Syndicat d'initiative


Syndicat d'initiative

Office de tourisme

Office de tourisme de Brive-la-Gaillarde

L'office de tourisme est en France, comme le syndicat d'initiative qu'il tend à remplacer, un organisme local dont la mission institutive est « l'accueil, l'information et la promotion du tourisme » sur le territoire de la collectivité qui l'institue conformément aux dispositions des articles L.133-1 à L133-10[1] du Code du Tourisme.

Dans les pays francophones, l'appellation peut être office de tourisme ou office du tourisme. En droit public, l'appellation « du » servait à définir ce qui relève du domaine public (gestion publique), la Loi de 1964 posant la distinction entre les offices du tourisme (de droit public) et les offices de tourisme (de droit privé) ; aujourd'hui, la loi du 13 août 2004 a mis fin à la double appellation et opté pour leur privatisation: on ne parle plus que d'office de tourisme, qu'il soit public ou privé.

Sa création n'est plus subordonnée à un agrément ministériel préalable de la commune ou du groupement de communes comme station touristique, mais à une simple décision du conseil municipal pour une commune ou de l'instance délibérative pour une groupement de communes. La même délibération fixe le statut juridique et détermine ses modalités d'organisation.

Sommaire

Histoire

On pense que le premier Office de tourisme de France a été créé par la ville de Gérardmer (Vosges) en juillet 1875, et se nommait alors « le Comité des Promenades ». Son objectif principal était d’augmenter le flux de touristes et d’organiser au mieux leur séjour, car la ville à l'époque connaissait déjà un intérêt de la part des classes bourgeoises, grâce à un patrimoine naturel exceptionnel au pied du massif des Vosges.

En 1910, la France va être le premier pays a mettre en place un office national du tourisme et cela, grâce à l’initiative du ministre des Travaux publics, Alexandre Millerand. Dix ans plus tard, le premier bureau du tourisme français voient le jour à Londres en 1920, ainsi qu’un bureau d’information touristique connu sous le nom de «Maison de la France» situé aux Champs Elysées, à Paris.

Par la suite, les syndicats d'intitiative deviennent en France une institution officielle dont se dotent toutes les villes ou regroupement de communes qui sont classées station touristique et peuvent percevoir la taxe de séjour.

En 2009, la majorité des pays disposent d'un office national de tourisme ; on en dénombre plus de 230. Afin de pouvoir renseigner et attirer un maximum de clients potentiel sur son territoire, l'office national de tourisme dispose de plusieurs bureaux à l'étranger, tel est le cas de Maison de la France pour la France qui en compte 33 à travers l'ensemble des cinq continents, VisitBritain pour l'Angleterre et bien d'autres encore.

Organisation

Office de tourisme et Syndicat d'initiative

Office de tourisme de Kaunas en Lituanie

Le syndicat d'initiative est en France l'appellation légale d'une association à but non lucratif ayant une mission de service public, formée à l'initiative d'une commune ou d'un groupement de communes ayant reçu le label de « station touristique » et sous la tutelle de son maire, en relation avec des professionnels du tourisme ou des personnes intéressées, afin d'organiser l'accueil et de mettre en oeuvre le programme public des festivités saisonnières de la commune.

L'office de tourisme remplit la même mission de service public, mais avec des objectif plus spécifiquement commerciaux : il peut être autorisé à commercialiser des produits et des services touristiques. Il peut aujourd'hui revêtir différentes formes juridiques, choisies par la commune ou le groupement de communes qui l'institue. En particulier, la loi du 13 août 2004 (L. 133-1 et L. 134-5 du Code du Tourisme) les autorise à créer un O.T. à statut d'Établissement public à caractère industriel et commercial, ou E.P.I.C. [2]

Classement

Les offices de tourisme peuvent solliciter un classement de 1* à 4* en fonction des services qu'ils sont capables de rendre tant aux visiteurs qu'aux prestataires touristiques. Les syndicats d'initiative ne sont pas classés.

