Taupin (prepa)


Taupin (prepa)

Taupin (classes préparatoires)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir taupin.

En France, un taupin ou taupine est un ou une élève de classe préparatoire scientifique. Ces élèves préparent pendant deux, trois ou quatre ans les concours aux grandes écoles d'ingénieurs. La filière scientifique est ainsi dite taupe en argot scolaire : c'est la réunion des taupins.

Sommaire

Origine

Les mineurs-sapeurs (minant la base des murs d'une ville pour les saper) étaient déjà appelés taupins au XVe siècle à cause de l'aspect souterrain de leur travail. Suite à l'incorporation des sapeurs et mineurs au génie sous la Révolution, taupin (ou taupe) prend en argot militaire (attesté en 1886) le sens plus général de "soldat du génie". Comme beaucoup d'officiers du génie sortent de Polytechnique, les élèves préparant ce concours se voient attribuer le même nom (1841). Taupin a redonné taupe en 1888.

On peut dire aussi que c'est avec un acharnement semblable à celui des taupes sous terre que le taupin travaille. En revanche, le rapprochement avec la myopie de la taupe est une pure fantaisie : l'admission à l'École polytechnique était (et reste) conditionnée à des critères physiques ; au XIXe siècle, un élève myope comme une taupe ne pouvait y être admis.

Jargon

Le jargon des élèves de classes préparatoires scientifique est très développé. Citons ici quelques exemples de mots ou d'expression issus de celui-ci :

  • MSKOH : Le taupin aime souffrir et potasser. La lettre "M" fait référence à "aime". Les symboles chimiques du soufre (S) et de la potasse (KOH) complètent cette boutade d'étudiant.
  • d'=r : Littéralement déprime et galère, résumé des deux années (voire plus) de prépa

Cette désignation fait référence au blason de l'école qui représente deux canons qui se croisent formant un 'X'.

  • 3/2 et 5/2 : On appelle 3/2 (trois-demis) un élève qui est pour la première fois en deuxième année de classe préparatoire scientifique et 5/2 (cinq-demis) un élève qui redouble cette classe.
Avant 1935, les appellations étaient respectivement carré, cube, ce qui a été conservé dans les classes littéraires et économiques. Au début des années 30, professeurs et examinateurs ont observé un accroissement de la différence de niveau entre la classe de première année (qui était la classe de mathématiques spéciales préparatoires dite hypotaupe) et la classe de seconde année (la vraie classe de mathématiques spéciales dite taupe). Peu à peu, une distinction s'est opérée entre élèves de première année (hypotaupins ou hypos) et de seconde année (taupins).
Le moment décisif a été l'année 1936 quand l'École polytechnique décida de modifier le calcul de la puissance moyenne des candidats admis. Elle affecta la valeur 1/2 aux élèves de mathématiques spéciales préparatoires, 3/2 aux carrés et ainsi de suite : en quelque sorte, une dévaluation de l'hypotaupe ! À partir de cette date, les élèves de mathématiques spéciales préparatoires, puis de mathématiques supérieures à partir des années 40, furent appelés demis (au sens demi-taupins). Comme ce sont des puissances 1/2, on les appelle racines dans certains lycées. Dans cette logique, les 3/2 sont les élèves qui ont fait une hypotaupe puis une taupe, tandis que les 5/2 sont ceux qui ont fait une hypotaupe puis deux taupes. Sur leur calot, les élèves indiquaient leur puissance : une barrette argentée pour une hypotaupe, et une barrette dorée par année de taupe.
Il pouvait y avoir des cas particuliers: jusque dans les années 50, un élève qui entrait directement en taupe et redoublait recevait l'ancienne appellation de carré ; un élève qui redoublait son hypotaupe était un deux-demis ; quand il entrait ensuite en taupe, il devenait quatre-demis.
C'est dans les années 60 qu'un élève découvre une façon révolutionnaire de calculer certaines intégrales. Sachant que le surnom de l'École polytechnique est l'X, que vaut \int_1^2 x\, dx ? Évidemment 3/2 puisque pour intégrer l'X entre 1 et 2 (entre la première et la deuxième année de taupe), il faut être 3/2 ! On obtient de même la valeur 5/2 pour l'intégrale de l'X entre 2 et 3.
  • Le Bural Organisation étudiante, au rôle variable suivant les lycées. Ce mot est évidemment un faux singulier de "bureaux".
  • Le Z est le chef de classe. C'est l'abréviation de l'ancien nom, aujourd'hui très peu courant, de Zéro. [réf. nécessaire]
  • La pougne : Nom féminin, dérivé de "pogne".

