Stellenbosch


Stellenbosch

33° 55′ S 18° 52′ E / -33.92, 18.86

Stellenbosch
Stellenbosch-TW.jpg
Administration
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Collectivité District municipal de Cape Winelands (vignobles du Cap)
Province Cap-Occidental
Maire Conrad Sidego (DA)
Géographie
Coordonnées 33° 55′ Sud
       18° 52′ Est
/ -33.92, 18.86
Superficie 83 100 ha = 831 km2
Démographie
Population 200 524 hab. (2007)
Densité 241,3 hab./km2
Localisation
South Africa location map.svg
City locator 14.svg
Stellenbosch

Stellenbosch est une ville et une municipalité locale d'Afrique du Sud située dans la province du Cap-Occidental. Fondée en 1679 par le commandeur de la colonie du Cap, Simon Van der Stel dont elle tient le nom, elle est la deuxième plus ancienne ville d'Afrique du Sud.

Située à une cinquantaine de kilomètre de la ville du Cap, au bord de la Eerste Rivier, la cité des chênes (Eikestad en afrikaans et néerlandais)est réputée pour son université, son architecture hollandaise, son industrie viticole et pour les Springboks. Elle fut aussi un important foyer du nationalisme afrikaner durant le XXe siècle.

Sommaire

Géographie et démographie

Vignoble de la région de Stellenbosch

Située à une cinquantaine de kilomètres du Cap, la ville de Stellenbosh compte plus de 100 000 habitants. Elle fait partie d'une municipalité d'environ 200 000 habitants dont 54,9 % sont des coloureds, 18,6% des blancs et 26% des noirs (2007). Le quartier de Cloetesville en bordure de Stellenbosh abrite la majorité de la population coloured tandis que le township de Kayamandi, concentrant la population noire, compte une trentaine de milliers d'habitants. La langue maternelle de 74% des habitants de la municipalité est l'afrikaans.

Le climat de type méditerranéen a favorisé la viticulture dans la région. La ville est ainsi située au cœur de la région des vignobles sud-africains et présente un attrait touristique indéniable avec ses nombreux édifices du XVIIe-XVIIIe siècle de style Cape dutch (le style colonial des Hollandais).

Historique

Biface de Stellenbosch – Muséum de Toulouse
Eglise anglicane Sainte-Marie (1852) à Stellenbosch
L'église rhénane de Stellenbosch

Des traces de mobilier préhistorique ont été retrouvées par le naturaliste Sud-Africain d'origine française Louis Péringuery, les premiers peuplement remontent au paléolithique inférieur.

La ville de Stellenbosch fut fondée en 1679 par le deuxième gouverneur du Cap, Simon Van der Stel en l'honneur duquel elle fut baptisée. Van der Stel trouvait là au bord d'une rivière des terres fertiles et irriguées. Il distribua des lots de terres aux nouveaux citoyens libres de la colonies et planta des chênes, anticipant les besoins en bois, indispensables au développement de la colonie. À partir de 1688, des huguenots viennent y développer la viticulture. ils en feront une industrie vitale de la région.

Façade de style Cape Dutch à Stellenbosh

Stellenbosch est devenue rapidement une des villes les plus afrikaners de la colonie du Cap depuis l'établissement en 1863 d'un séminaire protestant. Le Stellenbosch college ouvert en 1886 devint par la suite un grand centre universitaire concrétisé en 1918 par la fondation de l'Université de Stellenbosch (15 000 étudiants annuels). Elle rivalise aussi avec la ville de Paarl comme centre culturel des peuples de langue afrikaans.

Au XXe siècle, elle fut un bastion du Parti national et l'Université de Stellenbosch, un foyer des théoriciens nationalistes comme Hendrik Verwoerd. De nombreux hommes politiques afrikaners y ont été formés.

À partir de 1918, des camps de squatters s'établirent dans un quartier non construit de la municipalité. Surnommé d'abord "Kafferland", ce quartier devint en 1941 le township de Kayamandi, administré par la municipalité qui décida d'y regrouper toutes les populations de couleurs. Après 1950, le township fut géré selon les principes du Group Areas Act, une des lois piliers de l'apartheid, séparant les quartiers en fonction de la catégorie ethnique des ses habitants. Kayamandi devint le township des populations noires, principalement des xhosas alors que les métis du Cap étaient assignés à Cloetesville, un quartier situé en bordure de Stellenbosch.

Après 1994, la ville devint un bastion des partis d'opposition.

Administration

La ville de Stellenbosch fait partie de la municipalité locale de Stellenbosch (Stellenbosch Plaaslike Munisipaliteit) comprenant également les villes de Franschhoek, Nuweberg et Pniel.

Elle fait partie de l'ancien district du Boland, devenu le district des vignobles du Cap (Cape Winelands district).

Le conseil municipal comprend 43 membres élus au scrutin direct et proportionnel sur liste dans 22 circonscriptions.

Composition du conseil municipal depuis 2011      DA (25)      ANC (11)      Association civique de Stellenbosch (3)      Autres (1)

En 2000, la municipalité est remportée par la toute nouvelle Alliance démocratique (DA). Cependant, en 2002, la majorité municipale a basculé du côté de l'ANC suite au ralliement à cette dernière des élus du Nouveau Parti national en rupture avec la DA.

Lors des élections municipales du 1er mars 2006, l'ANC devance d'un seul siège la DA avec 16 élus contre 15. Cinq autres sièges se répartissant entre des petits partis. Mais lors de l'élection de l'exécutif municipal, la DA rallie à elle la majorité des petits partis propulsant Lauretta Maree (DA) à la mairie.
Cependant en avril 2008, elle est renversée suite à la défection de deux élus au profit de l'ANC. Patrick Swartz (Khayamandi Community Alliance) est alors élu maire de la municipalité[1].

