »[6]. Il est accueilli en fin 1979 au sein de nouveau théâtre de la Parcheminerie. Prenant le nom de Comédie de Rennes, la compagnie retrouve en 1981 une direction bicéphale, Dominique Quéhec rejoignant Guy Parigot, tandis que Pierre-Jean Valentin prend la direction de la Maison de la culture en 1982.

En 1990, la décision de fusionner la Maison de la Culture et le Centre dramatique est actée. Le Théâtre national de Bretagne est né, sa direction confiée à Emmanuel de Véricourt.

Gestion

Doté d'un statut de Société d'économie mixte, le Théâtre national de Bretagne dispose d'un budget annuel de 11 millions d'euros, financé à hauteur de 3,1 millions par l'État, 2,9 millions par la ville de Rennes, et 3 millions issus des recettes propres[7].

En 2005, il a accueilli 95 000 spectateurs avec 10 000 abonnés. Son public est plutôt jeune, avec une moyenne d'âge de 26 ans[7].

Notes et références

  1. Le Grand Huit Centre dramatique national, Les Archives du Spectacle. Consulté le 26 novembre 2008
  2. « R.S. « Rennes retrouve sa scène » », dans Libération, vendredi 8 février 2008 (ISSN 1298-0463) 
  3. Benoit Le Breton, « Le TNB rénové, pilier d'un théâtre européen », 9 février 2008, Ouest France/maville.com. Consulté le 26 novembre 2008
  4. BAR-RESTAURANT / L'ENTRACTE. Consulté le 26 novembre 2008
  5. Blanche Le Bihan-Youinou, « La naissance du Centre dramatique de l'Ouest en 1949. Professionnalisation artistique et intervention politique », in, revue ATALA no9, mars 2006
  6. a  et b Historique du TNB. Consulté le 25 novembre 2008
  7. a  et b Benoit Le Breton, « Le TNB rénové, pilier d'un théâtre européen », Ouest-France, 9 février 2008

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Léon Métayer, La CDO, un exemple de décentralisation artistique, thèse de doctorat en psychologie et sciences sociales, faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'université de Rennes, Rennes, 1970 
  • Roger Guillo, Rideau ! Grandeurs et misères du Centre dramatique de l'Ouest, Parhélie, Rennes, 1985 

Liens externes


  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de Rennes Portail de Rennes
Ce document provient de « Th%C3%A9%C3%A2tre national de Bretagne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Theatre national de Bretagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théâtre National de Bretagne — Pour les articles homonymes, voir TNB. 48° 06′ 29″ N 1° 40′&# …   Wikipédia en Français

  • Théâtre national de bretagne — Pour les articles homonymes, voir TNB. 48° 06′ 29″ N 1° 40′&# …   Wikipédia en Français

  • Théâtre national de Bretagne — Pour les articles homonymes, voir TNB. 48° 06′ 29″ N 1° 40′ 21″ W …   Wikipédia en Français

  • Théâtre national (France) — Cet article concerne statut juridique français. Pour les autres théâtres nationaux, voir Théâtre national. Théâtre national est un statut juridique donné en France à une institution théâtrale. Ce statut est lié à la notion de « théâtre… …   Wikipédia en Français

  • Théâtre du Vieux Saint-Étienne — La façade de l ancienne chapelle reconvertie en théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • theatre — /thee euh teuhr, theeeu /, n. theater. * * * I Building or space in which performances are given before an audience. It contains an auditorium and stage. In ancient Greece, where Western theatre began (5th century BC), theatres were constructed… …   Universalium

  • BRETAGNE — Sa position géographique, un certain isolement, des traditions encore vigoureuses font de la Bretagne une des régions les mieux individualisées et les plus originales de France. Péninsule de 27 200 km2, bordée par la mer sur les quatre cinquièmes …   Encyclopédie Universelle

  • National Museum of Serbia — Established May 10, 1844 Location Belgrade, Serbia Director Tatjana Cvjetićanin …   Wikipedia

  • Theatre irlandais — Théâtre irlandais Théâtre Par catégories Personna …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de Lorient — Grand Théâtre de Lorient Lieu Lorient Coordonnées …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.