T. Coraghessan Boyle


T. Coraghessan Boyle

T. C. Boyle

T.C.Boyle Leipzig 2009

T. C. Boyle (nom de plume de T(homas). J(ohn). Boyle, dit et rédigé, au long, Tom Coraghessan Boyle) est un écrivain américain né le 2 décembre 1948 à Peekskill, état de New-York, auteur de nombreux romans et recueils de nouvelles.

Sommaire

Auteur picaresque

Spécialiste de Dickens, il a suivi les ateliers d'écriture de l'université de l'Iowa (Iowa Writer's Workshop). Son œuvre reflète sa spécialité, avec un roman picaresque, Water Music, et partiellement autobiographique avec Au Bout du monde qui évoque sa région d'origine et aussi son enfance de manière très romancée avant de passer à la pure fiction, ou La Belle affaire, récit humoristique tiré d'un épisode authentique.

C'est, notamment en Allemagne, un « auteur culte ». Cela tient moins à sa visibilité médiatique qu'à ses tournées pour des séances de dédicaces suivies de lectures à haute voix de nouvelles ou de chapitres de ses romans. Il a été aussi l'un des premiers auteurs célèbres à doter son site d'un forum et à converser familièrement avec ses lectrices et lecteurs.

C'est un homme discret en dépit d'une physionomie très photogénique de vedette du rock (il avait d'ailleurs formé un groupe de musique rock au très éphémère destin).

Son humour très particulier fait qu'on ne sait jamais s'il s'agit d'un « austère qui se marre », ou d'un « facétieux qui se désole » tant il peut se révéler très pessimiste sur le devenir de la planète et les faiblesses humaines. Pessimiste mais peu morose, il est à la ville un dissipateur de sinistrose hors pair et un formidable « raconteur ». S'il ne pratique que peu le français, il présente la particularité d'en posséder un vaste et recherché vocabulaire dont ses récits sont souvent émaillés.

Sa veine écologiste est fortement marquée dans divers romans dont Un Ami de la Terre ou Après la Peste.

Son onzième roman, Talk, Talk, a été publié en juillet 2006 et traite thème nouveau pour l'auteur : l'usurpation d'identité.

Sa production prolixe (dix-sept romans ou recueils de nouvelles parus entre 1979 et fin 2006) est due à la fois à une forte discipline d'auteur sachant se couper du monde pour écrire avec régularité à heures fixes (soit à domicile, soit dans sa résidence secondaire nichée dans les hauteurs de la forêt californienne) et à la conviction d'écrire une œuvre originale qui se révélera peut-être salutaire car susceptible de favoriser une prise de conscience.

Les États-Unis et la société américaine de la fin ou des débuts des XIXe et XXe siècles (romans historiques sur le fondateur des petit-déjeuner céréaliers, le Dr. Kellogg – dans The Road to Wellville, ou les balbutiements de la psychiatrie, avec Riven Rock), ou les grands problèmes de la société américaine contemporaine (ainsi de l'immigration avec The Tortilla Curtain), forment très souvent la matière de l'inspiration de Tom Corraghessan Boyle.

Il tient à conserver son poste d'enseignant à l'Université de la Californie du Sud (USC) même si ses droits d'auteur lui ont permis d'acquérir, sur les hauteurs de Santa Barbara, une vaste demeure historique due au célèbre architecte Frank Lloyd Wright. Il est publié par Viking Press, Penguin Books, Granta Book, Bloomsbury Publishing en langue anglaise, et en France, par les Éditions Grasset & Fasquelle.

Pseudonymes, noms de plume, etc.

T. Coraghessan Boyle a été longtemps le pseudonyme le plus usuel de Thomas John Boyle, alias T. C. Boyle, auteur nord-américain. Tom est le prénom usuel de Thomas J. Boyle, lequel a utilisé très tôt le « middle name » Coraghessan, qui lui avait été inspiré par ses ascendances irlandaises. La plupart de ses éditeurs (Viking, Bloomsbury, Granta, Penguin, Grasset, Phébus…), qui utilisaient couramment les deux initiales sur la tranche des éditions originales dès la publication de Water Music, ont progressivement cessé, pour la plupart, de mentionner ce pseudonyme en le composant au long (non abrégé) sur les couvertures ou jaquettes des romans et recueils de nouvelles de Tom Coraghessan Boyle.