Ce mot d'argot désigne notamment un élève (trop) travailleur en taupe. Jamais avare de mauvais coups pour disqualifier les autres dans la course au classement, la pougne a tendance à gratter à l'abri des regards et à enfouir les informations en sa possession susceptibles d'aider les autres. Consciencieux et appliqué voire animé d'un naturel névrotico-obsessionnel, la pougne n'a que peu de loisirs si ce n'est l’arithmomanie, les joutes logorrhéiques avec ses pairs et le jeu Othello. Pour reprendre une métaphore des sciences naturelles, la pougne est la chrysalide du graton qui érodera après éclosion aux concours les tables des écoles d'ingénieur. La prépa protectrice et nourricière pour l'esprit avide de savoir de la pougne est un tremplin pour les grandes écoles d'ingénieur malgré une mise à distance des réalités qui plongeront nombre de pougnes dans une détresse anxieuse lors des premiers entretiens d'embauches, bien éloignés de leurs considérations sur l'inconsistance fondamentale des ensembles Hilbertiens. Synonyme : Pogne, Polard, Gratton (qui gratte du papier, rien à voir avec les morceaux de lard), Mutos ("mutant" car le stylo-plume est intégré aux doigts, ou encore "mute", sourdine en anglais: le mutos ne parle pas, il n'a pas le temps car il est en train de résoudre, par exemple, une comparaison série-intégrale particulièrement intéressante), ...

  • « Le sup' est rieur, mais le spé chiale »: Phrase prononcée par les spé (3/2 et 5/2) quand les sup se vantent de leurs bon résultats, pour leur signifier que l'année la plus dure en prépa n'est pas la première.

Voir aussi

Wikibooks-logo-fr.png

Wikibooks propose un ouvrage abordant ce sujet : Le Grand Livre du Taupin.

Liens utiles

Ce document provient de « Taupin (classes pr%C3%A9paratoires) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Taupin (prepa) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Taupin (prépa) — Taupin (classes préparatoires) Pour les articles homonymes, voir taupin. En France, un taupin ou taupine est un ou une élève de classe préparatoire scientifique. Ces élèves préparent pendant deux, trois ou quatre ans les concours aux grandes… …   Wikipédia en Français

  • Taupin (classes préparatoires) — Pour les articles homonymes, voir taupin. En France, un taupin ou taupine est un ou une élève de classe préparatoire scientifique. Ces élèves préparent pendant deux, trois ou quatre ans les concours aux grandes écoles d ingénieurs. La filière… …   Wikipédia en Français

  • Prepa — Classe préparatoire aux grandes écoles Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des filières d enseignement supérieur situées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas ou prépas et pour la plupart publiques …   Wikipédia en Français

  • Prépa — Classe préparatoire aux grandes écoles Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des filières d enseignement supérieur situées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas ou prépas et pour la plupart publiques …   Wikipédia en Français

  • Classe prépa — Classe préparatoire aux grandes écoles Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des filières d enseignement supérieur situées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas ou prépas et pour la plupart publiques …   Wikipédia en Français

  • Argot Scolaire — L argot scolaire date essentiellement des années 1880, où se met en place, en France, l organisation des classes préparatoires aux grandes écoles. Il est souvent au moins partiellement calqué sur celui de la Grande école visée par chaque… …   Wikipédia en Français

  • Argot scolaire — L argot scolaire date essentiellement des années 1880, où se met en place, en France, l organisation des classes préparatoires aux grandes écoles. Il est souvent au moins partiellement calqué sur celui de la Grande école visée par chaque… …   Wikipédia en Français

  • Hypotaupe — Argot scolaire L argot scolaire date essentiellement des années 1880, où se met en place, en France, l organisation des classes préparatoires aux grandes écoles. Il est souvent au moins partiellement calqué sur celui de la Grande école visée par… …   Wikipédia en Français

  • Khâlot — vu de profil Le khâlot (ou calot) est une coiffe traditionnelle des étudiants de prépas. C est un « bonnet de police » de différentes couleurs selon la filière. Le port du khâlot symbolise sa vie d étudiant. Il témoigne de l intérêt… …   Wikipédia en Français

  • Khalot — Khâlot Khâlot vu de profil Le khâlot (ou calot) est une coiffe traditionnelle des étudiants de prépas. C est un « bonnet de police » de différentes couleurs selon la filère. Le port du khâlot symbolise sa vie d étudiant. Il témoigne de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.