Stade de Reims


Stade de Reims
Stade de Reims
Logo du Stade de Reims
Généralités
Nom complet Stade de Reims
Surnom(s) Les rouges et blancs
Autre(s) nom(s) Société Sportive du Parc Pommery (1911-1931)
Fondation 1911 (100 ans)
Statut professionnel 1935 - 1991
et depuis juillet 2002
Couleurs Rouge et blanc
Stade(s) Stade Auguste Delaune
(21 668 places)
Siège 26 rue Robert-Fulton
51100 Reims
Championnat actuel Ligue 2
Président Drapeau : France Jean-Pierre Caillot
Entraîneur Drapeau : France Hubert Fournier
Joueur le plus capé Drapeau : France Robert Jonquet (502)
Meilleur buteur Drapeau : France Roger Piantoni (145)
Site web www.stade-de-reims.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (6)
Championnat de France de D2 (1)
Coupe de France (2)
Challenge des champions (4)
International[1] Coupe Latine (1)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Troisième
Actualités
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football de Ligue 2 2010-2011

Le Stade de Reims est un club de football français, situé à Reims et créé le 18 juin 1931, succédant alors à la Société Sportive du Parc Pommery, fondée en 1911. Le club rémois, présidé par Jean-Pierre Caillot et entraîné par Hubert Fournier depuis mai 2010, évolue en Championnat de France de football de Ligue 2, au Stade Auguste-Delaune.

Le Stade de Reims a un palmarès prestigieux. Il remporte sept championnats de France (dont une fois pendant la Seconde Guerre mondiale) et deux coupes de France. Il est le premier club français à avoir atteint à deux reprises la finale de la coupe d'Europe des Clubs Champions, dans les années 1950.

Le club évolue en deuxième division de 2004 à 2009. Suite à une saison 2008-2009 catastrophique, le club rémois est relégué en National où il évolue en 2009-2010. Cette année-là, l'équipe obtenait son ticket d'admission pour la Ligue 2 dès l'issue de la 36e journée.

Sommaire

Histoire

Repères historiques

1911-1945 : les débuts en amateurs

La Société Sportive du Parc Pommery est fondée en 1911, sur l'initiative du marquis Melchior de Polignac. Promu en Division d'Honneur de la Ligue du Nord-Est en 1929, le club adopte le nom de « Stade de Reims » le 18 juin 1931. Entraîné par Harrisson et renforcé par Garabedian, Serra, Samano et Lee, l'équipe champenoise est championne du Nord-Est en 1935. Écartant ensuite notamment Quevilly (3-2), le Stade de Reims atteint la finale du Championnat de France Amateurs 1935. Face au FC Bordeaux, les Rémois s'imposent 2-1 à Maisons-Alfort, s'adjugeant le titre de champion de France Amateurs 1935. Les Stadistes adhèrent au professionnalisme dans la foulée de ce titre dès l'été 1935 et participent au championnat de deuxième division, sous la houlette de Aitken, au club depuis 1934. Toujours en 1935, le groupement des supporters Allez Reims est créé. Installés depuis 1935 au flambant neuf Stade Municipal, inauguré cette même année par le président de la République Albert Lebrun, les Rémois connaissent les pires difficultés à suivre le rythme de la D2 durant trois saisons malgré les efforts des entraîneurs successifs : Kielhotz, Garabedian, Besvekony et Biener. En septembre 1938, le Stade, dirigé depuis 1936 par Maurice Hutin, fusionne avec le Sporting Club Rémois, fondé en 1904, grand rival du Stade et dont le prestige local était considérable. Le SC participa notamment aux 32e de finale de la Coupe de France en 1923, 24, 26, 27, 29, 32 et 34, et fut sacré champion du Nord-Est en 1938. Le Stade donne son nom à la nouvelle association, le Sporting ses couleurs : le rouge et le blanc. Le Sporting apporte surtout ses dirigeants : MM. Hiltgen, Canard et Germain, tous trois futurs présidents du club. L'amélioration des résultats est immédiate : en 1939, le Stade de Biener se hisse à la sixième place au classement final et atteint les quarts de finale de la Coupe de France.

