Taron (Armenie)


Taron (Armenie)

Taron (Arménie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Taron

Le Taron (en arménien Տարոն) est une région du centre de l'Arménie historique, possédée initialement par les Mamikonian. À la mort de Chmouel Mamikonian, tué à la bataille de Bagrévand (15 avril 775), son neveu Achot s'empare du Taron.

Il donne naissance à une lignée de princes bagratides du Taron :

  • 775-826 : Achot Ier († 806), Curopalate, prince des princes d'Arménie (Achot IV) en 806
  • 826-851 : Bagrat Ier († après 851), fils du précédent, prince des princes d'Arménie (Bagrat II) en 830
  • 858-878 : Achot II (v. 835 † 878), fils du précédent
  • 878-895 : Davit' (v. 840 † 895), frère du précédent
  • 895-897 : Gourgen († 897), fils d'Achot II
  • 897-939 : Grigor Ier († 939) Magistros, cousin germain du précédent, fils de Tornik, petit-fils de Bagrat Ier
  • 939-966 : Bagrat II et Achot III († 966), Patrices ,fils du précédent
  • 966-967 : Bagrat III († ap. 987) et Grigor II († 995), fils d'Achot III

En 967, les deux frères cèdent le Taron à Byzance, en échange de domaines et de charges byzantines. Leurs descendants prennent le nom de Taronitès.

Le Taron est à présent compris dans la province de Muş, en Turquie orientale.

Sources


  • Portail de l’Arménie Portail de l’Arménie
Ce document provient de « Taron (Arm%C3%A9nie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Taron (Armenie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Taron (Arménie) —  Pour l’article homonyme, voir Taron.  Le Taron (en arménien Տարոն) est une région du centre de l Arménie historique, possédée initialement par les Mamikonian. À la mort de Chmouel Mamikonian, tué à la bataille de Bagrévand (15 avril… …   Wikipédia en Français

  • Taron Margarian — (en arménien Տարոն Մարգարյանը ; né le 17 octobre 1978 à Erevan[1]) est un homme politique arménien. Fils d Andranik Margarian, premier ministre arménien de 2000 à 2007, ce membre du parti républicain d Arménie est élu maire du… …   Wikipédia en Français

  • Arménie prospère — Բարգավաճ Հայաստանի Կուսակցություն Logo officiel Présentation Président Gagik Tsarukian Fondation …   Wikipédia en Français

  • Taron — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponyme Taron, ancienne commune française des Pyrénées Atlantiques, aujourd hui intégrée à Taron Sadirac Viellenave ; Taron Sadirac Viellenave,… …   Wikipédia en Français

  • Arménie zakaride — Histoire de l Arménie Origines Hayasa Azzi • Nairi Urartu Armens …   Wikipédia en Français

  • Arménie byzantine — Histoire de l Arménie Origines Hayasa Azzi • Nairi Urartu Armens …   Wikipédia en Français

  • Arménie supérieure — Haute Arménie La Haute Arménie ou Arménie supérieure (en arménien Բարձր Հայք) est une des quinze provinces de l Arménie historique selon Anania de Shirak[1]. Occupant l extrémité nord ouest du haut plateau arménien et adossée aux Alpes pontiques …   Wikipédia en Français

  • Genealogie des Bagratouni en Armenie — Généalogie des Bagratouni en Arménie Cette page donne l état des connaissances sur la généalogie de la famille Bagratouni, qui règne sur l Arménie de 884 à 1045. Une branche cadette de la famille s est installée en Géorgie et a pris le nom de… …   Wikipédia en Français

  • Généalogie des Bagratouni en Arménie — Cette page donne l état des connaissances sur la généalogie de la famille Bagratouni, qui règne sur l Arménie de 884 à 1045. Une branche cadette de la famille s est installée en Géorgie et a pris le nom de Bagration. Sa généalogie est exposée à… …   Wikipédia en Français

  • Généalogie des Bagratides en Arménie — Pour les articles homonymes, voir Généalogie des Bagratides. Cette page donne l état des connaissances sur la généalogie des Bagratides ou Bagratouni en Arménie, qui règnent sur ce pays de 884 à 1045. Une branche cadette de la famille s est… …   Wikipédia en Français