Depuis juin 2011, le maire de Stellenbosch est Conrad Sidego (Alliance démocratique - DA) suite à l'écrasante victoire de l'Alliance démocratique aux élection municipale de mai 2011 accordant 59% des voix et 25 sièges (la majorité absolue) au premier parti d'opposition nationale contre 11 sièges à l'ANC et 7 sièges aux petits partis

Liste des maires depuis la formation de la municipalité locale de Stellenbosch (2000)

Maires de Stellenbosch depuis 2002 Parti politique Terme
Willie Ortell NNP (jusqu'en 2004) puis ANC octobre 2002 - mars 2006
Lauretta Maree DA mars 2006 - avril 2008
Patrick Swartz Khayamandi Community Alliance (soutenu par l'ANC) avril 2008 - décembre 2009
Cyril Jooste DA décembre 2009 - mai 2011
Conrad Sidego DA depuis juin 2011

Tourisme

Moederkerk, église emblématique de Stellenbosch
L'arsenal sur le Braak de Stellenbosch

Stellenbosch est considéré comme l'un des joyaux touristiques de la province du Cap-Occidental. La ville est très réputée pour ses édifices de style Cape-Dutch (architecture néerlandaise du Cap), ses rues bordées de chênes centenaires, pour son campus universitaire et pour les vignobles de la région.

Dorp Street est l'ancienne route principale qui menait au Cap. Elle est considérée comme la rue la plus ancienne et la mieux conservée du pays. Elle est bordée d'édifices coloniaux de styles hollandais ou victorien comme "Old Reading Room", la vieille église luthérienne (1851), "Kolonieshuis", "Voorgelegen", la maison de La Gratitute (1798), Libertas-Parva (1783) avec sa galerie et l’Oude Meester-Wine-Museum.

Le "Braak" est une esplanade verdoyante au centre de Stellenbosch, autrefois utilisé comme champ pour les parades militaires. Elle est bordée par l'église Moederkerk, d'architecture néo-gothique et emblème historique de la ville, par une grande maison bourgeoise de 1797 transformée en musée, par l’arsenal, par l’église anglicane Ste Mary (1852), par l’église des missionnaires du Rhin (1823) et par la vieille maison du coche (1790).

La maison Grosvenor (1786) abrite une partie du "Stellenbosch Village Museum" lequel regroupe un ensemble de maison de style hollandais du XVIIe au XIXe siècle, restaurées dans leur état d'origine.

Les vallées de Stellenbosch, Paarl, et Franschhoek constituent les Cape Winelands (pays viticoles du Cap). La route des vins de Stellenbosch complète depuis 1971 les atouts touristiques de la ville.

La capitale des Springboks

Depuis 1902, l'équipe nationale de rugby à XV, les Springboks, a son quartier général à l'université de Stellenbosch où se situe leur stade d'entrainement.

Notes et références

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stellenbosch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stellenbosch — es el segundo asentamiento europeo más antiguo de Sudáfrica, después de Ciudad del Cabo, y está situada en la Provincia del Cabo Occidental a aproximadamente 50 kilómetros de distancia a lo largo de las orillas del Río Eerste. La ciudad es… …   Wikipedia Español

  • Stellenbosch — Stellenbosch …   Deutsch Wikipedia

  • Stellenbosch —   [stɛlən bɔs], Stadt im Südwesten der Provinz West Kap, Republik Südafrika, 111 m über M., 40 km östlich von Kapstadt, 56 000 Einwohner; Universität (afrikaanssprachig, gegründet 1918); bedeutendes Obst und Weinbauzentrum mit Forschungsinstitut …   Universal-Lexikon

  • Stellenbosch — /stelˈən bosh/ (milit sl) transitive verb 1. To relegate to a post where incompetence matters less 2. To supersede ORIGIN: From Stellenbosch, Cape of Good Hope, such a dumping ground …   Useful english dictionary

  • Stellenbosch — Stellenbosch, 1) District in der Westprovinz des Caplandes (Südafrika), östlich der Capstadt, hat 109 QM. u. 18,000 Ew., ist zum Theil gebirgig, reich bewässert u. meist sehr fruchtbar, erzeugt namentlich viel Wein u. Südfrüchte; 2) Hauptstadt… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Stellenbosch — Stellenbosch, Bezirk östlich von Kapstadt, zwischen der Falschen Bai und den Drakensbergen, reich an Wein, 823 qkm mit (1891) 12,780 Einw. (darunter 4420 Weiße). Der gleichnamige Hauptort, durch Eisenbahn mit Kapstadt verbunden, ist nächst ihr… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Stellenbosch — Stellenbosch, Hauptort des gleichnamigen Districts im Caplande, mit 2100 E., Wein und Orangenbau …   Herders Conversations-Lexikon

  • Stellenbosch — v. d Afrique du Sud dans la prov. du Cap occidental, à l E. du Cap; 37 700 hab.; ch. l. du district du m. nom. Fruits, vigne. Après Le Cap, c est le plus anc. établissement européen (1681) d Afrique du Sud …   Encyclopédie Universelle

  • Stellenbosch — This article is about the town. For the university, see Stellenbosch University. For the municipality, see Stellenbosch Local Municipality. Stellenbosch   Town   Nickname(s): Eikestad, Matiestad, Matieland …   Wikipedia

  • Stellenbosch — ▪ South Africa       town, Western Cape province, South Africa. It lies east of Cape Town, in the fertile Eerste River valley bordering mountains on the east. Founded in 1679 and named for Governor Simon van der Stel, it is South Africa s next… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.