Jacques Favre dans les années 40

1945-1962 : le grand Reims

Après la Seconde Guerre mondiale, le championnat de France se professionnalise. Reims se trouve alors en première division et occupe des places d'honneur dans la première partie de tableau. En 1949, le Stade Rémois devient pour la première fois champion de France et remporte l'année suivante la coupe de France, devenant ainsi l'un des clubs phares en France. L'arrivée d'Albert Batteux en 1951 et de Raymond Kopa en 1952 permet au club rémois de poursuivre son ascension, mais il faut attendre deux ans et plusieurs essais de schémas tactiques[2] pour faire du club une équipe imbattable. Sacré champion et vainqueur de la Coupe Latine en 1953, Reims est parti pour marquer les années 1950. Après un nouveau sacre en championnat en 1955, Albert Batteux se voit offrir le poste de sélectionneur de l'équipe de France, qu'il accepte tout en restant au club. En 1955, la Coupe d'Europe des clubs champions est créée, ce sera alors l'objectif du club qui y concentre tous ses efforts (sa dixième place en championnat le prouve). Reims écarte successivement l'AGF Århus, le Budapesti Voros Lobogo et le Hibernian FC, se qualifiant pour la finale face au Réal Madrid. Après un match épique au Parc des Princes, les Espagnols l'emportent sur le score de 4 buts à 3. La désillusion est grande pour le club et les joueurs, qui avaient tout misé sur cette compétition, d'autant que Raymond Kopa doit les quitter à l'issue de la rencontre pour rejoindre le Real.

Mais Reims voit l'arrivée d'un nouveau joueur, débarquant de l'OGC Nice: Just Fontaine qui, après une année d'adaptation, éclate en 1958 en devenant le meilleur buteur du championnat de France (34 buts), ce qui permet au club de le remporter, de retrouver la coupe d'Europe et d'en refaire son objectif prioritaire. Après un parcours parfait, Reims arrive en finale de nouveau contre le Real Madrid (qui a remporté les trois dernières coupes d'Europe) à Stuttgart. Cette fois, Raymond Kopa joue dans le camp adverse. Reims s'incline logiquement mais semble mieux digérer cette défaite, atténuée par le retour de Kopa dans l'équipe pour la saison suivante.

Reims remporte deux nouveaux titres de championnat en 1960 et en 1962, mais sont suivis de mauvais parcours en coupe d'Europe, ce qui amène le président à ne pas renouveler le contrat d'Albert Batteux à la fin de la saison 1963. Just Fontaine avait, de plus, pris sa retraite en 1962. Le départ de l'entraîneur marque la fin de l'épopée rémoise et du football champagne

La période du « grand Reims » a coïncidé avec l'arrivée au premier plan international de l'équipe de France, qui, avec bon nombre de Rémois dans ses rangs (Raymond Kopa, Just Fontaine, René Bliard, Robert Jonquet, Michel Hidalgo, Roger Piantoni ou Jean Vincent), atteint la troisième place de la Coupe du monde de 1958.

1963-1979 : les années « mi-figue mi-raisin »

