Territoire étatique


Territoire étatique

Territoire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Territoriale.

La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de géographie de Pierre George et Fernand Verger le territoire est défini comme un espace géographique qualifié par une appartenance juridique (on parle ainsi de « territoire national ») ; ou par une spécificité naturelle ou culturelle : territoire montagneux, territoire linguistique. Dans ce dernier cas, le terme d'aire (« aire linguistique ») pourrait lui être préféré. Quelle que soit sa nature, un territoire implique l'existence de frontières ou de limites. Ces deux derniers termes sont utilisés en fonction du type de territoire dont ils forment le périmètre. Un territoire politique, ou une subdivision administrative, est délimité par une frontière ; un territoire naturel est circonscrit par une limite, terme moins juridique.

Sommaire

Histoire du concept

La notion de territoire a été l'objet de nombreuses réflexions de la part des géographes qui au fil du temps ont fait évoluer sa signification. L'idée de territoire est en lien avec la notion d'espace, et bien que utilisée souvent en synonymes ces termes se distinguent sous plusieurs aspects et varient aussi de sens selon les conceptions.

Biologie

En écologie, un territoire désigne une zone d'habitat occupée par un individu ou une population (au sein d'un peuplement) d'une espèce végétale ou plus généralement animale.

En éthologie (comportement animal et humain), le territoire est également un milieu de vie, un lieu de reproduction d'une espèce animale. On l'étudie alors du point de vue du comportement territorial chez les animaux qui défendent ou marquent leur territoire ; contre les individus de leur espèce et parfois contre ceux d'autres espèces.

Géographie

Géographie physique

En géographie physique, un territoire est un espace à métrique topographique (métrique caractérisée par la continuité et la contiguïté).

Géographie humaine

En géographie humaine il existe plusieurs courants principaux pour définir ce concept, affiliés à la sociologie, à l'économie, au pouvoir politique, etc.

Le territoire au sens sociologique

Le territoire au sens sociologique peut être lié à l'identité culturelle des populations l'habitant et ayant une emprise sur sa gestion, ou encore aux représentations que l'on s'en fait. Par exemple, le territoire tibétain est considéré comme tel parce qu'il a été marqué par la culture et la population tibétaine (paysages, monuments, etc.). Mais cet espace est tibétain parce que nous le considérons comme tel bien qu'aujourd'hui les Tibétains y soient minoritaires et sous souveraineté chinoise.

Le concept de territorialité désigne le processus d'appropriation du territoire par les groupes sociaux. Géographiquement et théoriquement on peut le définir comme étant l'unité de l'identité par les lieux liés. Le lieu représentant la distance annulée. Le territoire induit alors des rapports sociaux spatiaux. Il a un sens matériel mais aussi idéel.

Définitions :

« Le territoire est une appropriation à la fois économique, idéologique et politique (sociale, donc) de l'espace par des groupes qui se donnent une représentation particulière d'eux-mêmes, de leur histoire. »

— Guy Di Méo, Les territoires du quotidien, 1996, p.40

« un agencement de ressources matérielles et symboliques capable de structurer les conditions pratiques de l’existence d’un individu ou d’un collectif social et d’informer en retour cet individu et ce collectif sur sa propre identité »

— Bernard Debarbieux, géographe

« Le territoire est une réordination de l'espace dont l'ordre est à chercher dans les systèmes informationnels dont dispose l'homme en tant qu'il appartient à une culture. Le territoire peut être considéré comme de l'espace informé par la sémiosphère »

— Claude Raffestin (1986)

Dans leur Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés (2003), Jacques Lévy et Michel Lussault proposent trois définitions générales, qui illustrent les grandes conceptions du territoire au sein de la géographie :

  • « Espace à métrique topographique » (p. 907)
  • « Agencement de ressources matérielles et symboliques capables de structurer les conditions pratiques de l'existence d'un individu ou d'un collectif social et d'informer en retour cet individu ou ce collectif sur sa propre identité » (p. 910)
  • « Toute portion humanisée de la surface terrestre » (p. 912)

Voir également Giraut, 2008 ; Lévy, 1999 ; Di Meo, 2000 ; Gervais-Lambony, 2003.

Le territoire au sens économique

Le territoire au sens économique naît souvent par l'acquisition par la population d'un territoire d'une compétence économique spécifique à partir d'avantages naturels ou humains.

Voir pôle de compétitivité, économie des territoires)

Le territoire au sens politique

Le territoire au sens politique a été défini comme « portion de l'espace délimitée pour exercer un pouvoir » (R. Sack)[1]. Un groupe d'individus détient un pouvoir (souvent économique) sur un territoire, il construit une organisation spatiale pour conforter son pouvoir et l'agrandir, et ainsi de suite.

Le territoire est un espace marqué par le politique, par tout ce qui structure la société.

Il existe deux facettes: L'une venant des pouvoirs qui encadrent la société, l'autre venant de la société elle-même. Ce sont deux aspects complémentaires. Voyons donc le territoire comme une construction sociopolitique sur un espace donné.

Lorsque les institutions exercent des prérogatives de puissance publique à l'échelle de territoires, on parle de territorialisation des politiques publiques, un modèle de régulation politique censé être plus proche des citoyens mais plus adapté aux spécificités locales.

