Tableaux d'une exposition


Tableaux d'une exposition
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Tableaux d'une exposition (film d'animation)
Couverture de la première édition des Tableaux d'une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886

Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d'une exposition, est un cycle de pièces pour piano écrit par Modeste Moussorgski en juin et juillet 1874, et orchestré postérieurement par divers musiciens. L'orchestration la plus connue est celle de Maurice Ravel en 1922.

Elles ont été inspirées par une série de dix tableaux peints par Victor Hartmann, un ami du compositeur décédé un an auparavant. Seuls six de ces derniers subsistent de nos jours : un dessin de costume d'oisillon (Ballet des poussins), deux portraits de juifs (Goldenberg et Schmuyle), une aquarelle des catacombes de Paris (Catacombes), une représentation de la maison de Baba Yaga (La cabane sur des pattes de poule) et le plan d'une porte monumentale (Porte de Kiev). Les différentes pièces sont précédées d'un prélude et entrecoupées de promenades symbolisant la déambulation du visiteur entre chaque tableau.

C'est — avec Une nuit sur le mont Chauve — la seule œuvre instrumentale importante de l'auteur.

Fichier audio
Tableaux de 1 à 3 (piano) (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
Fichier audio
Tableaux de 4 à 6 (piano) (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
Fichier audio
Tableaux de 7 à 10 (piano) (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

L'exécution de l'ensemble des pièces dure environ quarante minutes.

  • Promenade (Allegro giusto, nel modo russico ; senza allegrezza, ma poco sostenuto)
  • I - Gnome (Sempre vivo)
  • Promenade (Moderato comodo e con delicatezza)
  • II - Le vieux château (Andante molto cantabile e con dolore)
  • Promenade (Moderato non tanto, pesamente)
  • III - Les Tuileries (Allegretto non troppo, cappricioso)
  • IV - Bydlo (Sempre moderato, pesante)
  • Promenade (Tranquillo)
  • V - Ballet des poussins dans leur coque (Scherzino : vivo, leggiero – Trio)
  • VI - Samuel Goldenberg et Schmuyle (Andante)
  • Promenade (Allegro giusto, nel modo russico, poco sostenuto)
  • VII - Le marché de Limoges (Allegretto vivo, sempre scherzando)
  • VIII - Catacombe (Largo)
  • Cum mortuis in lingua mortua (Andante non troppo, con lamento)
  • IX - La cabane sur des pattes de poule (Allegro con brio, feroce – Andante mosso – Allegro molto)
  • X - La grande porte de Kiev (Allegro alla breve. Maestoso. Con grandezza)

Sommaire

Orchestrations et arrangements

Le premier musicien à arranger l'œuvre de Moussorgski pour l'orchestre fut le compositeur et chef d'orchestre russe Mikhail Touchmalov (1861-1896). Toutefois, sa version (créée en 1891 et probablement rédigée au début de l'année 1886 alors qu'il était l'élève de Rimsky-Korsakov) n'inclut pas toute l'œuvre: seulement sept des dix tableaux sont présents, sont exclus Gnome, les Tuileries, et Bydlo, et toutes les promenades sont omises sauf la dernière, qui est jouée à la place de la première.

L'orchestration suivante est due au compositeur britannique Henry Wood en 1915. Elle élimine elle aussi plusieurs des promenades.

Le premier musicien à proposer une orchestration de l'œuvre dans son intégralité fut le chef d'orchestre et violoniste slovène Leo Funtek, qui termina sa version en 1922, alors qu'il travaillait en Finlande.

Maurice Ravel en fait l'orchestration en 1922 à la demande du chef d'orchestre russo-américain Serge Koussevitzky, ce dernier en effectue la création le 19 octobre de la même année. Cette orchestration comprend un important solo de cor dans le dernier morceau. C'est une démonstration virtuose d'un maître du colorisme, et elle a prouvé sa popularité en concert et dans l'industrie du disque en étant la version la plus jouée, mais Ravel omet la promenade entre les tableaux Samuel Goldenberg et Schmuÿle et Limoges.

Leopold Stokowski dirigea la version de Ravel pour le public de Philadelphie en novembre 1929 ; il réalisa dix ans après sa version très personnelle de l'œuvre (réécrivant plusieurs passages). Stokowski fera plusieurs révisions et enregistra trois fois son orchestration (1939, 1941 et 1965). La partition ne fut publiée qu'en 1971.

Beaucoup d'autres arrangements et orchestrations ont été créés, et la version originale pour piano est aussi fréquemment jouée et enregistrée. Un arrangement pour ensemble de cuivres fut réalisé par Elgar Howarth pour le Philip Jones Brass Ensemble dans les années 1970. Il existe aussi une adaptation pour guitare soliste par Kazuhito Yamashita.

