Suzanne Piuze

Suzanne Piuze
Suzanne Piuze.

Suzanne Piuze (Montréal, 11 septembre 1921 - Montréal, 2004) s'est illustrée en tant que journaliste pendant de très nombreuses années avant se consacrer au yoga. Après plusieurs années d'enseignement du yoga à Montréal, elle a créé le Centre de Yoga Suzanne Piuze à Eastman, en Estrie. Elle est décédée en 2004 des suites d'une longue maladie.

Sommaire

Biographie

Suzanne Piuze a été une enfant dont la santé était fragile ; par conséquent, elle n’a marché qu’à 22 mois et a fréquenté l’école seulement vers 10 ans; ce qui explique son intérêt pour tout ce qui touche à la santé et qui la mènera plus tard vers le Yoga. Après ses études, elle se marie « On se marie toujours trop tôt la première fois. » dira-t-elle. De ce premier mariage qui s’est soldé par un échec, elle a eu deux enfants, une fille et un garçon.

Douée pour la littérature, elle commence donc à écrire des petits billets « Les confidences de Danielle », signés du nom de sa fille, ou Marie-Claude, sans savoir que sa première petite fille portera ce nom. Sa carrière de journaliste commence au Montréal-Matin où elle fera les pages féminines. En 1951, elle s’inscrit au Cercle des Femmes Journalistes qui vient de naître. Elle ira ensuite à La Patrie, journal montréalais qui a paru entre 1879 et 1978, pour y travailler huit ans comme responsable des pages féminines à l’hebdomadaire et au quotidien. À la même époque, elle collabore à la revue Points de vue, dirigée par Solange Chaput-Rolland[1] et entreprend aussi une carrière d'animatrice radiophonique à CHLP qui dura deux ans. Elle figure ainsi parmi les premières femmes à occuper un micro au Québec[2]. Ensuite à Photo-Journal, elle signe « Le monde féminin à votre portée » et « Les propos de Suzanne » et elle y restera huit ans pour revenir ensuite à La Patrie. Elle prend des cours de Yoga pendant plusieurs années et commence à donner des cours dans des sous-sols d’églises. Elle écrit aussi « Réflexion sur... » et « Vie intérieure » pour la revue Vivre.

Une passion pour le yoga

Studio Suzanne Piuze

Elle fait de plus en plus de lectures sur le Yoga et la philosophie qui s'y rattache et se plonge dans l'étude du Hatha et du Raja Yoga, étape de six années pendant lesquelles elle mène de front sa vie d'épouse, de mère et de courriériste au journal La Patrie, à Photo-Journal ainsi qu'à la télévision de Télé-Métropole et de Radio-Canada[3], tout en poursuivant sa vie d'étudiante. Elle étude alors plusieurs sciences para-médicales, dont l'anatomie, la mécanique humaine, la vertébrothérapie, la médecine naturelle, l'acupuncture et la physiothérapie.

Ses chroniques traitant du yoga l'ont amenée graduellement à porter le Yoga-Santé à la télévision, puis à transformer ses chroniques en premier livre: « La santé par le Yoga » publié aux Éditions du Jour en 1967 et réédité en 1974. C'est à cette période qu'elle ouvre son premier Studio de Yoga. Deux ans plus tard, en 1969, elle publie un deuxième livre Hatha-Yoga aux Éditions de l'Homme traduit en anglais, en espagnol et en italien et lance en même temps un disque Hatha-Yoga. En 1971, suit un troisième livre aux Éditions de l'Homme intitulé « Yoga Sexe » traduit en anglais, en italien ainsi qu'en espagnol. Ce dernier volume est écrit en collaboration avec le docteur Lionel Gendron.

Mme Piuze ouvre donc une école de yoga à Montréal, le « Studio de Yoga Suzanne Piuze » qui connaît un vif succès; les inscriptions sont nombreuses. Elle forme donc plus de vingt élèves qui deviendront à leur tour professeurs de yoga.

Le Centre de yoga d'Eastman

Centre Suzanne Piuze

Parmi eux, son fils Roger Moreau enseignera d'abord avec elle à Montréal, puis dans les Cantons de l'Est. Elle quittera le journalisme en 1972 pour réaliser son grand rêve : créer un Centre de yoga à Eastman, en Estrie, où pourront séjourner ceux qui souhaitent des vacances de calme, de méditation et de pratique du Yoga à la campagne. Quelques années plus tard, elle crée aussi le Pavillon Hélène-Pilote, annexé au Centre de yoga, en souvenir d'Hélène Pilote, journaliste comme elle, qui s'était battue contre une terrible maladie, malheureusement elle perdit cette bataille. Et même si cette dernière n'a pu en profiter, certains pensionnaires eux, purent par la suite faire du physio-conditionnement suivi d'un bon massage, sans oublier les bains tourbillons et le sauna.

