Symphonie no 5 de Prokofiev


Symphonie no 5 de Prokofiev

Symphonie nº 5 de Prokofiev

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 5.

La Cinquième symphonie en si bémol majeur, opus 100 (1945) de Sergueï Prokofiev est la plus vaste et par certains aspects la plus grandiose de ses sept symphonies. À l’instar de la Septième symphonie de Chostakovitch et de la Symphonie n° 2 de Khatchatourian, c'est une œuvre « patriotique » et « de guerre ». De coupe classique et de caractère linéaire, l’œuvre est en quatre mouvements :

  1. Andante
  2. Allegro marcato
  3. Adagio
  4. Allegro giocoso

Sommaire

Fiche technique

  • Titre : Symphonie n° 5 en si bémol majeur, op. 100
  • Composition : 1944
  • Création : 13 janvier 1945 à Moscou, sous la direction du compositeur
  • Durée : 40 minutes

Orchestration

Histoire

Composition

Création et réception

Analyse

Les mouvements centraux sont les plus personnels : l’allegro est du « pur Prokofiev » : sarcastique, mordant, puissamment rythmé ; l’adagio est quant à lui une longue plainte tantôt déchirante, tantôt glacée, quelquefois aux limites de la tonalité. C'est le plus mahlérien des mouvements jamais écrits par le compositeur. Le premier mouvement constitue un portail somptueux mais un peu pompeux, plein de menace sourde et de résolution héroïque, faisant appel à d’impressionnants alliages de cuivres et de cordes, tandis que le dernier mouvement célèbre, avec une joie entraînante mais d'une légère vulgarité (dont il est impossible d'évaluer sincèrement le degré d'ironie), le triomphe des forces du Bien.

Andante

Environ 13 minutes.

Allegro marcato

Environ 8 minutes.

Adagio

Environ 15 minutes.

Allegro giocoso

Environ 10 minutes.

Discographie sélective

La Cinquième symphonie est celle des symphonies de Prokofiev - la « Classique » mise à part - qui bénéficie de la plus belle discographie. Les sommets en sont constitués par les enregistrements d'Ernest Ansermet (Decca), Herbert von Karajan (DGG) et Sergiu Celibidache (EMI), mais citons également Serge Koussevitsky, Seiji Ozawa, Erich Leinsdorf et Guennadi Rojdestvensky.

Références

Voir aussi

Articles connexes

Symphonies de Sergueï Prokofiev
n° 1 « Classique » • n° 2 • n° 3 • n° 4 • n° 5 • n° 6 • n° 7 
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Symphonie n%C2%BA 5 de Prokofiev ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Symphonie no 5 de Prokofiev de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Symphonie no 1 de Prokofiev — Symphonie nº 1 de Prokofiev La Symphonie n° 1 de Prokofiev est surnommée Symphonie classique en raison de ses nombreuses inspirations classiques, dont la structure et l orchestration. Elle est composée dans le ton de ré majeur et comporte quatre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 1 de Prokofiev — Symphonie nº 1 de Prokofiev La Symphonie n° 1 de Prokofiev est surnommée Symphonie classique en raison de ses nombreuses inspirations classiques, dont la structure et l orchestration. Elle est composée dans le ton de ré majeur et comporte quatre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 1 de prokofiev — Symphonie nº 1 de Prokofiev La Symphonie n° 1 de Prokofiev est surnommée Symphonie classique en raison de ses nombreuses inspirations classiques, dont la structure et l orchestration. Elle est composée dans le ton de ré majeur et comporte quatre… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie no 6 de Prokofiev — Symphonie nº 6 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 6. La sixième symphonie en mi bémol mineur, opus 111 (1947) de Sergueï Prokofiev est une des œuvres les plus personnelles et les plus riches de sens du compositeur.… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 6 de Prokofiev — Symphonie nº 6 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 6. La sixième symphonie en mi bémol mineur, opus 111 (1947) de Sergueï Prokofiev est une des œuvres les plus personnelles et les plus riches de sens du compositeur.… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 6 de prokofiev — Symphonie nº 6 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 6. La sixième symphonie en mi bémol mineur, opus 111 (1947) de Sergueï Prokofiev est une des œuvres les plus personnelles et les plus riches de sens du compositeur.… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 5 de Prokofiev — Symphonie nº 5 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 5. La Cinquième symphonie en si bémol majeur, opus 100 (1945) de Sergueï Prokofiev est la plus vaste et par certains aspects la plus grandiose de ses sept symphonies. À… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 5 de prokofiev — Symphonie nº 5 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 5. La Cinquième symphonie en si bémol majeur, opus 100 (1945) de Sergueï Prokofiev est la plus vaste et par certains aspects la plus grandiose de ses sept symphonies. À… …   Wikipédia en Français

  • Symphonie no 7 de Prokofiev — Symphonie nº 7 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 7. La Septième symphonie en ut dièse mineur, opus 131 (1952) est l’ultime symphonie de Sergueï Prokofiev. C’est une de ses œuvres les plus lyriques et les plus mélodieuses …   Wikipédia en Français

  • Symphonie n° 7 de Prokofiev — Symphonie nº 7 de Prokofiev Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 7. La Septième symphonie en ut dièse mineur, opus 131 (1952) est l’ultime symphonie de Sergueï Prokofiev. C’est une de ses œuvres les plus lyriques et les plus mélodieuses …   Wikipédia en Français