À partir de la saison 1963-64, les stars du Stade de Reims sont parties et le club descend en seconde division. La seule note d'optimisme de cette saison calamiteuse est la victoire des espoirs rémois en Coupe Gambardella. Le club navigue alors entre la D2 et la D1 : remontée parmi l'élite en 1966 après un titre de Champion de France de D2, nouvelle descente en D2 en 1967, pour les trois saisons suivantes : d'abord troisième et barragiste malheureux en 1968, Reims termine à la huitième place en 1969, année marquée par la dernière apparition de Raymond Kopa en rouge et blanc. Puis le Stade rate les barrages la saison suivante à cause de sa quatrième position au classement. Les instances du football français décident de repasser la première division de 18 à 20 clubs, le club en profite pour remonter parmi l'élite en 1970-71. Suit une période sans grands éclat : le Stade de Reims ne parvenant pas à retrouver son lustre d'antan. Le club reste toutefois sans trop de difficultés dans la première partie du classement. Deux bonnes saisons dans les années soixante-dix : la saison 1973-74 où les Rémois finissent sixième notamment grâce aux 30 buts de leur « goaleador » argentin Carlos Bianchi sacré meilleur buteur du championnat, et la saison 1975-76 où Reims termine cinquième, sa meilleur place depuis treize ans, Bianchi obtenant une seconde fois le titre de meilleur buteur avec 34 réalisations. La Coupe de France permet à Reims de sortir de l'anonymat en 1977, avec une finale perdue 2 buts à 1 face à l'AS Saint-Étienne. Puis la situation se dégrade. Les difficultés sportives sont suivies de difficultés financières en 1978 : le club menace de déposer le bilan et doit licencier plusieurs joueurs pour pouvoir continuer le championnat. Reims accumule les défaites et termine à la dernière place avec seulement trois victoires à son actif, en 1978-79. Le club retourne en D2, mais parvient à trouver une solution à ses difficultés financières et à poursuivre son activité.

1979-1992 : le déclin

Avec une situation financière précaire, le Stade de Reims joue avec une équipe rajeunie en 1979-80. Mais les rouges et blancs évoluent en milieu de tableau et le stade Auguste-Delaune se vide peu à peu. Deux années plus tard, Reims échoue dans les barrages pour l'accession en D1. Le retour de Carlos Bianchi en mars 1985 comme joueur et entraîneur, n'est pas suffisant pour permettre à l'équipe de retrouver les premiers rôles.

En 1986 et en 1987, le club parvient tout de même à se qualifier à deux reprises pour les demi-finales de la Coupe de France. Le 2 juin 1987, 27 774 spectateurs assistent à la réception de l'Olympique de Marseille, ce qui constitue le record du club.

Les entraîneurs se succèdent ensuite et l'effectif rémois, fortement remanié, ne parvient pas à relancer l'équipe : Reims reste dans l'anonymat du milieu de tableau. La situation financière du club est mauvaise au début de la saison 1990-1991. Malgré des résultats à la hausse avec une inespérée sixième place et une victoire en Coupe de la Ligue, les caisses du club restent désespérément vides. En l'absence de repreneur financier, le Stade de Reims est rétrogradé en D3.

Une dette de plus de 50 MF pousse le Tribunal de Grande Instance de Reims a prononcer la liquidation judiciaire du club au mois d'octobre 1991. Le Stade de Reims devient le Stade de Reims Champagne FC, auquel la fédération permet de continuer le championnat. Malgré les bonnes prestations de l'équipe sur le terrain, le club ne peut disputer le dernier match de la saison : une nouvelle liquidation judiciaire est prononcée le 11 mai 1992 par le tribunal, avec pour conséquence la cessation de toute activité. Les 230 coupes, 200 fanions brodés et la totalité des archives du club sont alors vendus aux enchères.

Depuis 1992 : le renouveau

Le club renaît de ses cendres en juillet 1992, sous l'appellation « Stade de Reims Champagne ». La nouvelle équipe présidée par Jean-Claude Hérault démarre en Division d'Honneur du groupe Nord-Est. Sportivement le succès est au rendez-vous, avec plusieurs montées successives : montée en National 3 en 1994, montée en CFA en 1998 et en National en 1999. Les bons résultats sportifs sont confortés par l'arrivée d'un gros sponsor à partir de 1996. Les trophées du club vendus en 1992 lors du redressement judiciaire sont rachetés pour un franc symbolique à Alain Afflelou en novembre 1996. Le club reprend le nom « Stade de Reims » en juillet 1999. Après trois saisons en National, les rouges et blancs retrouvent la Ligue 2 et le statut professionnel en juillet 2002. Mais les Rémois redescendent en National la saison suivante. Reims retrouve aussitôt la Ligue 2 après son titre de Champion de France du National en 2004.

