Stanislas de Boufflers


Stanislas de Boufflers
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boufflers (homonymie).
Stanislas de Boufflers
Boufflers, Stanislas de.jpg
Activités Poète
Naissance 31 mai 1738
Nancy
Décès 18 janvier 1815
Paris
Langue d'écriture Français
Distinctions Académie française (1788)

Stanislas Jean, marquis de Boufflers, plus souvent appelé le chevalier de Boufflers, né à Nancy le 31 mai 1738 et mort à Paris le 18 janvier 1815, est un poète lorrain puis français.

Sommaire

Biographie

Stanislas de Boufflers était le fils de Louis François marquis de Boufflers et de la marquise, la belle et spirituelle Marie Françoise Catherine de Beauvau-Craon. Il grandit à la cour de Lunéville où il eut pour parrain le roi Stanislas, dont sa mère était la maîtresse en titre.

D’abord destiné à l’Église, il passa deux ans au séminaire de Saint-Sulpice où il composa un conte légèrement licencieux, Aline, reine de Golconde, qui connut un grand succès. Peu fait pour l’état ecclésiastique, il quitta le séminaire sans avoir prononcé de vœux et, afin de pouvoir conserver un bénéfice de 40.000 livres dont le roi Stanislas l’avait pourvu, il se fit chevalier de Malte. Il entra au service ; fut nommé colonel de hussards en 1772. Il s’illustra sur les champs de bataille et gravit tous les échelons jusqu’au grade de maréchal de camp, qu’il obtint après la campagne de Hanovre. Il quitta l’armée en 1784.

Hostellerie du Chevalier de Boufflers sur l’île de Gorée (Sénégal)

Avant d’épouser Mlle de Sabran, il voulut rembourser une dette qu’il avait contractée et, dans ce dessein, obtint en 1785 du marquis de Castries, secrétaire d'État à la Marine de Louis XVI, la charge de gouverneur du Sénégal et de l’île de Gorée. Administrateur avisé et humain, il s’attacha à mettre en valeur la colonie tout en se livrant à la contrebande de gomme arabique et d’or avec les signares ; il se lia en particulier avec la célèbre Anne Pépin[1]. Après une première absence pendant laquelle François Blanchot de Verly assura l'intérim, il quitta définitivement le Sénégal le 29 décembre 1787, regretté par les habitants des comptoirs de Gorée et Saint-Louis.Ces épisodes de la vie du Chevalier de Boufflers ont été portés à la scène en 2010 par la Compagnie La Poursuite sous le titre "Ourika de Gorée au Pays des Lumières"

À son retour en France, il épousa Éléonore de Sabran et remboursa ses dettes grâce au commerce de contrebande (gomme arabique et or) qu’il aurait pratiqué avec sa maitresse goréenne, la signare Anne Pépin[2]. Il fut élu à l’Académie française en 1788. Député de la noblesse aux États généraux de 1789, il émigra après le 10 août 1792 et trouva refuge en Prusse. Il revint en France après le 18 brumaire (1800) et se rallia à Bonaparte. Courtisan de la princesse Élisa Bonaparte, il chanta également les louanges du roi Jérôme. Il se fit nommer bibliothécaire-adjoint de la Bibliothèque Mazarine et reprit son fauteuil à l’Académie française en 1803. Son esprit lui ouvrit les portes des salons de l’Empire, même si l’on avait peine à reconnaître dans ce vieillard empâté et peu soigné le fringant officier de jadis.

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres

Élégant, aimable, gai et spirituel, Boufflers savait, dans l’esprit du temps, tourner un madrigal ou une épigramme ou rimer une épître ou une chanson. Il a laissé de nombreuses pièces fugitives, ainsi que le récit d’un voyage en Suisse, écrit avec beaucoup d’agrément. Il a également composé des éloges académiques et un Traité sur le libre arbitre. C’est lui aussi qui serait l’auteur du fameux allographe connu sous le nom de la Vie d’Hélène.

« Il a beaucoup de demi-talents en tout genre, dit Jean-Jacques Rousseau ; il fait très bien de petits vers, écrit très bien de petites lettres, va jouaillant un peu du sistre, et barbouillant un peu de peinture au pastel. » Saint-Lambert, qui fut l’amant de sa mère, l’a jugé d’un trait : « Boufflers, c’est Voisenon le Grand. », tandis que Rivarol le résume en ces termes : « Abbé libertin, militaire philosophe, diplomate chansonnier, émigré patriote, républicain courtisan. ».

Ses œuvres complètes ont été publiées en 1803 (2 volumes in-8) et en 1828 (4 volumes in-18).