Missions

Les missions d'un office du tourisme sont définies aux termes de l'article L133-3[3] du Code du tourisme

  • L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion touristique de la commune ou du groupement de communes, en coordination avec le comité départemental du tourisme et le comité régional du tourisme.
  • Il contribue à coordonner les interventions des divers partenaires du développement touristique local.
  • Il peut être chargé, par l'instance qui l'a créé, de tout ou partie de l'élaboration et de la mise en œuvre de la politique locale du tourisme et des programmes locaux de développement touristique, notamment dans les domaines de l'élaboration des services touristiques, de l'exploitation d'installations touristiques et de loisirs, des études, de l'animation des loisirs, de l'organisation de fêtes et de manifestations culturelles.
  • Il peut être autorisé à commercialiser des prestations de services touristiques dans l'intérêt général.
  • Il peut être consulté sur des projets d'équipements collectifs touristiques.
  • L'office de tourisme soumet son rapport financier annuel au conseil municipal.

En Amérique

Aux États-Unis

Aux États-Unis chaque état possède son propre office de tourisme pour promouvoir son seul état.

Voir aussi

Notes et Références

  1. Articles L133-1 à L133-10 du Code du Tourisme
  2. Patrimoine 2009, brochure éditée par l'Agence de Développement Touristique de l'Yonne
  3. Articles L.133-3 du Code du Tourisme

Liens externes

  • Portail du tourisme Portail du tourisme
Ce document provient de « Office de tourisme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Syndicat d'initiative de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Syndicat d'initiative — ● Syndicat d initiative organisme à but non lucratif dont l objet est de favoriser le tourisme dans une localité ou une région …   Encyclopédie Universelle

  • Syndicat d'Initiative — …   Useful english dictionary

  • syndicat — [ sɛ̃dika ] n. m. • 1477; de syndic I ♦ 1 ♦ Hist. Fonction de syndic; sa durée. ♢ Régime administratif auquel étaient soumises les paroisses rurales représentées par des syndics (1o). 2 ♦ Mar. Subdivision d une région maritime, administrée par un …   Encyclopédie Universelle

  • initiative — [ inisjativ ] n. f. • 1567, rare av. fin XVIIIe; du lat. initiare « initier », en bas lat. « commencer » 1 ♦ Action d une personne qui est la première à proposer, entreprendre, organiser qqch. Prendre l initiative d une démarche (⇒ entreprendre,… …   Encyclopédie Universelle

  • Syndicat —  Ne doit pas être confondu avec Association syndicale. Un syndicat est une association qui regroupe des personnes physiques ou morales pour la défense ou la gestion d intérêts communs. Le terme a de nombreuses acceptions mais plus… …   Wikipédia en Français

  • Syndicat National des Instituteurs — Le Syndicat national des instituteurs (SNI, puis SNI PEGC à partir de 1976) fut de 1920 à 1992 la principale organisation syndicale des enseignants du primaire en France. Il était également présent au niveau collège (11 15 ans), historiquement à… …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire « Services postaux pour tous » — Initiative populaire fédérale Services postaux pour tous Déposée le : 26 avril 2002 Déposée par : Syndicat de la communication Contre projet : non Votée le : 26 septembre 2004 Participation : 53,53 % …   Wikipédia en Français

  • Syndicat de la librairie francaise — Syndicat de la librairie française Le Syndicat de la librairie française (SLF), est né le 7 juin 1999. Il s inscrit dans une longue tradition syndicale qui s appuie sur la spécificité du métier de libraire ainsi que sur son rôle social… …   Wikipédia en Français

  • Syndicat mixte des transport en commun de l’agglomération grenobloise — Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération grenobloise Logo du Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération grenobloise Création 1973 Dates clés 1975 : Création de la SEMITAG 1987 : In …   Wikipédia en Français

  • Syndicat des perceurs professionnels français — Contexte général Zone d’influence …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.