La saison 2006/2007 voit le club champenois renouer en partie avec les honneurs en atteignant les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Après avoir sorti notamment l'AS Monaco puis le Stade rennais, les Rémois sont battus de justesse (1-2 à domicile) par les Girondins de Bordeaux, futurs vainqueurs de l'épreuve.

Lors de la saison 2008/2009, le club de la Marne connaît une saison très difficile. Au début de la saison et après le départ de Thierry Froger, Didier Tholot arrive à Reims lui aussi mais fait une mauvaise première partie de saison avec seulement 12 points à la trêve hivernale. Luis Fernandez reprend alors l'équipe et malgré un bilan honorable (27 points en 18 matchs), il ne peut empêcher le club de sombrer en National. Lors de la saison suivante, les Stadistes, entraînés par Marc Collat, remontent immédiatement en Ligue 2 pour la saison 2010-2011 durant laquelle ils sont coachés par Hubert Fournier, précédemment adjoint de Marc Collat. L'équipe se porte mieux qu'à sa dernière saison en Ligue 2. Au bout de 25 journées l'équipe Rémoise occupe la 16e place avec un groupe qui a retrouvé des couleurs auparavant. Le Stade de Reims s'est fait éliminer de la Coupe de France en 1/4 de finale par Nice (2-3 a.p) après avoir éliminé : Avion, Arras, Montpellier, Clermont Foot et Rennes synonyme d'un joli parcours assez inattendu. Reims finit le championnat à la 10e place après avoir été relégable pendant la première partie de la saison.

Le Stade de Reims (en rouge) lors du match amical contre l'Amiens SC du 16 juillet 2011 à Pont-Sainte-Maxence

Lors de la saison 2011-2012, malgré les départs importants de Grzegorz Krychowiak, Thomas Gamiette, Julien Toudic, Ludovic Gamboa et Vincent Gragnic, le club marnais commence le championnat de manière remarquable, grâce notamment à un recrutement intelligent comme par exemple le prêt de Kamel Ghilas, et l'impression laissée en deuxième partie de la saison dernière. Avec 3 victoires en autant de matchs (dont 2 contre des clubs précédemment en Ligue 1, l'AS Monaco et le RC Lens), le Stade se retrouve sur la première marche du podium en compagnie du SC Bastia. Lors de la 4e journée de Ligue 2, les coéquipiers de Lucas Deaux battent un autre relégué, Arles-Avignon (3-2), et s'emparent seuls de la tête du classement. Un succès qui se maintient, à la 11ème journée le club est toujours premier.

Stade Auguste Delaune en 2007

Différents noms du clubs

  • Société Sportive du Parc Pommery (1911-1931)
  • Stade de Reims (18 juin 1931-octobre 1991)
  • Stade de Reims Champagne FC (25 octobre 1991-11 mai 1992)
  • Stade de Reims Champagne (juillet 1992-juin 1999)
  • Stade de Reims (depuis juillet 1999)

Palmarès et distinctions

Palmarès du Stade de Reims
Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Coupe d'été :
    • Vainqueur (1) - 1991
Compétitions régionales
  • Championnat de guerre zone occupée
    • Champion (1) - 1942
  • Championnat de Division 1 Marne
    • Champion (1) - 1928

Personnalités du club

Présidents

  • 1911-36 : René Humbert
  • 1936-41 : Maurice Hutin
  • 1941-45 : Charles Hiltgen
  • 1945-53 : Victor Canard
  • 1953-66 : Henri Germain
  • 1966-70 : José Perez
   

Entraîneurs

   

