Terreur nocturne


Terreur nocturne
Terreur nocturne
Classification et ressources externes
Goya-El sueño de la razón.jpg
Un enfant sur dix vit une terreur nocturne une fois par mois[réf. nécessaire][1].
CIM-10 F51.4
CIM-9 307.46
MeSH D020184

Une terreur nocturne est un trouble paroxystique et spectaculaire du sommeil survenant en début de nuit et en phase de sommeil lent profond. Le sujet a ensuite une amnésie complète de l'épisode. La terreur nocturne se rapproche du somnambulisme, mais est très différente du cauchemar qui survient plutôt en fin de nuit, en phase de sommeil paradoxal, et dont le sujet garde le souvenir.

Sommaire

Fréquence

Des terreurs nocturnes répétées sont observées chez 1 à 3% des enfants de moins de 15 ans, chez 6% des enfants d'âge préscolaire, et sont sans doute encore plus fréquentes chez le très jeune enfant, mais elles seraient alors moins facilement identifiées[2].

Toutefois, les adultes peuvent également être affectés[3].

Description

La terreur nocturne commence en début de nuit ou de siestes longues (dans les une à trois heures après l'endormissement) par un cri de panique. L'enfant est souvent assis sur son lit, les yeux écarquillés et fixes, en mydriase. Il a l'air terrifié, hurle, et est insensible aux tentatives de ses parents pour le rassurer : il se débat, lorsqu'on tente de le toucher pour le calmer. La crise dure de une à 20 minutes et s'accompagne de tachycardie, polypnée, agitation, sudation, cris, rougeur du visage ou parfois pâleur. Il prononce parfois des propos incohérents. Généralement, en fin de crise, l'enfant se rendort. Il ne garde aucun souvenir de la crise, mais elle laisse en général ses parents très inquiets et désemparés.

Selon le DSM-IV, pour être considérées comme pathologiques, les terreurs nocturnes doivent être répétées et causer une détresse ou une gêne au fonctionnement affectif et social notable[4].

Diagnostic différentiel

  • Les cauchemars sont des rêves au contenu angoissant qui se présentent à l'image d'un rêve courant avec une histoire (ou pseudo-histoire), des émotions (anxiété, stress, angoisse, peur...), à l'extrême ils sont effrayants. Le rêveur peut se souvenir de son cauchemar lors du réveil ou plus tard et le raconte volontiers. Les souvenirs de cauchemars peuvent d'ailleurs générer une crainte chez les enfants avant le coucher. Le cauchemar survient en phase de sommeil paradoxal.
  • Chez l'adulte, le trouble du comportement en sommeil paradoxal survient durant le sommeil paradoxal, le plus souvent en seconde partie de nuit. Une polysomnographie est parfois nécessaire pour les différencier.
  • La paralysie du sommeil génère des symptômes d'angoisse, de peurs, du même ordre que ceux des terreurs nocturnes, mais il existe en plus des phénomènes hallucinatoires connexes non décrits dans les terreurs nocturnes (du fait de l'amnésie de ces dernières)[réf. nécessaire].

Physiopathologie

Selon Marie Josèphe Challamel, ces manifestations correspondent « à un éveil dissocié, survenant au sommeil lent profond, à la fin du premier ou du deuxième cycle de sommeil, peu avant l'apparition d'une première phase de sommeil paradoxal qui sera généralement ratée. Éveil dissocié avec activation motrice (somnambulisme) et/ou neurovégétative (terreurs nocturnes et somnambulisme terreur) alors que le cortex reste probablement en sommeil lent profond ce qui explique l'amnésie »[2].

Traitement

  • La première mesure est de rassurer les parents sur l'absence de danger de ces crises nocturnes, notamment en expliquant leur physiopathologie
  • Si les crises sont répétées un enregistrement polysomnographique peut être réalisé
  • Le traitement privilégie la psychothérapie plutôt que les médicaments chez ces enfants lorsque les crises sont répétées et surtout si elles s'associent à d'autres signes de souffrance psychologique comme une inhibition.
  • Il faut à tout prix éviter de réveiller l'enfant, sans quoi il recommencera son cycle de sommeil en se rendormant et fera une autre terreur nocturne quelques heures plus tard. Il faut parler tout doucement à l'enfant et le renvoyer au sommeil.

Références

  1. RUBENS REIMÃO, ANTONIO B. LEFÈVRE, ARON J. DIAMENT (1983) PREVALÊNCIA DE DISTÚRBIOS DO SONO NA INFÂNCIA. Pediatria (São Paulo), 1983 - pediatriasaopaulo.usp.br
  2. a et b Marie Josèphe Challamel, « Sommeil et manifestations paroxystiques, non épileptiques chez l'enfant », site de l'Université Lyon I.
  3. Michel Billiard, Yves Dauvilliers, Les troubles du sommeil, Paris, Masson, 2005, p. 191 .
  4. critères diagnostiques du DSM-IV (en anglais)

Annexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Terreur nocturne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Terreur nocturne — ● Terreur nocturne trouble du sommeil de l enfant se manifestant par un cri ou par des pleurs perçants, accompagnés de signes d angoisse majeure …   Encyclopédie Universelle

  • terreur — [ terɶr ] n. f. • 1355; terror XIIIe; lat. terror, terroris 1 ♦ Peur extrême qui bouleverse, paralyse. ⇒ effroi, épouvante, frayeur. Terreur affreuse, folle. Terreur panique. Être glacé, muet de terreur. Vivre dans la terreur. Inspirer de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Nocturne (Danny Fantôme) — Personnages de Danny Fantôme Il y a deux catégories de personnages dans la série télévisée Danny Fantôme : les humains et les fantômes. Les trois hybrides seront dans les deux catégories car ils appartiennent aux humains ET aux fantômes.… …   Wikipédia en Français

  • Énurésie nocturne — L’énurésie nocturne est une affection caractérisée par la survenue pendant le sommeil de mictions involontaires et inconscientes chez l’enfant de plus de cinq ans ou l’adulte. C’est ce que désigne familièrement l’expression « faire pipi au… …   Wikipédia en Français

  • Tour de la Terreur — Tower of Terror Pour les articles homonymes, voir Tower of Terror (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Nosferatu, une symphonie de la terreur — Nosferatu le Vampire Nosferatu le Vampire Titre original Nosferatu, eine Symphonie des Grauens Réalisation Friedrich Wilhelm Murnau Acteurs principaux Max Schreck Gustav von Wangenheim Greta Schröder Alexander Granach Georg H. Schnell Ruth… …   Wikipédia en Français

  • Pandemie 2, la terreur — Pandémie 2, La Terreur Épisode de South Park Pandémie 2, la terreur Épisode no  178 Prod. code 1211 Date diffusion 29 octobre 2008 …   Wikipédia en Français

  • Pandémie 2, la terreur — Épisode de South Park Pandémie 2, la terreur Épisode no  178 Prod. code 1211 Date diffusion 29 octobre 2008 …   Wikipédia en Français

  • Pandémie 2, La Terreur — Épisode de South Park Numéro d’épisode Saison 12 Épisode 178 Code de production 1211 Invité(s) Michael Chertoff Diffusion 29 octobre 2008 …   Wikipédia en Français

  • Terreurs nocturnes — Terreur nocturne Une terreur nocturne est un trouble paroxystique et spectaculaire du sommeil survenant en début de nuit et en phase de sommeil lent profond. Le sujet a ensuite une amnésie complète de l épisode. La terreur nocturne se rapproche… …   Wikipédia en Français