Stabilite EBSB


Stabilite EBSB

Stabilité EBSB

En électrotechnique, plus spécifiquement en traitement du signal et en automatique, la stabilité EBSB est une forme de stabilité pour les signaux et les systèmes. EBSB signifie Entrée Bornée/Sortie Bornée. Si un système est stable EBSB, alors la sortie est bornée quelle que soit l'entrée bornée du système.

Sommaire

Condition dans le domaine temporel

Condition nécessaire et suffisante en temps continu

En temps continu, un système est stable EBSB si et seulement si sa réponse impulsionnelle est absolument intégrable, i.e. que sa norme \mathcal{L}^1 existe.

\int_{-\infty}^{\infty}{\left|h(t)\right|dt} = \| h \|_{1} < \infty

Condition nécessaire et suffisante en temps discret

En temps discret, un système est stable EBSB si et seulement si sa réponse impulsionnelle est absolument sommable, i.e. que sa norme \ell^1 existe.

\sum_{n=-\infty}^{\infty}{\left|h(n)\right|} = \| h \|_{1} < \infty

Démonstration

démonstration de la condition nécessaire

Prenons tout simplement x(t)=\operatorname{signe}(h(-t))

Alors y(0)=\int_{-\infty}^{\infty}h(t)x(-t)dt=\int_{-\infty}^{\infty} |h(t)|dt

Or y(0) doit être borné, donc \int_{-\infty}^{\infty} |h(t)|dt l'est aussi.

démonstration de la condition suffisante

Étant donné un système linéaire invariant (SLI) avec une réponse impulsionnelle h(n)\ la relation entre l'entrée x(n)\ et la sortie y(n)\ est

y(n) = h(n) * x(n)\

* est une produit de convolution. Alors en raison de la définition de la convolution, il vient :

y(n) = \sum_{k=-\infty}^{\infty}{h(k) x(n-k)}

En notant \| x \|_{\infty} la valeur maximale de x(n)\ , i.e. sa norme infinie.

\left|y(n)\right| = \left|\sum_{k=-\infty}^{\infty}{h(n-k) x(k)}\right| \le \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(n-k)\right| \left|x(k)\right|} (par l'inégalité triangulaire)
\le \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(n-k)\right| \| x \|_{\infty}}= \| x \|_{\infty} \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(n-k)\right|}
= \| x \|_{\infty} \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(k)\right|}

Si h(n)\ stable EBSB, alors \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(k)\right|} = \| h \|_1  < \infty et

\| x \|_{\infty} \sum_{k=-\infty}^{\infty}{\left|h(k)\right|} = \| x \|_{\infty} \| h \|_1

Donc si \| x \|_{\infty} < \infty (i.e. il est borné) alors \left|y(n)\right| est également borné parce que \| x \|_{\infty} \| h \|_1 < \infty.

La démonstration en temps continu suit les mêmes arguments.

Condition dans le domaine fréquentiel

Signal continu

Soit un système à temps continu causal à fonction de transfert rationnelle. Le domaine de convergence de sa transformée de Laplace est l'ouvert à la droite de la ligne verticale dont l'abscisse est la partie réelle du plus grand pôle. (plus grand signifie ici que la partie réelle du plus grand pôle est plus grande que la partie réelle de n'importe quel autre pôle du système). Autrement dit :

H(p)=\int_0^\infty h(t)e^{-pt}dt \mbox{ pour } \operatorname{Re}(p)>\sigma

\sigma\ est appelé abscisse de convergence.

Prenons cette relation en zero :

|H(0)|=\left|\int_0^\infty h(t)dt\right| \le \int_0^\infty |h(t)dt|

La condition dans le domaine temporel impose que cette dernière intégrale soit bornée, c’est-à-dire que H(0) existe. Par conséquent, 0 est dans le domaine de convergence de H(p), ce qui signifie encore que \sigma\ est strictement négatif.

Par conséquence, un SLI discret continu à fonction de transfert rationnelle est stable EBSB si et seulement si tous les pôles se situent dans la partie gauche du plan complexe, c’est-à-dire à partie réelle strictement négative.