Anciens joueurs

Les Internationaux du Stade de Reims

CL Nom Poste selections à Reims total Sélections
1 Robert Jonquet défenseur 58 58
2 Roger Marche défenseur 38 63
3 Raymond Kopa attaquant 38 45
4 Armand Penverne milieu 36 39
5 Jean Vincent attaquant 34 46
6 Jean Wendling défenseur 26 26
7 Bruno Rodzik défenseur 21 21
8 Just Fontaine attaquant 20 21
9 Roger Piantoni attaquant 18 37
10 Lucien Muller milieu 14 16
11 Dominique Colonna gardien 13 13
12 Léon Glovacki attaquant 11 11
13 Albert Batteux attaquant 8 8
14 Pierre Flamion attaquant 7 17
15 René Bliard attaquant 7 7
16 Jean-François Jodar défenseur 6 6
17 Paul Sauvage attaquant 5 6
18 Jean Prouff attaquant 4 17
19 Yves Herbet attaquant 4 16
20 Michel Leblond milieu 4 4
21 Georges Lech attaquant 2 35
22 Jules Vandooren défenseur 2 22
23 André Jacowski défenseur 2 2
- Francis Méano attaquant 2 2
- Pierre Sinibaldi attaquant 2 2
26 Raymond Cicci défenseur 1 1
- Robert Siatka milieu 1 1
- Paul Sinibaldi gardien 1 1
- Simon Zimny défenseur 1 1
30 Robert Pires milieu 0 79
31 Raymond Kaelbel défenseur 0 35
32 Thierry Tusseau défenseur 0 22
33 Marcel Aubour gardien 0 20
34 François Heutte attaquant 0 9
35 Albert Emon attaquant 0 8
36 Louis Finot attaquant 0 7
- César Ruminski gardien 0 7
38 Didier Christophe milieu 0 6
39 Ignace Kowalczyk attaquant 0 5
40 André Tassin gardien 0 5
41 André Betta milieu 0 2
- Daniel Ravier milieu 0 2
- Henri Roessler milieu 0 2
44 Alfred Dambach gardien 0 1
- Denis Devaux défenseur 0 1
- Richard Krawczyk milieu 0 1
- Robert Rico attaquant 0 1
- Jacky Vergnes attaquant 0 1
TOTAL 29 joueurs selectionnés à Reims/48 joueurs 386 758
  • Robert Jonquet est le seul joueur à avoir disputé les quatre finales européennes que connut le club entre 1953 et 1959.

Vainqueurs de la Coupe Latine

  • Équipe de 1953 (disposition en « WM », aujourd'hui 3-2-5 ou 3-2-2-3) :

Paul Sinibaldi - Simon Zimny, Roger Marche, Armand Penverne - Robert Jonquet, Raymond Cicci - Abraham Appel, Léon Glovacki, Raymond Kopa, Jean Templin, Francis Méano (entraîneur: Albert Batteux)

Finalistes de la Coupe Latine

  • Équipe de 1955 (disposition en WM):

Paul Sinibaldi - Simon Zimny, Robert Jonquet, Raoul Giraudo - Armand Penverne, Robert Siatka - Michel Hidalgo, Léon Glovacki, Raymond Kopa, René Bliard, Jean Templin (entraîneur: Albert Batteux)

Vice-champions d'Europe

  • Équipe de 1956 (disposition en WM):

René-Jean Jacquet - Simon Zimny, Robert Jonquet, Raoul Giraudo - Michel Leblond, Robert Siatka - Michel Hidalgo, Léon Glovacki, Raymond Kopa, René Bliard, Jean Templin (entraîneur: Albert Batteux)

  • Équipe de 1959 (disposition en WM):

Dominique Colonna - Bruno Rodzik, Robert Jonquet, Raoul Giraudo - Armand Penverne, Michel Leblond - Robert Lamartine, René Bliard, Just Fontaine, Roger Piantoni, Jean Vincent (entraîneur: Albert Batteux)

Staff technique actuel

Nom Poste Date de naissance Lieu de naissance Nationalité
Hubert Fournier Entraîneur 3 septembre 1967 Riom Drapeau de France France
Olivier Guégan Entraîneur adjoint 24 août 1972 Longjumeau Drapeau de France France
Loïc Schwartze Kiné - - Drapeau de France France
Xavier Henneuse Entraineur des gardiens 15 mars 1971 Condé-sur-Escaut Drapeau de France France