Suzanne Piuze ne délaisse pas le journalisme pour autant et elle continue à écrire de nombreux articles pour différentes publications tout en continuant son enseignement du yoga. Elle donne aussi plusieurs conférences tout en faisant des apparitions à la télévision. Elle ne ménage pas ses efforts ni son temps et sait toujours trouver de nouvelles activités pour intéresser les pensionnaires et cela en toutes saisons. Les sportifs qui séjournent au Centre, sont tantôt amateurs de tennis, de croquet, de badminton, de pétanque, de natation, etc., et s'il y a beaucoup de pensionnaires pendant l'été, il y en a aussi pendant l'hiver pour profiter du grand air et des nombreuses pistes de ski de fond, de raquette, de randonnées en montagne. Ceux qui ne sont ni sportifs ni yogis, y trouvent le calme, la gaieté et l'atmosphère familiale. D'autres s'inscrivent aux retraites silencieuses. Le Centre est ouvert même pendant le temps des Fêtes et plusieurs aiment tellement l'expérience qu'ils reviennent année après année.

Entre temps, Suzanne Piuze continue de donner des conférences, des ateliers, des entrevues à la radio et à la télévision, dans le but d’aider les gens à se mieux connaître et à se prendre en main, physiquement, mentalement et spirituellement. Elle écrit donc son quatrième et dernier livre en 1980 Le bonheur enfin, livre qui traite des grandes ondes de la paix intérieure.

La maladie la force à fermer son Centre de Yoga d'Eastman en 1988.

Les dates importantes

  • 1921 – Naissance à Montréal de Suzanne Piuze
  • 1951 – Suzanne Piuze devient rédactrice de la section féminine du Montréal Matin.
  • 1954 – La Canadian Fashion Association lui remet à titre de directrice des pages féminines de La Patrie, un trophée en hommage à la canadienne dont les écrits sur la mode ont été le plus goûtés en 1953. Cette présentation eut lieu au cours du Festival de la Mode canadienne, tenu au Palais du Commerce de Montréal.
  • 1958 – Co-animatrice de l'émission Bonjour Madame présentée à Radio-Canada de 1958 à 1961[3].
  • 1960 – Elle devient la rédactrice en chef de la page féminine du Photo-Journal.
  • 1960 – Elle est élue « Madame Thé » par le Tea Council of Canada.
  • 1967 – Lancement au Elle-Club de son premier livre « La santé par le Yoga ».
  • 1969 – Suzanne Piuze, journaliste et animatrice à la télévision, recevait à une dégustation de vin et fromage à l’occasion de l’ouverture de son studio de Yoga de Montréal.
  • 1966 – Elle est élue Présidente du Cercle des Femmes Journalistes, dont elle sera membre à vie par la suite.
  • 1966 à 1969 – Suzanne Piuze donne des cours de Yoga en direct à l’émission Toast et Café, au canal 10.
  • 1969 – Lancement du livre Hatha-Yoga aux Éditions de l’homme et du disque du même nom.
  • 1970 – Le Dr. De Sambucy, directeur de l’école de Masso-kinésiothérapie et Orthopédie de Paris en collaboration avec l’Institut de massothérapie de Montréal décerne à Mme Suzanne Piuze un certificat de physique médicale manuelle – anthropotechnie – Initiation à la mécanique humaine.
  • 1970 - L’Institut d’Acuponcture du Québec lui décerne un diplôme avec le privilège de pratiquer pour le bien de ses semblables comme Acuponcteur.
  • 1972 – L’Académie Nationale d’Hygiène et de Médecine Naturelle lui décerne une attestation d’étude pour le cours de perfectionnement aux méthodes naturelles en Médecine Aromathérapie – Naturothérapie – Phytothérapie.
  • 1974 – Ouverture du Centre de Yoga Suzanne Piuze à Eastman dans les Cantons de l’Est.
  • 1979 – Ouverture d’un autre Institut de Yoga Suzanne Piuze à Laval avec Linda Nantel.
  • 1980 – Lancement de son quatrième livre « Le bonheur enfin… » aux Éditions Stanké International; lancement qui a lieu au Salon de la Femme.
  • 1982 – Lancement d’un long-jeu consacré à la musique inspirationnelle « Étoile de Minuit » . Ce disque contient ses compositions originales, paroles et musique. Deux musiques instrumentales « Étoile de minuit » et « Reflet de la mer » ainsi que deux œuvres en sanskrit « Gurave Namah » et « Ananda Jay » . C’est d’ailleurs en cette langue sacrée et littéraire de l’Inde que Suzanne Piuze s’initia au Yoga.
  • 1982 – Elle contribue aux sessions d’affaires dans le cadre du 27e congrès de l’Association des Détaillants en Alimentation du Québec et participe au congrès de l’Association des restaurateurs du Québec, en tant que conférencière.
  • 1982-1983 – Elle écrit la chronique « Vie intérieure » dans la revue Vivre.
  • 1984 – Fermeture de l’Institut de Yoga Suzanne Piuze Inc. à Montréal.
  • 1985 – Mme Mireille Desjarlais-Heynneman propose Mme Suzanne Piuze comme « Femme de l’Année » dans la section humanitaire du Salon de la Femme de Montréal : « J’espère donc de tout cœur que Suzanne Piuze, (pionnière, auteure, professeure, éducatrice, animatrice, chef de file…) sera choisie comme l’une des « Femmes de l’année » de votre salon. Cet honneur échoirait, en ce dixième anniversaire de l’année internationale de la femme, à une femme de grand mérite à qui nous devons tous beaucoup de reconnaissance. Ce serait une magnifique occasion de lui témoigner celle-ci, tout en faisant davantage connaître son œuvre. » Mme Mireille Desjarlais-Heynneman
  • 1988 – Fermeture du Centre de Yoga Suzanne Piuze
  • 2004 – Décès de Mme Suzanne Piuze des suites de la maladie d'Alzheimer