Le territoire douanier

Le territoire douanier est défini comme la portion du territoire où s' exerce le droit douanier du pays. Le territoire douanier peut différer du territoire politique, ce qui crée des enclaves douanières (par exemple le Lieschtenstein fait partie du territoire douanier Suisse).

Géographie politique

En géographie politique, le territoire désigne un espace approprié, que cette appropriation soit juridiquement reconnue ou non. L'espace mondial est ainsi découpé en un maillage complexe mais généralement emboité de territoires dont le premier niveau est formé par 195 États. Chaque État est ensuite découpé, sauf les plus petits, en subdivisions administratives : régions, départements ou autres entités intermédiaires et communes.

Désignations administratives

Au lieu d'être un terme neutre, un territoire peut désigner un type précis de subdivision administrative.

  • Ainsi, au Canada, un territoire est une entité politique comparable aux provinces, possédant par exemple ses propres institutions et son assemblée législative.
    Article détaillé : Territoire (Canada).

Voir aussi

Bibliographie

Article détaillé : Bibliographie sur les territoires.
  • B. Debarbieux, 1999, « Le territoire : Histoires en deux langues. A bilingual (hist-)story of territory » in Discours scientifique et contextes culturels. Géographies françaises à l’épreuve postmoderne, C. Chivallon et alii (dirs.), Bordeaux : Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine, 33-46.
  • B. Debarbieux et M. Vanier, 2002, Ces territorialités qui se dessinent, La Tour d’Aigues : Éd. de l’Aube / DATAR.
  • B. Debarbieux, 2003, « Territoire » in Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, J. Lévy et M. Lussault (eds.), Paris : Belin, 910-912.
  • G. Di Meo, 1996, Les territoires du quotidien, Paris : L’Harmattan.
  • P. Gervais-Lambony, 2003, Territoires citadins, 4 villes africaines, Paris : Belin.
  • F. Giraut, 2008, « Conceptualiser le Territoire », in Dossier Construire les territoires, Historiens et géographes 403, pp. 57-68.
  • J. Lévy, 2003, « Territoire » in Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, J. Lévy & M. Lussault (eds.), Paris : Belin, 907-910.
  • C. Raffestin, 1986, « Écogenèse territoriale et territorialité » in F. Auriac & R. Brunet (eds.), Espaces, jeux et enjeux, Paris : Fayard, 173-185. [pdf] lire en ligne.
  • R. Sack, 1986, Human Territoriality. Its Theory and History, Cambridge, Cambridge University Press.

Articles connexes

Wiktprintable without text.svg

Voir « territoire » sur le Wiktionnaire.

Liens externes

Notes et références

  1. « Territoriality will be defined as the attempt by an individual or a group to affect, influence or control people, phenomena, and relationships, by delimiting an asserting control over a geographic area. This area will be called the territory. » (Sack, 1986, p. 19).
  • Portail de la géographie Portail de la géographie
Ce document provient de « Territoire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Territoire étatique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Territoire — Le terme de territoire est polysémique : il renvoie à des significations variées qui dépendent de l angle d approche, des disciplines qui l étudient et de l époque. En géographie plus particulièrement, la notion de territoire a pris une… …   Wikipédia en Français

  • Appareil étatique — État Pour les articles homonymes, voir État (homonymie). L’État[note 1],[note 2] est une des formes d organisation politique et juridique d une société (en tant que communauté de citoyens ou de …   Wikipédia en Français

  • Ministère japonais du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme — 35° 40′ 34″ N 139° 45′ 00″ E / 35.676 …   Wikipédia en Français

  • Violence étatique — Violence de l État La violence de l État (ou violence étatique) réfère à des actes de violence commis par les États. Max Weber considère que tout État possède le monopole de la violence physique légitime. Celle ci s exprime par le fait que les… …   Wikipédia en Français

  • Colonie (territoire) — Colonie Pour les articles homonymes, voir Colonie (homonymie). Une colonie est un établissement humain entretenu par une puissance étatique appelée métropole dans une région lointaine à laquelle elle est initialement étrangère et où elle s… …   Wikipédia en Français

  • Intervention étatique — Interventionnisme L interventionnisme est une politique par laquelle l État participe à l économie du pays quand cela lui apparaît nécessaire pour protéger les intérêts des citoyens ou y développer des aspects de l économie ou du social. On parle …   Wikipédia en Français

  • Droit international humanitaire — Pour les articles homonymes, voir DHI (homonymie). Le droit international humanitaire (DIH) est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne… …   Wikipédia en Français

  • IFG — Institut français de géopolitique L’Institut français de géopolitique, rattaché à l Université de Paris VIII (« Vincennes à Saint Denis »), constitue la seule formation doctorale en géopolitique en France. Fondé en 1989 par Yves Lacoste, dans l… …   Wikipédia en Français

  • Institut Français De Géopolitique — L’Institut français de géopolitique, rattaché à l Université de Paris VIII (« Vincennes à Saint Denis »), constitue la seule formation doctorale en géopolitique en France. Fondé en 1989 par Yves Lacoste, dans l esprit de la revue Hérodote, il est …   Wikipédia en Français

  • Institut francais de geopolitique — Institut français de géopolitique L’Institut français de géopolitique, rattaché à l Université de Paris VIII (« Vincennes à Saint Denis »), constitue la seule formation doctorale en géopolitique en France. Fondé en 1989 par Yves Lacoste, dans l… …   Wikipédia en Français