The Legend of Zelda: Oracle of Seasons


The Legend of Zelda: Oracle of Seasons
The Legend of Zelda
Oracle of Seasons
Zelda Oracle of Seasons Logo.png

Éditeur Nintendo
Développeur Flagship, Capcom
Concepteur Hidemaro Fujibayashi (directeur)[1]

Date de sortie Icons-flag-jp.png 27 février 2001
Icons-flag-us.png 14 mai 2001
Icons-flag-eu.png 5 octobre 2001
Genre Action-aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Game Boy Color
Média Cartouche
Langue Multilingue
Contrôle Game Boy

Évaluation ESRB : E ELSPA : 3+ OFLC : G8+

The Legend of Zelda: Oracle of Seasons est un jeu vidéo d'action-aventure sorti en 2001 sur Game Boy Color. C'est un épisode de la série: The Legend of Zelda, en relation avec The Legend of Zelda: Oracle of Ages. Un code fournit par l'un des jeux, permet dans l'autre de poursuivre la quête.

Sommaire

Système de jeu

Le jeu reprend le principe général et la présentation du jeu Game Boy The Legend of Zelda: Link's Awakening, en y ajoutant de nouvelle mécanique de jeu. L'objectif principal est d'obtenir les essences de la nature, cachées dans des donjons.

Lorsqu'il ne se trouve pas dans un donjon, le joueur explore le monde de Holodrum, où il s'est échoué, et le monde souterrain de Subrosia, où le temple des saisons a échoué.

Les saisons ont une influence sur la végétation, donnant de nouvelle zones à explorer : l'été, les lianes poussent permettant ainsi de grimper aux falaises, et les plans d'eau s'assèchent ; l'automne, les feuilles bouchent les trous ; l'hiver, les arbres perdent de leur feuilles et l'eau stagnante gèle.

Histoire du développement

Yoshiki Okamoto, créateur de jeux pour Capcom, travaillait avec une équipe pour créer un jeu Zelda, mais ne parvint pas à décider quelle voie le développement devrait prendre. Il voulait faire un remake de The Legend of Zelda pour Game Boy Color, le tester et en faire la base d'un nouveau jeu plus ambitieux. D'autres membres de son équipe voulaient créer un nouveau jeu dès le départ[2]. Déçu par le manque de résultats durant un an, Okamoto décida de recruter Yoshifumi Yamashita, directeur de Capcom. Il demanda également l'aide de Shigeru Miyamoto, le créateur de la série[2]. Nintendo et Capcom commencèrent à travailler sur six titres Zelda pour Game Boy Color : deux basés sur d'anciennes versions et quatre jeux originaux[3].

L'équipe de développement rencontra rapidement les premiers problèmes. Okamoto voulait créer les jeux rapidement, chaque suite devant débarquer environ six mois après sa préquelle. Comme Nintendo n'avait pas l'habitude de fonctionner ainsi et que Miyamoto avait d'autres projets en parallèle, l'équipe demanda à Flagship, une société dirigée par Okamoto et créée par Sega, Capcom et Nintendo[4], de créer des scénarios pour les jeux[5]. Afin de satisfaire Miyamoto, qui avait l'habitude de créer un scénario et une intrigue après avoir clairement imaginé le gameplay de ses jeux, Flagship dut plusieurs fois remanier scénarios et cartes pour correspondre à l'idée de Shigeru Miyamoto pour le gameplay[2]. La Game Boy Color posa problème pour l'adaptation de jeux consoles, notamment sur le point de la taille de l'écran. Ainsi, il était impossible pour les joueurs de voir une salle en entier sans défilement. Il devenait alors simple pour le joueur de négliger un indice ou un escalier situé sur un mur[2].

Malgré ces problèmes, l'équipe tenta de porter The Legend of Zelda sur Game Boy Color et décida finalement de développer une série de trois jeux[5] sous le nom de « Trilogie de la Triforce »[6], nommée d'après la relique éponyme. Chaque jeu devait être associé à une des parties de la Triforce : Sagesse, Courage et Force.

Le premier jeu de la trilogie fut présenté au Nintendo Space World en 1999 sous le nom de projet The Legend of Zelda: The Acorn of the Mystery Tree: Tale of Power[7]. Ce jeu d'action devait concerner Ganon, la Princesse Zelda et un objet nommé le « Sceptre des Saisons », qui répandait le chaos dans Hyrule en changeant le cycle des saisons[7]. Dans la démonstration jouable, Link résolvait des énigmes en utilisant le Sceptre des Saisons pour changer la saison et ainsi manipuler l'environnement. Ce concept est d'ailleurs celui de Oracle of Seasons. Tale of Wisdom, basé sur des énigmes en rapport avec les couleurs et Tale of Courage, basé sur un système d'énigmes temporelles sur un fonctionnement analogue à celui des saisons, ne furent pas présentés[6]. Les titres japonais des jeux furent changés en The Legend of Zelda: The Mysterious Acorn: Chapter of Power, Chapter of Wisdom et Chapter of Courage[8]. Aux États-Unis, les noms des jeux devaient être The Legend of Zelda: Mystical Seed of Power, Mystical Seed of Wisdom et Mystical Seed of Courage[9].

Les jeux devaient interagir entre eux. Ainsi, les actions accomplies dans un des jeux devaient avoir une influence sur les deux autres[10]. Les développeurs pensaient à utiliser un adaptateur pour téléphone portable pour transférer les données, puis opta pour un système de mots de passe[6]. Les limites de ce système et les difficultés de coordonner trois jeux compliquèrent les choses. L'équipe, sur une suggestion de Miyamoto, décida de se réduire à deux jeux[2]. Oracle of Seasons (Chapter of Earth au Japon) fut adapté de Mystical Seed of Wisdom. Mystical Seed of Courage fut annulé[6].

Les nombreux changements de design repoussèrent la date de sortie à l'arrivée de la Game Boy Advance. L'équipe décida d'ajouter de nouveaux éléments au jeu s'il était inséré dans une GBA, mais fut effrayé par le temps additionnel de développement[6]. L'équipe fut finalement en mesure d'incorporer des fonctionnalités GBA et sortirent les jeux environ un mois avant la sortie de la Game Boy Advance[6].

Le manga Oracle of Seasons

On compte un manga Oracle of Seasons qui raconte l'épopée de Link en Holodrum bien qu'il propose de nouveaux personnages comme le grand-père de Link ainsi qu'une entrée dans l'aventure moins déconcertante que la version originale parue sur cartouche Game Boy Color, ce qui enrichit l'histoire d'Oracle of Seasons. Cependant, ce manga précède le manga Oracle of Ages ce qui veut dire que, contrairement aux jeux, il est impératif de débuter par Oracle of Seasons.

Notes et références

Voir aussi

Article connexe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article The Legend of Zelda: Oracle of Seasons de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.