Effectif actuel 2011-2012

Effectif du Stade de Reims
Joueurs Encadrement technique
P. Nat.[4] Nom Date de naissance Sélection[5] Club précédent
1 G Équipe de France de football Liébus, JohanJohan Liébus &0000000000012068.00000012 068 5 novembre 1978 (33 ans)
FC Gueugnon
16 G Équipe du Togo de football Agassa, KossiKossi Agassa &0000000000012194.00000012 194 2 juillet 1978 (33 ans) Togo Hércules Alicante
30 G Équipe de France de football Sauvage, AlexisAlexis Sauvage &0000000000007326.0000007 326 30 octobre 1991 (20 ans)
0 Formé au club
12 D Équipe du Congo de football Aubey, LucienLucien Aubey &0000000000010041.00000010 041 24 mai 1984 (27 ans) Congo Sivasspor
14 D Équipe de France de football Ichane, JoachimJoachim Ichane &0000000000009277.0000009 277 27 juin 1986 (25 ans)
Stade lavallois
15 D Équipe du Maroc de football Sekkat, KhalidKhalid Sekkat &0000000000010053.00000010 053 12 mai 1984 (27 ans) Maroc Wydad de Casablanca
19 D Équipe de France de football Barbier, AlexandreAlexandre Barbier &0000000000011824.00000011 824 7 juillet 1979 (32 ans)
US Créteil
20 D Équipe ????? Tacalfred, MickaëlMickaël Tacalfred lettre C &0000000000011168.00000011 168 23 avril 1981 (30 ans) Guadeloupe Dijon FCO
25 D Équipe de France de football Weber, AnthonyAnthony Weber &0000000000008928.0000008 928 11 juin 1987 (24 ans)
RC Strasbourg
26 D Équipe de France de football Mandi, AïssaAïssa Mandi &0000000000007334.0000007 334 22 octobre 1991 (20 ans)
0 Formé au club
27 D Équipe de France de football Glombard, ChristopherChristopher Glombard &0000000000008203.0000008 203 5 juin 1989 (22 ans)
Girondins de Bordeaux
29 D Équipe de France de football Fontaine, MatthieuMatthieu Fontaine &0000000000008991.0000008 991 9 avril 1987 (24 ans)
RC Lens
6 M Équipe de France de football Peuget, AlexisAlexis Peuget &0000000000007642.0000007 642 18 décembre 1990 (20 ans)
RC Strasbourg
8 M Équipe de France de football Ramaré, JohannJohann Ramaré &0000000000010029.00000010 029 5 juin 1984 (27 ans)
US Boulogne
10 M Équipe ????? Collet, CédricCédric Collet &0000000000010119.00000010 119 7 mars 1984 (27 ans) Guadeloupe AS Beauvais
13 M Équipe de France de football Deaux, LucasLucas Deaux &0000000000008364.0000008 364 26 décembre 1988 (22 ans)
0 Formé au club
20 M Équipe de France de football Tainmont, ClémentClément Tainmont &0000000000009454.0000009 454 1er janvier 1986 (25 ans)
USL Dunkerque
21 M Équipe de Guinée-Bissau de football Ca, BocundjiBocundji Ca &0000000000009093.0000009 093 28 décembre 1986 (24 ans) Guinée-Bissau AS Nancy-Lorraine
23 M Équipe de France de football Amalfitano, RomainRomain Amalfitano &0000000000008120.0000008 120 27 août 1989 (22 ans)
Evian Thonon Gaillard
24 M Équipe de France de football Ghisolfi, FlorentFlorent Ghisolfi &0000000000009761.0000009 761 28 février 1985 (26 ans)
SC Bastia
5 A Équipe d'Algérie de football flèche vers la droite Ghilas, KamelKamel Ghilas &0000000000010117.00000010 117 9 mars 1984 (27 ans) Algérie Hull City AFC
7 A Équipe du Cap-Vert de football Fortes, OdaïrOdaïr Fortes &0000000000009000.0000009 000 31 mars 1987 (24 ans) Cap-Vert UJA Alfortville
9 A Équipe de France de football Fauré, CédricCédric Fauré &0000000000011967.00000011 967 14 février 1979 (32 ans)
Le Havre AC
11 A Équipe de France de football Kodjia, JonathanJonathan Kodjia &0000000000008064.0000008 064 22 octobre 1989 (22 ans)
0 Formé au club
17 A Équipe de République centrafricaine de football Fortes, OdaïrOdaïr Fortes &0000000000008138.0000008 138 9 août 1989 (22 ans)
Villemomble Sports
18 A Équipe de France de football Courtet, GaëtanGaëtan Courtet &0000000000008306.0000008 306 22 février 1989 (22 ans)
FC Lorient
Entraîneur(s)