Cheminement

  • Études primaires, secondaires et classiques
  • Bell Canada
  • Traductrice chez Vickers & Benson
  • Commentatrice de mode bilingue, conférencière, conseillère en mode et beauté.
  • A reçu un trophée de la Canadian Fashion Association.
  • A reçu le trophée « Plume d’Or » des coiffeurs créateurs du Canada.
  • 20 ans de journalisme actif
  • 11 ans de télévision comme animatrice (Radio-Canada, Télé-Métropole, Câble Vision)
  • 6 années d’étude (anatomie, acuponcture, Yoga)
  • 19 ans d’enseignement du Yoga (physique, mental, spirituel)
  • 13 ans de participation au Salon de la Femme

Œuvres

  • (it) Suzanne Piuze, Hatha Yoga, Rome, Bizzarri, 1972 
  • Suzanne Piuze, Hatha Yoga, Montréal, Les Éditions de l'Homme, 1969 
  • (pt) Suzanne Piuze, Hatha-yoga, Mira-Sintra Mem Martins, Publicacoes Europa-America, 1969 
  • Suzanne Piuze, Yoga sexe: La maîtrise de l'esprit sur les fonctions sexuelles yoga sexe., Montréal, Éditions de l'Homme, 1971 
  • Suzanne Piuze, La Santé par le yoga, Montréal, Éditions du Jour, 1967 
  • Suzanne Piuze, Le bonheur enfin ... : les grandes ondes de la paix intérieure, Montréal, Stanké, 1980 (ISBN 978-2-7604-0069-6) 
  • (pt) Suzanne Piuze, O ioga no amor conjugal na vida, [S.l.], Publicações Europa-América, 1973 
  • Vingt-cinq à la une : biographies, Montréal, Cercle des femmes journalistes, 1976 (ISBN 978-07777-0148-5) 
  • (en) Suzanne Piuze, Yoga and your sexuality, Montréal; Cambridge Ont., Habitex, 1974 (ISBN 978-0-88912-016-7) 
  • Suzanne Piuze et Lionel Gendron, Yoga sexe la maitrise de l'esprit sur fonctions sexuelles, Montréal, Éditions de l'Homme, 1971 
  • (es) Suzanne Piuze, Yoga y sexo, Mexico, Editorial Diana, 1975 

Sources

Notes et références

  1. André Beaulieu et Jean Hamelin, La Presse québécoise des origines à nos jours, Québec, Presses de l'Université Laval, 1989 (ISBN 978-2-7637-7157-1), p. 18 
  2. Pierre Pagé, Histoire de la radio au Québec: information, éducation, culture, Montréal, Fides, 2007 (ISBN 978-2-7621-2770-6), p. 112 
  3. a et b Émission Bonjour Madame à Radio-Canada - Onglet : Le saviez-vous? sur http://www.radio-canada.ca. Consulté le 14 septembre 2010.

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Suzanne Piuze de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Hatha yoga — Le Haṭhayoga (devanāgarī: हठयोग )[1], orthographié aussi Haṭha yoga ou Hatha yoga[2], est une forme particulière de yoga qui a été codifiée en Inde, avant d atteindre, au XXe siècle, l Occident …   Wikipédia en Français

  • La Patrie (journal) — Pour les articles homonymes, voir La Patrie. La Patrie est un journal québécois publié de 1879 à 1978, quotidien jusqu en 1957 puis hebdomadaire. La Patrie est fondé à Montréal en février 1879 par l écrivain, journaliste et homme politique Honoré …   Wikipédia en Français

  • Liste d'ecrivains quebecois par ordre alphabetique (P) — Liste d écrivains québécois par ordre alphabétique (P) Article principal : littérature québécoise. L article contient une liste d écrivains québécois. Listes d écrivains québécois A B C D E F …   Wikipédia en Français

  • Liste d'écrivains québécois par ordre alphabétique (P) — Article principal : littérature québécoise. L article contient une liste d écrivains québécois. Listes d écrivains québécois A B C D E F G H …   Wikipédia en Français

  • Écrivains québécois, par ordre alphabétique P — Liste d écrivains québécois par ordre alphabétique (P) Article principal : littérature québécoise. L article contient une liste d écrivains québécois. Listes d écrivains québécois A B C D E F …   Wikipédia en Français

  • Écrivains québécois, par ordre alphabétique p — Liste d écrivains québécois par ordre alphabétique (P) Article principal : littérature québécoise. L article contient une liste d écrivains québécois. Listes d écrivains québécois A B C D E F …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»