Tcheques


Tcheques

Tchèques

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le peuple tchèque. Pour la langue tchèque, voir Tchèque.

Les Tchèques sont des Slaves occidentaux, habitant la Bohême, la Moravie et la Silésie, provinces historiques de la Tchéquie, où ils sont majoritaires et dans divers pays où ils forment une minorité comme la Slovaquie, les États-Unis d'Amérique, le Brésil, le Canada, l'Autriche, l'Allemagne, la Russie, l'Ukraine ou la Roumanie.

Sommaire

Étymologie et histoire

Les Tchèques arrivent en Bohême au moment des grandes invasions, sans doute au VIe siècle, menés par un chef de clan mythique du nom de Čech [tʃɛh] qui a donné son nom à son peuple et à la langue parlée par celui-ci, le tchèque, au nom tchèque (Čechy) de la province de Bohême et, par extension au pays, la Tchéquie (Česko en tchèque).

Diaspora

La Normalisation en Tchécoslovaquie qui suit le Printemps de Prague pousse beaucoup des Tchèques, surtout parmi l'intelligentsia sur les routes de l'exil. Ceci explique leur présence dans des pays d'accueil comme le Canada, les États-Unis d'Amérique ou le Brésil.

Religion

Sous la houlette des saints apôtres slaves Cyrille et Méthode et suivant l'exemple de leurs souverains sainte Ludmila de Bohême et Bořivoj Ier de Bohême, les Tchèques se convertissent au christianisme au tournant des IXe et Xe siècles. Au moment du grand schisme, ils sont dans la sphère d'influence du Saint Empire romain germanique et passe au catholicisme.

Les Tchèques constituent le premier peuple d'Europe du nord à abandonner le catholicisme : suite au décès, sur le bûcher, du théologien tchèque Jan Hus qui protestait contre la pratique des indulgences, il se révoltent en masse et fondent l'Église hussite. Cette tentative sera lourdement écrasée par les armées de l'empereur (catholique) du Saint-Empire lors de la croisades contre les Hussites.

Aujourd'hui, avec près de 70% de la population de la Tchéquie ne se déclarant d'aucune religion, les Tchèques sont l'un des peuples les plus athée d'Europe. Le phénomène est ancien et lié au rejet de l'Église catholique perçue comme la religion d'État de l'Empire austro-hongrois.

Les Moraves

Les habitants de la Moravie se définissent comme Moraves et non comme Tchèques. La loi reconnait la citoyenneté (par définition tchèque) et la nationalité tchèque, mais pas morave qui est considérés comme une composante de la nation tchèque par le législateur en particulier et les ethno-linguistes en général.

Le recensement de 1991, postérieur de peu à la chute du mur de Berlin et à la Révolution de velours, est marqué par un bouillonnement identitaire voir une crispation identitaire qui mènera entre autres à la scission de la Tchéquie et de la Slovaquie au 1er janvier 1993.

Le pourcentage des habitants de la Tchéquie qui se déclarent alors Moraves est de 13,2% pour l'ensemble du pays. Si l'on considère que la Moravie représente grosso modo un tiers du pays, cela représente 40% des Moraves de Moravie qui se considère comme une nation à part entière.

Au recensement de 2001, ils ne sont plus que 3,7% à se déclarer Moraves.

Voir aussi

Ce document provient de « Tch%C3%A8ques ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tcheques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tchèques — Cet article concerne le peuple tchèque. Pour la langue tchèque, voir Tchèque. Les Tchèques sont des Slaves occidentaux, habitant la Bohême, la Moravie et la Silésie, provinces historiques de la Tchéquie, où ils sont majoritaires et dans divers… …   Wikipédia en Français

  • Tchèques de Roumanie — Les Tchèques (Češi en tchèque) sont une minorité de Roumanie, de 3838 individus selon le recensement de 2002. La majorité des tchèques vit dans le sud est du pays, avec environ 60% d entre eux dans le Județ de Caraș Severin, où ils représentent 0 …   Wikipédia en Français

  • Legions tcheques — Légions tchèques Monument aux légions tchèques, place Palacky, Prague. Les légions tchèco slovaques ou plutôt légions tchéco slovaques (Česko( )slovenské legie ou parfois České legie en tchèque, Česko( )slovenské légie en slovaque) furent des… …   Wikipédia en Français

  • Légions Tchèques — Monument aux légions tchèques, place Palacky, Prague. Les légions tchèco slovaques ou plutôt légions tchéco slovaques (Česko( )slovenské legie ou parfois České legie en tchèque, Česko( )slovenské légie en slovaque) furent des volontaires armés… …   Wikipédia en Français

  • Légions tchèques — Monument aux légions tchèques, place Palacky, Prague. Les légions tchèco slovaques ou plutôt légions tchéco slovaques (Česko( )slovenské legie ou parfois České legie en tchèque, Česko( )slovenské légie en slovaque) furent des volontaires armés… …   Wikipédia en Français

  • Chemins De Fer Tchèques — Siege des Chemins de fer tchèques à Prague. Les Chemins de fer tchèques (abrégé en ČD de České dráhy en tcheque) est les plus important opérateur de chemin de fer en Tchéquie. Ils opèrent sous la forme d une société par actions créée le 1 …   Wikipédia en Français

  • Chemins de fer tcheques — Chemins de fer tchèques Siege des Chemins de fer tchèques à Prague. Les Chemins de fer tchèques (abrégé en ČD de České dráhy en tcheque) est les plus important opérateur de chemin de fer en Tchéquie. Ils opèrent sous la forme d une société par… …   Wikipédia en Français

  • Chemins de fer tchèques — Siege des Chemins de fer tchèques à Prague. Les Chemins de fer tchèques (abrégé en ČD de České dráhy en tchèque) est les plus important opérateur de chemin de fer en Tchéquie. Ils opèrent sous la forme d une société par actions créée le 1er  …   Wikipédia en Français

  • Couronnes tchèques — Couronne tchèque Unité monétaire moderne actuelle Couronne tchèque Pays officiellement utilisateur(s) …   Wikipédia en Français

  • Freres Tcheques — Frères Tchèques Les différentes Églises tchèques portant dans leur titre cette expression de Frères tchèques sont les héritières protestantes de l Église hussite du XVe siècle, dressée par la prédication de Jan Hus. Elles ont signé la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.