Légende


Consultez la documentation du modèle

Politique de recrutement

Recrutement des joueurs rémois

Dans la période de montée en puissance du club, le stade de Reims a recruté essentiellement de jeunes talents et surtout ceux qui venaient du nord-est de France. La politique de recrutement de Pierre Perchat (propriétaire du club en 1945) était peu commune en France à cette époque[6].

Supporters

  • Ultrem (Ultras Rémois) : Fondé en 1995, c'est le groupe le plus actif des supporters rémois de par leurs nombres (à l'extérieur comme à domicile) mais aussi par l'animation créée (chants, Tifo, Fumigène). Ils s'identifient au Mouvement Ultra. Ils sont situés dans le virage Sud/Tribune Robert Jonquet du Stade Auguste-Delaune[7],[8]
  • KOP Mythique Rémois Fondé en 2008, groupe familiale à l'origine, maintenant associé au ReimsClan. Situés dans le virage Nord/Tribune Albert Batteux[9]
  • Reims Clan 1931  : Sous-section du KMR, fondée en 2008 par des jeunes ex-Ultrem. Ils s'identifient, eux aussi, au Mouvement Ultra[9].
  • Groupement Officiel des Supporters du Stade de Reims  : Fondé en 2006, il est le seul groupe de supporters non-ultras[10].

Autres équipes

Équipe réserve

L'équipe B du Stade de Reims évolue dans le championnat de CFA2.

  • Gardiens:
    • Sylvain Elessie 30/12/1992 FRA Montreuil
    • Anthony Roy 13/01/1993 FRA Epernay (51)
  • Défenseurs
    • Dylann Bouzillard 27/01/1992 FRA Lens (62)
    • Yoan Fontaine 09/03/1992 FRA Chalons en Champagne (51)
    • Rodolphe Mabunda 25/08/1991 FRA Mantes La Jolie (78)
    • Kevin Meunier 04/06/1989 FRA Quessy (02)
    • Julien Navarro 12/02/1992 FRA Reims (51)
    • Maxime Prin 03/07/1992 FRA Nancy (54)

Milieux

    • Joffrey Bertolino 19/01/1987 FRA Reims (51)
    • Zahir Gacem 16/06/1992 FRA Melun (77)
    • Jérémy Houbeaut 14/01/1988 FRA Paris 13e (75)
    • Tiam Teddy Kapanza Kpignet 00/00/1992
    • Kevin Mercier 10/04/1989 FRA Les Lilas (93)
    • Bilal Ouali 07/10/1993 FRA Etampes (91)
    • Axel Singamalon 21/04/1991 FRA Metz (57)
    • Benjamin Lespérant 25/12/1992 FRA Marseille (13)
  • Attaquants
    • Lamine Coulibaly 26/08/1992 FRA Champigny-sur-Marne (94)
    • Jonathan Kodjia 22/10/1989 FRA St-Denis (93)
    • Abdoul Koné 21/01/1991 FRA Rouen (76)
    • Jérémy Manzorro 11/11/1991 FRA Villeurbanne (69)
    • Hendrick Pelenda 06/05/1991 FRA Paris 12e (75)
    • Yannis Zeguir 22/06/1989 FRA Châlons-en-Champagne (51)
  • Entraîneur Jean François PIEN

Source http://www.stat2foot.com/

Équipe féminine

Les féminines du Stade de Reims ont remporté cinq fois le Championnat de France de football féminin : 1975, 1976, 1977, 1980 et 1982.