  • L'édition orignale de Water Music (Little, Brown and Company, Boston & Toronto, 1980, mentionnait T. C. Boyle sur la tranche de la jaquette et T. Coraghessan Boyle tant sur la tranche de l'ouvrage que sur la face de la jaquette.
  • L'édition de Granta reprenait l'appellation au long sur la couverture.
  • La traduction française (par Robert Pépin) de Water Music ne mentionnait le « prénom » Coraghessan (ce pseudonyme a été créé par Thomas Boyle à l'occasion de la publication de ses premières nouvelles rassemblées dans le recueil Descent of Man paru en 1979) qu'en quatrième de couverture.
  • Ce dernier usage allait progressivement prévaloir tant pour Viking que pour Bloomsbury, éditeur qui, jusqu'à la publication de A Friend of the Earth, conservait la mention « Coraghessan » en couverture.
  • Les deux premières éditions en langue allemande de Water Music (Wassermusik, trad. de Werner Richter) conservaient la mention mais la troisième, chez Ro-Ro-Ro, l'a abandonnée au profit d'un C. médian.
  • Música Acuática (1999, Galaxia Gutenberg, Barcelona, trad. de Manuel Pereira Quinteiro) a marqué, pour les traductions hispanophones, la disparition de la mention non abrégée.

En dépit de l'amicale pression de nombre de ses amis, membres de son Raconteurs Club, de l'un de ses traducteurs français, Jef Tombeur, et de très nombreux lecteurs (s'exprimant sur le forum de son site et en d'autres lieux virtuels ou réels), Tom Coraghessan Boyle s'est (jusqu'à présent) refusé à exiger que ses éditeurs mentionnent son pseudonyme en son entièreté. La Save Coraghessan International Campaign (association informelle de lectrices et lecteurs, dont †Sandye Utley, fondatrice de son site dit de référence, aussi initialement dénommée The Restore Coraghessan International Campaign) n'a pu, à ce jour, ni le faire fléchir, ni influencer ses éditeurs.

Thomas Stearns Eliot, Francis Scott Fitzgerald, Edgar Allan Poe, William Seward Burroughs, Ralph Waldo Emerson, Henry Wadsworth Longfellow, Joyce Carol Oates, Robert Penn Warren, sont sans doute au nombre des auteurs de langue anglaise dotés d'un second prénom peu courant (à l'inverse de celui de Henry David Thoreau, fréquemment donné) ont sans doute inspiré Thomas Boyle au moment de se doter d'un pseudonyme. Le patronyme Boyle est assez courant dans les pays de langue anglaise et c'est aussi celui de divers auteurs américains ou encore d'une actrice (Lara Flynn Boyle), .

La variante Tom C. Boyle n'est jamais apparue en couverture d'ouvrage pour aucune édition (américaine ou de langue anglaise ou d'une autre langue) connue à ce jour.

La pratique, dans l'édition en langue anglaise, d'abréger l'un ou l'autre des prénoms (ainsi pour William Seward Burrouhs, c'est le moins unité des deux qui est le plus souvent abrégé), voire les deux (ainsi pour T.S. Eliot), semble ne correspondre à aucune règle commerciale ou autre (de convention orthotypographique, par exemple). Le nommage des auteurs par leurs éditeurs varie selon les époques et les pays. Pour des raisons tant commerciales que de commodité de composition et de création graphique (équilibre des masses dans la maquette), le patronyme de l'auteur est souvent utilisé sous diverses formes et à diverses forces de corps de caractère (parfois supérieure à celle employée pour le titre de l'ouvrage, selon les pays et langues et maisons d'édition). Les cas suscitant le plus d'intérêt à cet égard sont relatifs aux biographies (dont le titre est le plus souvent le patronyme d'un peintre, d'un auteur, d'un personnage politique ou autre…). La future biographie de Thomas Boyle, alias Tom Coraghessan Boyle, si elle devait être le fait d'un écrivain connu (par exemple Salman Rushdie, que fréquente amicalement T. Coraghessan Boyle), ne manquerait pas, si tant était quelle fasse l'objet de nombreuses traductions et éditions, de constituer un « cas d'école » tant pour les collectionneurs que pour les spécialistes de l'édition et les graphistes.