Signal discret

Soit un système à temps discret causal à fonction de transfert rationnelle. Le domaine de convergence de sa transformée en Z est l'ouvert à l'extérieur du cercle dont le rayon est le module du pôle de plus grand module. Autrement dit :

H(z)=\sum_{k=0}^\infty h(k)z^{-k} \mbox{ pour } |z|>z_0\

Prenons cette relation en z=1 :

|H(1)|=\left|\sum_{k=0}^\infty h(z)\right| \le \sum_{k=0}^\infty |h(z)|

La condition dans le domaine temporel impose que cette dernière somme soit bornée, c’est-à-dire que H(1) existe. Par conséquent, 1 est dans le domaine de convergence de H(z), ce qui signifie encore que z_0\ est strictement inférieur à 1.

Par conséquence, un SLI discret causal à fonction de transfert rationnelle est stable EBSB si et seulement si tous les pôles sont inclus dans le cercle unité du plan complexe, c’est-à-dire de module strictement inférieur à 1.

Critères de Stabilité

Pour déterminer si un système physique représenté par un schéma-bloc est stable ou non, on peut utiliser plusieurs méthodes ou plusieurs critères. Il existe 2 types de critères : les critères numériques (comme celui de Routh par exemple) ou les critères graphiques (comme le critère du Revers ou le critère de Nyquist). Ces critères permettent uniquement de déterminer si le système est stable ou non mais ils n'indiquent pas le degré de stabilité (c'est-à-dire si le système est plus ou moins stable). Pour apprécier ce fameux dégré de stabilité, on est amené à utiliser d'autres outils tels que les marges de phase et les marges de gain ou le facteur de résonance par exemple.

lien pour l'explication du critère de Routh : Polynôme de Hurwitz

Voir aussi

  • Portail de l’électricité et de l’électronique Portail de l’électricité et de l’électronique
Ce document provient de « Stabilit%C3%A9 EBSB ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stabilite EBSB de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stabilité EBSB — La stabilité EBSB est une forme particulière de stabilité des systèmes dynamiques étudiés en automatique, en traitement du signal et plus spécifiquement en électrotechnique. EBSB signifie Entrée Bornée/Sortie Bornée : si un système …   Wikipédia en Français

  • Stabilite — Stabilité Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Stabilite asymptotique — Stabilité asymptotique réponse impulsionelle de deux systèmes asymptotiquement stables La stabilité asymptotique est une forme particulière de stabilité utilisée en automatique dans l étude de la stabilité des systèmes dynamiques. Un système est… …   Wikipédia en Français

  • Stabilite de Lyapunov — Stabilité de Lyapunov Pour les articles homonymes, voir Lyapunov. En mathématique et en automatique, la notion de stabilité de Lyapunov apparait dans l étude des systèmes dynamiques. L idée de Aleksandr Lyapunov consiste à dire que si tous les… …   Wikipédia en Français

  • Stabilité de lyapunov — Pour les articles homonymes, voir Lyapunov. En mathématique et en automatique, la notion de stabilité de Lyapunov apparait dans l étude des systèmes dynamiques. L idée de Aleksandr Lyapunov consiste à dire que si tous les points d un système… …   Wikipédia en Français

  • Stabilité asymptotique — La stabilité asymptotique est une forme particulière de stabilité des systèmes dynamiques étudiés en automatique. Cette qualité est typiquement celle qui est souhaitée pour un système asservi. réponse impulsionelle de deux systèmes… …   Wikipédia en Français

  • EBSB — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. EBSB peut faire référence à : La stabilité EBSB, qui désigne la stabilité d un signal en électrotechnique ; L « European Business School… …   Wikipédia en Français

  • Stabilité — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Stabilité », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Stabilité peut se référer à : Stabilité …   Wikipédia en Français

  • Stabilité de Lyapunov — Pour les articles homonymes, voir Lyapunov. En mathématique et en automatique, la notion de stabilité de Lyapunov apparait dans l étude des systèmes dynamiques. L idée de Aleksandr Lyapunov consiste à dire que si tous les points d un système… …   Wikipédia en Français

  • Stabilisant — Stabilité Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français