D'autres versions très différentes du modèle classique ont été interprétées par des groupes de rock progressif et des ensembles de jazz et de folk, dont celle du trio de rock progressif Emerson, Lake & Palmer dans leur album de 1971 Pictures at an Exhibition, ainsi qu'une version pour synthétiseur par Isao Tomita en 1975. Deux arrangements heavy metal furent réalisés par les groupes allemand Mekong Delta et américain Armored Saint, qui utilise le thème de la grande porte de Kiev comme introduction à sa March of the Saint. En 2002, le compositeur de musique électronique Amon Tobin paraphrase Gnome pour le titre Back From Space de l'album Out from Out Where. En 2003, le compositeur et guitariste Trevor Rabin réalise une adaptation pour guitare électrique de Promenade, jouée dans l'album de Yes Big Generator, qu'il inclut ensuite dans son propre album 90124. En 2006, le violoncelliste Didier Petit inclut les Tableaux, et en particulier la Grande Porte de Kiev, dans la suite Wormholes interprétée par lui-même, Camel Zekri, Edward Perraud, Lucia Recio et Etienne Bultingaire (Buda Musique 860139).

Également, le début de La Grande Porte de Kiev a été utilisée par Michael Jackson en introduction de sa chanson History, dans le second CD de l'album HIStory.

Orchestrations

Liste des différentes orchestrations :

  • Mikhail Tushmalov (comp. 1886, trois tableaux et quatre promenades non orchestrées)
  • Henry Wood (1915 ; omet quatre promenades)
  • Leo Funtek (1922)
  • Maurice Ravel (1922, sans la cinquième promenade)
  • Giuseppe Becce (1922, pour « orchestre de salon »)
  • Leonidas Leonardi (1924)
  • Lucien Cailliet (1937)
  • Leopold Stokowski (1938, sans Les Tuileries et Limoges)
  • Walter Goehr (1942, avec une partie pour piano)
  • Sergei Gorchakov (1954)
  • Daniel Walter (1959)
  • Mark Hindsley (v. 1963, pour grand orchestre d'harmonie)
  • Helmut Brandenburg (comp. 1970)
  • Emile Naoumoff (comp. 1974, pour piano et orchestre)
  • Zdenek Macal (v. 1977)
  • Lawrence Leonard (1977, pour piano et orchestre)
  • Vladimir Ashkenazy (1982)
  • Pung Siu-Wen (v. 1983, orchestre de musiciens chinois)
  • Thomas Wilbrandt (1992)
  • Byrwec Ellison (1995)
  • Carl Simpson (1997)
  • Julian Yu (2002, pour orchestre de chambre)
  • Hanspeter Gmur (date inconnue)

