Sérothérapie

Sérothérapie

Appelée également immunisation artificielle passive, la sérothérapie est l'utilisation thérapeutique du sérum sanguin (partie liquidienne du sang) se caractérisant par l'administration et par l'injection sous-cutanée, intramusculaire ou intra-rachidienne (l'intérieur du liquide entourant la moelle épinière) d'un sérum immunisant. Celui-ci est soit d'origine animale, provenant d'un animal qui a été vacciné contre une maladie infectieuse, soit d'origine humaine. La sérothérapie permet de neutraliser un antigène microbien, une bactérie, une toxine, à virus ou encore un venin.

Historique de la sérothérapie

Charles Robert Richet, en injectant en 1888 le sérum d'un chien inoculé avec des staphylocoques, réussit à immuniser les lapins, signant ainsi l'invention de la sérothérapie. Le 6 décembre 1890, il injecte du sérum à un tuberculeux à l'Hôtel-Dieu de Paris. C'est la première injection humaine de sérum dans un but thérapeutique . Parmi les premiers essais de sérothérapie on peut rappeler les recherches menées par Babes en 1889 sur le traitement préventif de la rage par le sérum d'animaux vaccinés .

En 1894, le docteur Émile Roux, ancien disciple de Louis Pasteur, constate que, si l'on vaccine un cheval en lui injectant des doses croissantes de toxine diphtérique, on provoque chez lui l'apparition de grandes quantités d'anticorps antidiphtériques. Roux a donc l'idée de transférer le sérum de ce cheval ainsi "hyperimmunisé" à des malades atteints de la diphtérie. Un grand nombre de malades guérissent : la sérothérapie est née.

Les sérums d'origine animale contiennent des anticorps spécifiques d'un microbe (antidiphtérique, antitétanique) ou d'un venin. Ils ont été utilisés en médecine humaine pendant de nombreuses années. Cependant, ils déclenchaient parfois des réactions graves, de types allergiques, car le sérum contient des protéines animales contre lesquelles le système immunitaire du receveur peut réagir violemment. On continue actuellement à produire certains sérums d'origine animale pour une utilisation en médecine vétérinaire : par exemple, administration d'un sérum antivenimeux à un chien mordu par une vipère.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sérothérapie de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • sérothérapie — [ seroterapi ] n. f. • 1888; sérumthérapie 1902; de séro et thérapie ♦ Méd. Emploi thérapeutique des sérums sanguins immunisants dans un but curatif ou préventif. Adj. SÉROTHÉRAPIQUE , 1894 . ● sérothérapie nom féminin Utilisation thérapeutique… …   Encyclopédie Universelle

  • SÉROTHÉRAPIE — n. f. T. de Médecine Traitement des maladies par les sérums …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Serotherapie — Sero|therapi̲e̲ [↑Serum u. ↑Therapie] w; , ...i̱en: Heilbehandlung mit Immunseren …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • Serotherapie — Se|ro|the|ra|pie, erumtherapie die; , ...ien <zu ↑sero... u. ↑Therapie> Injektion spezifischer Immunseren zur Behandlung von Infektionen od. Vergiftungen (z. B. bei Diphtherie, Masern, Wundstarrkrampf; Med.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • sérothérapique — sérothérapie [ seroterapi ] n. f. • 1888; sérumthérapie 1902; de séro et thérapie ♦ Méd. Emploi thérapeutique des sérums sanguins immunisants dans un but curatif ou préventif. Adj. SÉROTHÉRAPIQUE , 1894 . ● sérothérapique adjectif Relatif à la… …   Encyclopédie Universelle

  • DIPHTÉRIE — Maladie infectieuse et contagieuse propre à l’homme, la diphtérie est due au bacille de Klebs Lœffler (Corynebacterium diphteriae ) dont l’action est double: lésions locales, congestives, hémorragiques et nécrotiques au point de pénétration dans… …   Encyclopédie Universelle

  • VACCINS ET SÉRUMS — L’observation médicale a depuis longtemps établi qu’un grand nombre de maladies infectieuses confèrent aux sujets guéris une protection plus ou moins longue qui est un aspect de l’immunité. La constatation de ce phénomène naturel a suscité la… …   Encyclopédie Universelle

  • VENINS — Chez de très nombreux animaux existent des substances toxiques. Certaines d’entre elles sont d’origine végétale. Elles proviennent parfois des plantes dont ces animaux se nourrissent, tels les alcaloïdes que concentrent dans leurs tissus quelques …   Encyclopédie Universelle

  • séro- — ♦ Élément, de sérum. séro élément, de sérum. ⇒SÉRO , élém. formant Élém. tiré du lat. serum « liquide séreux », entrant dans la constr. de nombreux termes appartenant aux domaines de la biol. et de la méd. A. [Corresp. à sérum B 1; le 2e élém.… …   Encyclopédie Universelle

  • Sérum — Le sérum est le liquide sanguin débarrassé de ses cellules et des protéines de la coagulation. C est le liquide surnageant obtenu après la centrifugation du sang dans un tube. Ces deux tubes contiennent de l EDTA, dans celui de gauche les… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»