Syllabe en mandarin


Syllabe en mandarin

La syllabe en mandarin est constituée selon les spécialistes chinois d'une initiale (shēngmǔ ; attaque pour la terminologie occidentale) et d'une finale (yùnmǔ ; rime). La principale règle phonotactique à retenir pour la formation des syllabes en chinois est que cette langue n'accepte pas d'articuler l'émission de deux sons consonantiques consécutifs.

L'initiale peut être :

  • une consonne (bā, « huit » ; yòng, « utiliser ») ;
  • une « zéro-initiale » (língshēngmǔ) quand la syllabe commence directement par une voyelle (ài, « aimer »).

La finale peut être :

  • une rime nulle (absence de voyelle pure) : dans ce cas, la consonne initiale, obligatoire, est vocalisée (sì /s̩/, « quatre »[1])
  • une monophtongue (chē, « voiture ») ;
  • une diphtongue (kǒu, « bouche ») ;
  • une triphtongue (xiǎo, « petit ») ;
  • une formule complexe incluant une nasale ou la finale rétroflexe -r ( liǎng, « deux », zhèr, « ici »).

Cette combinatoire aboutit à l'existence de 400 syllabes brutes, c'est-à-dire sans l'intervention des tons (quatre tons et un ton neutre).

De nombreuses combinaisons n'existent pas en chinois : ce phénomène s'explique par les règles d'usage et par des incompatibilités entre phonèmes : par exemple, une initiale vélaire ne peut être suivie d'une voyelle de timbre /i/ ou /y/ (de lune) car une telle combinaison donne, par palatalisation, une autre consonne. Ainsi, *gi ou *kü sont impossibles.

Note(s)

  1. En transcription pinyin, la rime nulle est notée par un i, qui ne se prononce pas /i/. Cette voyelle, en effet, ne se rencontre pas après les consonnes vocalisables, celles écrites s, z, zh et r en pinyin, en raison d'incompatibilité. Ainsi, si ne peut pas être lu /si/.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Syllabe en mandarin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Syllabe — Le terme syllabe (lat. syllaba, du grec συλλαβή ensemble, rassemblement ), est employé tant en grammaire qu en linguistique pour désigner un regroupement de phonèmes, ou de lettres graphiques (dans ce dernier cas, en référence à leurs… …   Wikipédia en Français

  • Mandarin (langue) — Pour les articles homonymes, voir Mandarin. Mandarin 官話 ou 官话 (guānhuà) Parlée en Chine Singapour Taïwan Nombre de locuteurs 1 310 millions[réf. nécessaire] …   Wikipédia en Français

  • Mandarin Standard — Mandarin 普通話 ou 普通话 (pǔtōnghuà) Parlée en Chine, Taïwan, Singapour Région Asie de l Est Nombre de locuteurs 885 millions Classement 1 Classification par famille …   Wikipédia en Français

  • Mandarin parlé — Mandarin standard Mandarin 普通話 ou 普通话 (pǔtōnghuà) Parlée en Chine, Taïwan, Singapour Région Asie de l Est Nombre de locuteurs 885 millions Classement 1 Classification par famille …   Wikipédia en Français

  • Mandarin standard — Mandarin 普通話 ou 普通话 (pǔtōnghuà) Parlée en  Chine   …   Wikipédia en Français

  • Mandarin De Pékin — « Pékinois » redirige ici. Pour les autres significations, voir Pékinois (homonymie). Le dialecte de Pékin (en sinogrammes simplifiés 北京话&# …   Wikipédia en Français

  • Mandarin de Beijing — Mandarin de Pékin « Pékinois » redirige ici. Pour les autres significations, voir Pékinois (homonymie). Le dialecte de Pékin (en sinogrammes simplifiés 北京话&# …   Wikipédia en Français

  • Mandarin de Pekin — Mandarin de Pékin « Pékinois » redirige ici. Pour les autres significations, voir Pékinois (homonymie). Le dialecte de Pékin (en sinogrammes simplifiés 北京话&# …   Wikipédia en Français

  • Mandarin de pékin — « Pékinois » redirige ici. Pour les autres significations, voir Pékinois (homonymie). Le dialecte de Pékin (en sinogrammes simplifiés 北京话&# …   Wikipédia en Français

  • Mandarin de Singapour — Le mandarin de Singapour (en sinogrammes simplifiés : 新加坡华语) est un dialecte du mandarin parlé à Singapour. C est l une des quatre langues officielles de Singapour, avec l anglais, le malais et le tamoul. Le mandarin standard officiel de la… …   Wikipédia en Français