Templemars


Templemars

50° 34′ 29″ N 3° 03′ 18″ E / 50.5747222222, 3.055

Templemars
Image illustrative de l'article Templemars
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Seclin-Nord
Code commune 59585
Code postal 59175
Maire
Mandat en cours
Frédéric Baillot
2008-2014
Intercommunalité Lille Métropole
Démographie
Population 3 319 hab. (2008)
Densité 720 hab./km²
Gentilé Templemarois
Géographie
Coordonnées 50° 34′ 29″ Nord
       3° 03′ 18″ Est
/ 50.5747222222, 3.055
Altitudes mini. 28 m — maxi. 47 m
Superficie 4,61 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Templemars est une commune française, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais.

Sommaire

Géographie

Canton et arr.

Templemars est un village dont l'urbanisation s'étend en continue avec la commune voisine de Wattignies, il marque ainsi la limite urbanisé de Lille métropole, car il est par ailleurs entouré de terres agricoles, exploitées par des agriculteurs.

Une Zone Industrielle (ZI) est implantée en bordure de l'autoroute A1, qui traverse la commune.

La ligne ferroviaire Paris - Lille traverse la commune, la gare de Wattignies - Templemars, aujourd'hui halte[1] de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), est desservie par des trains TER Nord-Pas-de-Calais, qui notamment circulent entre la gare de Lille-Flandres, et les gares de Arras ou Lens.

Communes limitrophes

La commune de Templemars est entourée de cinq autres communes :

Communes limitrophes de Templemars
Faches-Thumesnil
Wattignies Templemars Vendeville
Seclin Avelin

Héraldique

Armes de Templemars (Nord)

Les armes de Templemars se blasonnent ainsi :

D'azur semé de billettes d'argent, au lion du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout.

Histoire

Étymologiquement, Templemars vient de Templum Martis (Temple de Mars) à l'époque romaine, ce qui en ferait l'un des villages les plus anciens de la région. De fait, Templemars figure sur les plus anciennes cartes attestant d'une présence depuis des temps reculés. Le 30 janvier 2010, une conférence historique faite à Wattignies (association Wattignies Pas À Pas) rappelle que le Mélantois (dont fait patie Templemars) est constitué par une colline de 55m d'altitude, soit 36m au-dessus du niveau de la Deûle. Les découvertes archéologiques faites au cours des 10 dernières années confortent les découvertes épisodiques antérieures, indiquant une occupation celtique puis gallo-romaine liée à cette structure géophysique. Le Mélantois constituait une citadelle naturelle entourée et protégée par les 2 rivières (la Deûle à l'ouest et la Marque à l'est) completées par les marais et les bras de rivières. Les découvertes attesteraient de l'existence d'une très grande ville celte inconnue et détruite par Jules César vers 52 avant notre ère, et par là justifieraient la construction d'un temple dédié au dieu de la guerre des romains, Mars, pour célébrer cette victoire. D'où l'appellation Templemars.

En 1090, le village devint terre d’empire avec franchise et droit d’asile. À partir du XIIIe siècle et jusqu'à la Révolution, la terre de Templemars a appartenu aux seigneurs barons de Cysoing. Au XVIIe siècle, une partie de ses terres appartenait à la seigneurerie des Kessel, propriétaires du nouveau château construit en 1640 à Wattignies.

Templemars se trouvait le long de l'ancienne route de Paris à Lille et, au XVIIe siècle, sa grande auberge recevait les diligences la nuit précédant leur arrivée à Lille (située à 1 lieue, soit 7 km) compte tenu de la fermeture des portes de Lille à la tombée de la nuit. Les bâtiments existent toujours, derrière la rue principale, près de l'ancienne brasserie "Rossignol" . En mai 1673, cette auberge accueillit le capitaine d'Artagnan et ses compagnons, mousquetaires du Roi Louis XIV, en route pour Maastricht. C'est là que d'Artagnan passa sa dernière nuit en France car il devait mourir lors du siège qui dura du 13 au 23 juin, donnant la victoire aux français, et où il fut tué d'une balle de mousquet reçue à la gorge.

En 1708, lors du siège de Lille, Templemars se trouvait sur le flanc gauche des troupes britanniques dirigées par le 1er duc de Malborough qui faisaient face aux troupes françaises venues du sud pour tenter la levée du siège. Cette position est attestée par une carte allemande célébrant la victoire des forces alliées britanno-prusso-autrichiennes (prince Eugène) sur les français. On y voit la présence des tranchées faisant le lien entre les eaux de la Deule à l'ouest et les eaux des rivières à l'Est.