Œuvres iconographiques

Le Chevalier de Boufflers a réalisé des croquis et dessins lors de son séjour au Sénégal en 1786 ; parmi les ébauches produites, l'une d'elle a fait l'objet d'une huile sur toile dénommée Ourika probablement réalisée par madame Vigée le Brun amie de son épouse la Comtesse de Sabran. La peinture fut transmise aux enfants adoptifs du Chevalier, les Pontevès et en l'année 2006, elle faisait partie de la collection privée du Comte Jean de Sabran-Pontevès au Château d'Ansouis, en Provence.

Notes

  1. dont la nièce Anna Colas Pépin possédait la demeure connue sous le nom de Maison des Esclaves (cette appellation est controversée)
  2. selon Jean-Luc Angrand, Céleste ou le temps des signares, Editions Anne Pépin, 2006

Bibliographie

  • (fr) Jean Luc Angrand, Céleste ou le temps des Signares, Éditions Anne Pépin, 2006.
  • Henry Bordeaux, Les Gouverneurs du Sénégal, SPEP, 1960
  • Paul Bouteiller, Le chevalier de Boufflers et le Sénégal de son temps (1785-1788), Lettres du Monde, Paris, 1995
  • J.-A. Taschereau, Notice sur le chevalier de Boufflers, Paris, 1827
  • Nicole Vaget Grangeat, Le chevalier de Boufflers et son temps, étude d’un échec, Paris, Nizet, 1976.

Roman historique

  • Marie Brantôme, Le Galant exil du marquis de Boufflers, 1986

Filmographie

Liens externes


Précédé par
Antoine de Malvin de Montazet
Fauteuil 9 de l’Académie française
1788-1815
Suivi par
Pierre Baour-Lormian

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stanislas de Boufflers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stanislas de boufflers — Pour les articles homonymes, voir Boufflers (homonymie). Stanislas de Boufflers …   Wikipédia en Français

  • Stanislas de Boufflers — Stanislas Jean, Chevalier de Boufflers (* 31. Mai 1738 in Nancy; † 18. Januar 1815 in Paris) war ein französischer Schriftsteller, Offizier und Verwaltungsbeamter lothringischer Herkunft …   Deutsch Wikipedia

  • Stanislas de Boufflers — Stanislas Jean, chevalier de Boufflers (May 31, 1738, Nancy – January 18, 1815) was a French statesman and writer. Biography He was born near Nancy, Meurthe et Moselle, the son of Louis Franois, marquis de Boufflers. His mother, Marie Catherine… …   Wikipedia

  • Boufflers (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Amélie de Boufflers (1746 1794), duchesse de Biron. Louis François de Boufflers (1644 1711), militaire français, maréchal de France. Marie Françoise… …   Wikipédia en Français

  • Boufflers — bezeichnet eine französische Gemeinde in der Region Picardie, siehe: Boufflers (Somme) Boufflers ist der Familienname oder Titel folgender Personen: Louis François de Boufflers (1644–1711), französischer Feldherr und Marschall von Frankreich… …   Deutsch Wikipedia

  • Stanislas — (dimunitive: Stan) is French version of Stanislav.It may refer to:;People *Stanislas Wawrinka *Stanislas Julien *Stanislas de Boufflers *Stanislas Marie Adelaide, comte de Clermont Tonnerre *Stanislas Dehaene *Stanislas Lépine *Stanislas Renoult …   Wikipedia

  • Boufflers (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Amélie de Boufflers (1746 1794), duchesse de Biron. Louis François de Boufflers (1644 1711), militaire français, maréchal de France. Marie Françoise… …   Wikipédia en Français

  • Boufflers — (spr. buflǟr), 1) Louis François, Herzog von, franz. Feldherr, geb. 10. Jan. 1644 in der Picardie, gest. 20. Aug. 1711 in Fontainebleau, zeichnete sich unter Condé, Turenne, Créqui, Luxembourg und Catinat in den Kriegen Ludwigs XIV. seit 1672 so… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Boufflers [2] — Boufflers (spr. bufflähr), Stanislas, Marquis de, franz. Schriftsteller, geb. 1738 zu Nancy, erst Geistlicher, später Offizier, gest. 18. Jan. 1815 zu Paris; schrieb bes. Verserzählungen (»Aline, reine de Golconde«, 1761) und Lieder …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Boufflers, Stanislas-Jean, chevalier de — ▪ French author born May 31, 1738, Nancy, France died January 18, 1815, Paris  French writer, soldier, and academician remembered chiefly for his picaresque romance, Aline, reine de Golconde (“Aline, Queen of Golconde”).       His mother, the… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.