Notes et références

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. dont en particulier la technique de tir de corner, dite « corner à la rémoise ».
  3. Le championnat 1942, dit de guerre, ne couronne pas de champion national.
  4. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  5. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  6. Pierre Perchat (1904–1962) fut à partir de 1931 le recruteur du Stade Reims. – Cornu: Les grandes équipes françaises de football., 1978, S. 55f.; Hubert/Pernet: Stade de Reims. Sa légende., 1992, S. 45–47; Perpère/Sinet/Tanguy: Reims de nos amours. 1931/1981 – 50 ans de Stade de Reims., 1981, S. 19 und 94; Jean Riverain/Claude Quesniaux: Kopa, Coppi… et autres champions. G. P., Paris 1961, S. 31f.
  7. http://www.ur95.com/
  8. http://www.stade-de-reims.com/supporters/groupes.php
  9. a et b http://kop-mythique-remois.superforum.fr/
  10. http://www.supporters-stade-de-reims.com/comite/

Annexes

Bibliographie

  • Barreaud Marc, Colzy Alain, Sedan-Reims. Histoire d'un grand derby, édition Euromédia, 2006.
  • Grégoire-Boutreau Pascal, Verbicaro Tony, Stade de Reims une histoire sans fin, éditions des Cahiers intempestifs-Stade de Reims, 2001.
  • Pernet Jacques, Hubert Michel, Stade de Reims, sa légende, L'Atelier Graphique, 1992
  • Perpère Lucien, Sinet Victor, Tanguy Louis, Reims de nos amours, 1981.
  • Poncelet Jacques, Poncelet Thomas, Supporters du Stade de Reims, 1935-2005, 2005.

Vidéothèque

  • Allez le Stade - Batteux, l'homme du match, éd. Montparnasse, 2006
  • Real Madrid, Stade de Reims et Ligue des Champions, Stade de reims / Mélodia, 2006

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stade de Reims de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stade de reims — Stade de Reims …   Wikipédia en Français

  • Stade de Reims — Voller Name Stade de Reims Gegründet 1910/1931/1992 Stadion Stade Auguste Delaune …   Deutsch Wikipedia

  • Stade de Reims — Nombre completo Stade de Reims Fundación 1911 (100 años) Estadio Stade Auguste Delaune Reims, Francia Capacidad …   Wikipedia Español

  • Stade de Reims — El Stade de Reims es un club de fútbol francés, de la ciudad de Reims en Champaña Ardenas. Fue fundado en 1911 y juega en la Ligue 2 de la liga francesa de fútbol …   Enciclopedia Universal

  • Stade de Reims Champagne — Stade de Reims Voller Name Stade de Reims Gegründet 1910/1931/1992 Stadion Stade Auguste Delaune …   Deutsch Wikipedia

  • Stade de Reims (feminines) — Stade de Reims (féminines) Stade de Reims …   Wikipédia en Français

  • Stade de reims (féminines) — Stade de Reims …   Wikipédia en Français

  • Stade de Reims Champagne — Saltar a navegación, búsqueda Stade Reims Nombre completo Stade de Reims Fundación 1911 Estadio Stade Auguste Delaune Reims, Francia …   Wikipedia Español

  • Stade de Reims (féminines) — Infobox club sportif Stade de Reims Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Autre(s) nom(s) …   Wikipédia en Français

  • Historique Du Parcours Européen Du Stade De Reims — Cet article présente les matchs européens du Stade de Reims. Ils furent tous disputés en Coupe Latine et en Coupe d Europe des clubs champions. Sommaire 1 Saison 1949 (Coupe Latine) 1.1 Demi finale 1.2 Match pour la tr …   Wikipédia en Français