La section de la ligne Paris - Lille, passant sur la commune, est mise en service par la compagnie des chemins de fer du Nord en 1846. Il faut attendre 1877 pour qu'une demande de halte voyageurs soit acceptée par la compagnie. Elle chiffre la participation des communes intéressées, à dix mille francs, la répartition calculée par importance donne : Wattignies 5 000 fr, Templemars 4 000 fr et Vendeville 1 000 fr. Interpellé, le département attribue à chacune des communes 1 000 fr de subvention. La halte est ouverte le 3 novembre 1879[2] près du « passage à niveau de l'Amiteuse ».

La ville est le siège de la société Castorama, grande entreprise française de bricolage.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1952 René Vasseur    
1952 mars 1971 Henri Desbonnet    
  1990 Raymond Fleury RPR  
1990 6 au 7 décembre 2007 Noël Dejonghe[3] PS Conseiller général du Canton de Seclin-Nord,
Décédé en cours de mandat
mars 2008 en cours Frédéric Baillot PS  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Ecoles

  • Ecole primaire "Louis Pasteur"

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Templemars depuis cette date :

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 568 579 618 682 773 811 836 920 886
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 909 866 927 932 972 982 1 044 1 061 1 102
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 190 1 246 1 305 1 336 1 588 1 785 1 828 1 901 2 034
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 2 335 2 619 2 693 3 052 3 359 3 434 3 342 3 349 3 319
Notes, sources, ...
Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS[4] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[5],[6],[7]


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Templemars en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
0,6 
4,4 
75 à 89 ans
7,4 
12,2 
60 à 74 ans
15,0 
23,4 
45 à 59 ans
23,9 
19,6 
30 à 44 ans
21,0 
19,8 
15 à 29 ans
16,8 
20,0 
0 à 14 ans
15,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments

  • Ancienne auberge du XVIIe siècle, placée près de la vieille route de Paris à Lille.
  • Ancien édifice des Bénédictines.
  • Chapelle Notre-Dame-des-champs.

Personnalités liées à la commune

Sport

Notes et références

  1. Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, Informations pratiques sur les gares : Halte ferroviaire de Wattignies lire en ligne (consulté le 29 août 2010).
  2. Site Gallica, Mémoires de la société d'émulation de Roubaix, deuxième série, tome II, 1886, pp. 99-100 lire en ligne (consulté le 29 août 2010).
  3. [PDF] Conseil général, procès verbal de la réunion du 10 décembre 2007 sur http://www.cg59.fr/, Conseil général du Nord. Mis en ligne le décembre 2007. « Monsieur le Président indique que Monsieur Noël Dejonghe, Maire de Templemars depuis 1989 et Conseiller Général du canton de Seclin Nord depuis 1998, est décédé dans la nuit du 6 au 7 décembre dernier. »
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 1er août 2010
  5. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 1er août 2010
  6. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 1er août 2010
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 8 février 2011
  8. Évolution et structure de la population à Templemars en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 1er août 2010
  9. Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 1er août 2010

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Templemars de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Templemars — País …   Wikipedia Español

  • Templemars — is a commune of the Nord département , in northern France.It is part of the Urban Community of Lille Métropole …   Wikipedia

  • Templemars — Original name in latin Templemars Name in other language Templemars State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 50.57387 latitude 3.05436 altitude 34 Population 3513 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Football Club Templemars Vendeville — Infobox club sportif FC Templemars Vendeville Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Nom complet Football Club Temple …   Wikipédia en Français

  • Gare de Wattignies — Wattignies Templemars Localisation Pays France Commune Templemars Adresse rue Louis Sury 59175 Templemars Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Wattignies — Pour la ville de Wattignies près de laquelle se tint la bataille de Wattignies en 1793, voir Wattignies la Victoire. 50° 35′ 08″ N …   Wikipédia en Français

  • Wattignies-la-Défaite — Wattignies  Pour la ville de Wattignies près de laquelle se tint la bataille de Wattignies en 1793, voir Wattignies la Victoire. Wattignies …   Wikipédia en Français

  • Faches-Thumesnil — 50° 35′ 58″ N 3° 04′ 28″ E / 50.5994444444, 3.07444444444 …   Wikipédia en Français

  • Faches-thumesnil — Détail Administration …   Wikipédia en Français

  • Faches Thumesnil — Détail Administration …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.