Versions non orchestrales

  • Giuseppe Becce (1930, pour trio avec piano)
  • Rudolf Wurthner (comp. 1954, pour ensemble d'accordéons, version abrégée)
  • Ralph Burns (1957, ensemble de jazz)
  • Erik Leidzen (1960, pour fanfare)
  • Allyn Ferguson (v. 1963, ensemble de jazz)
  • Dale Eymann (v. 1965, pour ensemble, La grande porte de Kiev)
  • B. Futerman (v. 1968, ensemble folklorique russe, La grande porte de Kiev)
  • Roger Boutry (v. 1970, pour fanfare)
  • Emerson, Lake & Palmer (1971, groupe de rock progressif)
  • Harry van Hoof (v. 1972, ensemble de cuivres, La grande porte de Kiev)
  • Isao Tomita (1975, synthétiseur)
  • Oskar Gottlieb Blarr (1976, orgue)
  • Elgar Howarth (v. 1977, ensemble de cuivres)
  • Arthur Willis (1970s, orgue)
  • Dr. Keith Chapman (1970s, orgue Wanamaker)
  • Günther Kaunzinger (1980, orgue)
  • Elgar Howarth (1981, ensemble de cuivres)
  • Kazuhito Yamashita (1981, guitare classique)
  • Reginald Haché (1982, pour deux pianos)
  • Henk de Vlieger (1984, pour 14 percussions, célesta, harpe et piano)
  • Arie Abbenes & Herman Jeurissen (1984, pour carillon et ensemble, La grande porte de Kiev)
  • James Curnow (1985, pour fanfare, version abrégée)
  • Jan Hala (v. 1988, pour guitare et orchestre pop, Baba-Yaga seulement)
  • Jean Guillou (v. 1988, orgue)
  • Heinz Wallisch (v. 1989, pour deux guitares)
  • Yuri Chernov (v. 1991, ensemble folklorique russe, La grande porte de Kiev)
  • Gert van Keulen (1992, pour fanfare)
  • Hans Wilhelm Plate (1993, pour 44 pianos et un piano préparé)
  • Jim Prime & Thom Hannum (1994, pour quintette de cuivre et ensemble; version abrégée)
  • Hans-Karsten Raecke (1994, pour chœur, soliste vocal, synthétiseur, cuivres et percussion)
  • Tangerine Dream (1994)
  • Elmar Rothe (1995, pour trois guitares)
  • Mekong Delta (1997, groupe trash progressif)
  • Vladimir Spultanov (piano, 1999)
  • Joachim Linckelmann (1999, pour quintette à vent)
  • Vladimir Boyashov (2000, ensemble folklorique russe)
  • Tim Seddon (v. 2002, deux pianos)
  • Mauricio Romero (2004, pour contrebasse solo)[1]
  • Carl Simpson (2004, orchestre à vent)
  • Wayne Lytle, pour le dvd Animusic 2 (2005, pour synthétiseur, Promenade, La cabane sur des pattes de poule, La grande porte de Kiev)
  • Cameron Carpenter (2006, orgue)
  • Sergei V. Korschmin (2006, ensemble de cuivres)
  • David Aydellot (2006, fanfare)
  • Glass Duo (2007, verrillon)
Dates inconnues 
  • Ward Swingle (ensemble vocal, contrebasse et batteries, Limoges)
  • John Boyd (fanfare)
  • Vyacheslav Rozanov (orchestre d'accordéons, Le vieux château)
  • William Schmidt (groupe de saxophone)
  • Andres Segovia (guitare, Le vieux château)
  • Elias Seppala (fanfare)
  • Atsushi Sugahara (ensemble de percussions)
  • Tohru Takahashi (fanfare)
  • Simon Wright (fanfare)
  • Akira Yodo (ensemble de clarinette)
  • Michael Sweeney (fanfare)

Les tableaux qui ont inspiré Moussorgsky

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tableaux d'une exposition de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tableaux d'une exposition (film d'animation) —  Pour l’article homonyme, voir Tableaux d une exposition.  Tableaux d’une exposition 展覧会の絵 (ATenrankai no E) Genre Expérimental Thèmes Satire sociale …   Wikipédia en Français

  • Les Tableaux D'une Exposition — Tableaux d une exposition Couverture de la première édition des Tableaux d une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886 Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d une exposition, est un cycle …   Wikipédia en Français

  • Les Tableaux d'une exposition — Tableaux d une exposition Couverture de la première édition des Tableaux d une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886 Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d une exposition, est un cycle …   Wikipédia en Français

  • Les Tableaux d'une exposition (Moussorgski) — Tableaux d une exposition Couverture de la première édition des Tableaux d une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886 Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d une exposition, est un cycle …   Wikipédia en Français

  • Les Tableaux d'une exposition (Ravel) — Tableaux d une exposition Couverture de la première édition des Tableaux d une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886 Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d une exposition, est un cycle …   Wikipédia en Français

  • Les tableaux d'une exposition — Tableaux d une exposition Couverture de la première édition des Tableaux d une exposition par Modeste Moussorgski, en 1886 Kartinki s vystavki (en russe : Картинки с выставки), traduit en français par Tableaux d une exposition, est un cycle …   Wikipédia en Français

  • EXPOSITION — Les expositions prennent dans la vie culturelle une place toujours plus importante, au point que des réactions apparaissent pour en déplorer les éventuels excès, tenant soit à la saturation du public concerné, soit, en ce qui concerne les… …   Encyclopédie Universelle

  • Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski) — Une nuit sur le mont Chauve (Ночь на лысой горе, noch na lysoy gorye) est un poème symphonique écrit par Modeste Moussorgski. Il existe au moins deux versions une version composée durant l été 1867, pendant son séjour dans la maison de son frère… …   Wikipédia en Français

  • Une nuit sur le mont chauve (Mousssorgski) — Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski) Pour les articles homonymes, voir Une nuit sur le mont chauve. Une nuit sur le mont Chauve est une pièce symphonique écrite par Modeste Moussorgski durant l été 1867, pendant son séjour dans la maison de… …   Wikipédia en Français

  • Une nuit sur le mont chauve (moussorgski) — Pour les articles homonymes, voir Une nuit sur le mont chauve. Une nuit sur le mont Chauve est une pièce symphonique écrite par Modeste Moussorgski durant l été 1867, pendant son séjour dans la maison de son frère à Minkino. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.