Œuvres

  • Romans[1]
    • Water Music (1981, Water Music)
    • La Belle affaire (1984, Budding Prospects)
    • Au bout du monde (1987, World's End)
    • L'Orient, c'est l'Orient (1990, East Is east)
    • Si le fleuve était whisky 1992 (If the River Was Whiskey)
    • Aux bons soins du docteur Kellogg (1993, The Road to Wellville)
    • América (1995, (The Tortilla Curtain) Prix Médicis étranger
    • Riven Rock (1998, Riven Rock)
    • Un Ami de la Terre (2000, A Friend of the Earth)
    • 25 histoires d'amour 2000,
    • D'amour et d'eau fraîche (2003, Drop City)
    • Le Cercle des Initiés (2004, The Inner Circle)
    • Histoires cruelles (2005, Tooth and Claw)
    • Talk Talk (2006)

Liens externes

Notes et références

  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de New York Portail de New York
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « T. C. Boyle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article T. Coraghessan Boyle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • T. Coraghessan Boyle — T. C. Boyle at the Leipzig Book Fair 2009 Born December 2, 1948 (1948 12 02) (age 62) Peekskill, New York United States …   Wikipedia

  • Tom Coraghessan Boyle — T. C. Boyle T.C.Boyle Leipzig 2009 T. C. Boyle (nom de plume de T(homas). J(ohn). Boyle, dit et rédigé, au long, Tom Coraghessan Boyle) est un écrivain américain né le 2 décembre 1948 à Peekskill, état de New York, auteur de nombreux …   Wikipédia en Français

  • T Coraghessan Boyle — T.C.Boyle auf der Leipziger Buchmesse 2009 Thomas Coraghessan Boyle (* 2. Dezember 1948 in Peekskill, Bundesstaat New York) ist ein US amerikanischer Schriftsteller. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Tom Coraghessan Boyle — T.C.Boyle auf der Leipziger Buchmesse 2009 Thomas Coraghessan Boyle (* 2. Dezember 1948 in Peekskill, Bundesstaat New York) ist ein US amerikanischer Schriftsteller. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Boyle — Saltar a navegación, búsqueda Boyle hace referencia a: Danny Boyle, director de cine británico Robert Boyle, físico y químico angloirlandés Alice Boyle, Dama del siglo 17 Brendan F. Boyle, Político Buzz Boyle (1908 1978), jugador de las Grandes… …   Wikipedia Español

  • Boyle — may refer to:*Boyle (crater), a lunar crater *Boyle s law in physics, one of the gas laws; named after Irish natural philosopher Robert Boyle Equipment *Boyle s machine as used in the administration of general anaesthesia to patients Places… …   Wikipedia

  • Boyle — I Boyle   [bɔɪl], irisch Mainistir na Búillẹ, [ manjəʃdjirj na buːljə], Stadt in der County Roscommon, Republik Irland, 1 800 Einwohner. Die 1148 gegründete Abtei Buellium wurde 1569 aufgelöst, die Kirche der Zisterzienseranlage ist heute Ruine …   Universal-Lexikon

  • Boyle — noun 1. United States writer (1902 1992) • Syn: ↑Kay Boyle • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author 2. Irish chemist who established that air has weight and whose definitions of chemical elements and chemical reactions helped to dissociate… …   Useful english dictionary

  • Boyle — /boyl/, n. 1. Kay, born 1903, U.S. novelist, short story writer, and poet. 2. Robert, 1627 91, English chemist and physicist. 3. T. Coraghessan /kaw rag euh seuhn/, born 1948, U.S. novelist and short story writer. * * * …   Universalium

  • T. C. Boyle — T.C.Boyle Leipzig 2009 T. C. Boyle (nom de plume de T(homas). J(ohn). Boyle, dit et rédigé, au long, Tom Coraghessan Boyle) est un écrivain américain né le 2 décembre 1948 à Peekskill, État de New York, auteur de nombreux romans et recueils de …   Wikipédia en Français